Littérature générale

  • "Le zen est la spiritualité des samouraïs. Voilà l'essentiel de ce que j'avais choisi de retenir de mes lectures avant de m'envoler de nouveau vers l'Asie. Zen et samouraï : un même principe de pureté et de noblesse devait évidemment les relier. Quelque chose qui incorporait, unissait, transcendait les différents territoires physiques, psychiques et spirituels du réel, ainsi que les extrêmes de la vie et, naturellement, de la mort. C'était le genre de spéculation à moitié hasardeuse que je tenais, de façon quasi superstitieuse, à voir confirmer. Le contexte était simple : je venais de rendre le manuscrit de L'alignement des équinoxes à la Série Noire et l'occasion d'un troisième ou quatrième voyage en Asie du Sud-Est a été le prétexte pour inscrire le Japon en fin de programme.
    Au fond, cela n'avait rien d'un hasard : c'était le moment."
    Sébastien Raizer.

  • - 50%

    Mes parents et ma petite soeur étaient à la fois les morts de tout le Japon et tous les morts du Japon, et moi-même je devenais le Japon : je n'étais plus personne. J'étais le rêve de l'ombre d'un arbre, d'une branche, d'une feuille, une feuille d'érable dont le limbe n'était plus irrigué par ses nervures, qui mourait en brûlant de l'intérieur et se parait de couleurs éclatantes, dont la tige allait se détacher pour la laisser pourrir et se dissoudre dans l'humus et la mousse, avant de se fondre tout à fait dans le monde invisible. Je n'étais plus personne : ce trait de caractère ne devait plus me quitter jusqu'à ce que je rencontre Tsuchiya-san.
    Tetsuo a survécu au tremblement de terre de Kobe, en 1995. Initié par sa grand-mère au monde des morts, il a l'obsession d'aller voir "l'autre côté de la mer". Dans un univers fantastique où réel et imaginaire se mêlent, une femme-fantôme fascinante le conduit dans un monde électrique où la beauté, l'érotisme et la cruauté se confondent. Au centre, la présence troublante de Kyoto, avec ses jardins, ses temples, son mystère.
    Sébastien Raizer met en scène tous les motifs de la société japonaise : le "monde flottant", celui de tous les jours, et le "monde invisible", celui des disparus, la fragilité de l'instant, la menace permanente d'une catastrophe... Un voyage magnétique à la recherche de la beauté, du sexe, de l'absolu.

  • Au crépuscule, le vol MU 729 a quitté Shanghai pour rejoindre Kyoto. Mais tandis que l'appareil survole la mer de Chine, un missile balistique nord-coréen prend le Boeing 777 pour cible. L'information est transmise au pilote. Dans quelques instants, l'appareil sera détruit. Aucune échappatoire. À bord de l'avion, trois cent seize passagers vivent leurs derniers instants. Il ne leur reste que 3 minutes et 7 secondes pour savoir quel sens donner à ces ultimes moments.

empty