Odile Jacob

  • Tous azimuts

    Régis Debray

    « Penser l'Europe de la défense, n'est-ce pas respecter l'Europe d'aujourd'hui à la manière de ce que pourrait être un jour sa défense ou encore dessiner ce que devrait être l'Europe de demain pour qu'elle puisse se défendre après-demain ? Qu'on nous permette alors de reprendre, vingt ans après, une alternance pertinente qui valait alors pour la France : ou bien s'en remettre à un système priori, à une alliance et perdre toute indépendance continentale, ou bien se constituer un système propre, qui ne soit dirigé contre personne, mais mondial et tous azimuts... »

  • « La République n'est pas un régime politique parmi d'autres. C'est un idéal et un combat. Elle requiert non seulement des lois mais une foi, non seulement des services sociaux mais des institutions distinctes dont la première de toutes est l'École, non seulement des usagers ou des consommateurs mais des citoyens... » Un cri d'alarme, en forme de lettre ouverte « au Président respecté d'une République humiliée ».

  • Croire, voir, faire

    Régis Debray

    " Déambuler à travers champs ; susciter les rencontres entre des arts, des métiers et des hommes qui d'ordinaire préfèrent s'ignorer ; aller et venir, car les idées viennent en marchant " : telle est la méthode de Régis Debray. Passeur des savoirs, méditant sur les anges et les visages, mais aussi témoin engagé, le voici en toute liberté rebondissant sur Debord et Benjamin, le Che, Lévi-Strauss ou Malraux, sur la guerre a l'âge des réseaux et la politique de la technique, sur les métamorphoses du paysage ou encore sur le poids du livre dans nos fluidités numériques. " Ici le lecteur est invité à faire l'école buissonnière, à se donner de petites récréations en forme d'échappées, pour mieux approcher de la vérité. "

  • Transmettre

    Régis Debray

    « Il n'y a pas de culture sans transmission, l'incessant transfert d'un passé vers un avenir. Mais il n'y a pas de transmission qui ne soit une constitution d'héritage, aux conditions fixées par les moyens de transmission, où se rangent vecteurs techniques et corps politiques. Transmettre s'attache à rendre compte de ce processus complexe, parce qu'à la fois matériel et institutionnel, dont il n'est pas exagéré de dire qu'il est au principe de toute histoire civilisée. Cet ouvrage inaugure une collection intitulée « Le champ médiologique », soit la zone cruciale, encore obscure, que dessinent dans notre savoir les intersections et interactions entre Technique et Culture. « Médiologie » : sous ce terme nouveau, voudrait s'opérer la mise au clair des médiations, parfois sous-estimées, parfois inaperçues, dont dépend notre vie religieuse, artistique, idéologique ou politique. » (Régis Debray)

  • « L'enseignement du fait religieux dans l'école du peuple n'exige pas moins mais plus de laïcité. C'est notre façon de poursuivre le chemin des Lumières que d'ouvrir au savoir les "mystères" du croire. Je ne sais si "le XXIe siècle sera religieux ou ne sera pas". Je sais seulement que fermer les yeux sur ce qu'il est déjà ne peut qu'assimiler ce qu'on appelle "la revanche de Dieu" à un retour de bâton en pleine figure. » Régis Debray « L'école a besoin de sérénité. Seul un débat apaisé et une plus grande rigueur, à l'écart des emballements médiatiques, nourriront cet enseignement de l'histoire des religions qui fortifie le citoyen et doit faire consensus, au-delà des croyances et des opinions de chacun. » Jack Lang Régis Debray est professeur de philosophie. Il est notamment l'auteur de Dieu, un itinéraire. Jack Lang, ancien ministre, est président de l'Institut du monde arabe. 

empty