Raymond Poulidor

  • Les confessions d'une destinée hors normes...Il a croisé le fer avec les plus grands champions, a vaincu Eddy Merckx et fut l'adversaire privilégié de Jacques Anquetil, d'abord ennemi farouche, ensuite ami, enfin frère de légende. Leur ascension du puy de Dôme, notamment, est encore dans toutes les mémoires...
    À presque 80 ans, " cet éternel jeune homme ", comme l'écrivait son ami Antoine Blondin, témoigne avec émotion, nous raconte ses coups d'éclat, ses victoires, sa malchance, les entourloupes dont il fut parfois victime, ses deuxièmes places, ses invraisemblables cabrioles, la quête du maillot jaune de ses rêves d'enfant. Jamais il n'avait parlé ainsi de sa trajectoire. Lui qui semblait condamné, par ses origines modestes dans une ferme creusoise, à une vie laborieuse, anonyme et ingrate, voici qu'à force de bravoure il a foncé vers la lumière jusqu'à devenir l'une des personnalités préférées des Français.
    " Je réponds, confie-t-il, à presque toutes les sollicitations, conscient d'apporter du bonheur, même si c'est avec le récit de mes malheurs. " Non, sa " Poupoularité ", comme il l'appelle, ne l'a pas gêné, bien au contraire : " Le jour où plus personne ne me reconnaîtra sera le pire de ma longue vie. " Qu'il se rassure, ce n'est pas encore demain la veille.
    Édition établie avec la collaboration de Bernard Verret.

  • "Le temps est venu pour moi de livrer quelques-uns des secrets qui ont fait ma vie de coureur, et en particulier cette rivalité avec Jacques Anquetil qui s est transformée en une véritable amitié. »
    Avec le concours de Jean-Paul Brouchon, le regretté journaliste aux 40 Tours de France, Poupou lève le voile sur ses plus grands faits d'armes : Milan-San Remo, le Tour d Espagne, Paris-Nice, Le Dauphiné Libéré et ses ineffables Tours de France. Le témoignage unique d'un grand champion qui reste aujourd'hui le cycliste préféré des Français.

empty