Pierre Kast

  • Pierre Kast, ancien résistant proche des communistes, co-fondateur des Cahiers du cinéma, est un cinéaste et un intellectuel à part dans la période d'après-guerre. Auteur d'une douzaine de longs métrages de fiction et de nombre de documentaires remarquables pour le cinéma et la télévision, il est aussi un infatigable critique et commentateur du cinéma de son époque. Voici une sélection de ses textes les plus originaux. Ce choix de textes est suivi d'un essai de Noël Burch sur sa trilogie.S

  • Le bonheur ou le pouvoir, c'est l'histoire fascinante d'un pari. Dans un XVIIIe siècle finissant, secoué de guerres civiles et d'opérations militaires, le prince de Ligne et la jeune comtesse Alexandra de Griesheim partent à la recherche du cardinal de Bernis. Bernis qui dit-on aurait réussi à concilier l'inconciliable : être au pouvoir et trouver le bonheur. Ligne veut comprendre, ce qui l'entraîne - et nous avec - dans un voyage haletant à travers la Bohême, la France, l'Italie, vers la Venise de Casanova, la Versailles de Louis XV, la Rome du pape Rezzonico. Epoque admirable qui, n'ignorant rien des raffinements du libertinage, avait toutes les curiosités pour les mystères des alchimistes et des francs-maçons, les délires de la Raison, les folies de tous les mystiques. Mais le plus étonnant personnage de ce roman est peut-être encore le roi Louis XV réhabilité ici avec éclat. Chaque page du Bonheur ou du Pouvoir brûle d'un raffinement, d'une aristocratie, d'une érudition et surtout d'un plaisir inoubliables.

  • Le bonheur ou le pouvoir, c'est l'histoire fascinante d'un pari. Dans un XVIIIe siècle finissant, secoué de guerres civiles et d'opérations militaires, le prince de Ligne et la jeune comtesse Alexandra de Griesheim partent à la recherche du cardinal de Bernis. Bernis qui dit-on aurait réussi à concilier l'inconciliable : être au pouvoir et trouver le bonheur. Ligne veut comprendre, ce qui l'entraîne - et nous avec - dans un voyage haletant à travers la Bohême, la France, l'Italie, vers la Venise de Casanova, la Versailles de Louis XV, la Rome du pape Rezzonico. Epoque admirable qui, n'ignorant rien des raffinements du libertinage, avait toutes les curiosités pour les mystères des alchimistes et des francs-maçons, les délires de la Raison, les folies de tous les mystiques. Mais le plus étonnant personnage de ce roman est peut-être encore le roi Louis XV réhabilité ici avec éclat. Chaque page du Bonheur ou du Pouvoir brûle d'un raffinement, d'une aristocratie, d'une érudition et surtout d'un plaisir inoubliables.

  • De l'empereur Tibère, les historiens latins ont tracé le sombre portrait d'un vieillard lubrique et cruel, d'un tyran sournois et mystérieux. Un chef de guerre qui fit régner la paix, un souverain détaché du pouvoir, un homme curieux des mystères du monde, tel est le Tibère que nous fait découvrir Pierre Kast. Un homme qui interroge les miroirs pour revivre son passé : la vie des camps et des palais, la férocité des luttes pour le pouvoir, les liens de l'amitié, le charme des amours d'enfance. La Mémoire du Tyran est le grand roman d'une vie, mais aussi celui de l'empire romain à son apogée, avec ses truculences, ses excès et sa grandeur.

empty