Pierre Poulin

  • Phoenix

    Pierre-Luc Poulin

    « Hum, il y a quelques générations, voyant la disparition des leurs, une organisation secrète fut créée. Une organisation qui fut appelée Hinan. Celle-ci fut d'abord fondée en tant que refuge pour les personnes possédant une anomalie. Ce refuge existe toujours et est situé quelque part dans les entrailles du Japon, à un endroit bien caché, loin du regard indiscret des autres. Elle accueille des gens de toutes sortes ayant tous un point en commun. Ils possèdent le chromosome 24. » Yasei Nickols s'est toujours vu rejeté par les gens considérés comme étant « normaux ». Alors que son école accueille Félicia, la fameuse voyante des temps modernes, celle-ci lui annonce que son aura est différente des autres. Doté d'un grand pouvoir, il a le choix entre le bien et le mal, d'autant plus qu'un démon se cache en lui et ne demande qu'à se libérer pour prendre possession de son corps. Arrivera-t-il à le vaincre ? Pier-Luc Poulin nous plonge dans l'univers fantastique et dangereux du jeune Yasei.

  • En complément au colloque automnal de la Fédération Histoire Québec, la revue présente un dossier thématique portant sur la Première Guerre mondiale et les traces qu'elle a laissé au Québec. De la base de Valcartier, qui fête son centenaire cette année, à la contribution du lieutenant-colonel de Lanaudière et de la crête de Vimy jusqu'à Vladivostok en Sibérie, les régiments québécois se sont distingués. La revue met aussi à l'honneur des destins individuels comme celui du médecin militaire et héros de guerre Albéric Marin. Hors dossier, un article soulignant les 250 ans du premier journal de la province, le Quebec Chronicle-Telegraph, ainsi qu'une analyse économique du secteur du cuir dans le second versant du XIXe siècle, entre autres.

  • Pour son numéro d'hiver, la revue d'histoire du Québec met en couverture les pionniers Louis Hébert et Marie Rollet. La toute première famille française à s'établir en Nouvelle-France a débarqué à Québec en 1617, il y a tout juste 400 ans : un anniversaire que Cap-aux-Diamants souligne en souhaitant rendre hommage à ces figures historiques exceptionnelles, mais peu connues. Couple d'apothicaires passionnés, Hébert et Rollet nous sont contés par huit auteurs qui abordent tour à tour leur contribution aux sciences naturelles de leur époque, les fouilles archéologiques entourant leur domaine, leur legs historique ainsi que leur descendance. La revue publie également le second épisode d'un récit de contrebande d'alcool dans les années 1920, et rend hommage à l'urbaniste et amoureux du patrimoine Jean Cimon (1923-2016). Pour souligner l'événement La bibliothèque, la nuit ayant eu lieu cet automne au Musée de la civilisation, Serge Pallascio a rencontré l'illustre écrivain Alberto Manguel. De nombreuses recensions d'ouvrages complètement le numéro.

  • La revue Cap-aux-Diamants présente un numéro d'automne sur le thème des coopératives et des mutuelles. Ces entreprises, possédées par leurs membres, occupent depuis longtemps une place importante dans le paysage économique québécois. Elles se distinguent par leur valeur d'entraide et de solidarité. On en retrouve dans tous les secteurs, de la finance aux assurances, en passant par l'agroalimentaire. Au sommaire du numéro : Jean-Pierre Girard et Marcel Arteau abordent la longue tradition du développement collectif; Peter C. Bischoff discute des premières sociétés de secours mutuels canadiennes-françaises montréalaises; Martin Petitclerc présente Parent, Lanctôt et Helbronner, trois figures de l'économie sociale au XIXe siècle; Pierre-Olivier Maheux dresse un portrait des débuts des caisses populaires; Jacques Saint-Pierre invite à faire un détour par les coopératives agricoles; Louis Favreau et Lucie Fréchette relatent l'expérience de SOCODEVI et enfin Pierre Poulin s'intéresse à Georges-Henri Lévesque et le mouvement coopératif, puis parle, dans un second article, du partage de l'expertise coopérative à l'étranger.

  • La revue Cap-aux-Diamants présente cet hiver un dossier thématique sur les années 1930. Comme le souligne Michèle Jean dans la présentation du numéro, plusieurs initiatives mises en place pour traverser la crise à l'époque font écho à la crise que nous traversons actuellement, 90 ans plus tard. Martin Petitclerc discute des programmes mis en place pour les chômeurs, alors que Laurence Provencher-St-Pierre se penche sur la revalorisation de l'artisanat québécois. Jean-Philippe Bernard s'intéresse à l'impact du retour à la terre sur les Premières Nations en Abitibi et Emilie Girard, à la pratique de l'histoire dans la foulée de la démocratisation de l'accès à l'université. Alexandre Dumas, Mahdi Khelfaoui, Pierre-Luc Beauchamp et Anne-Marie Bouchard couvrent, quant à eux, diverses initiatives politiques, artistiques ou scientifiques ayant fait contrepoids au climat morose de l'époque. Enfin, Pierre Poulin revient sur la relance du mouvement coopératif et l'essor des caisses populaires.

  • Le numéro d'hiver de la revue Cap-aux-Diamants rassemble sept textes reçus dans le cadre du cinquième concours de textes en histoire de la revue, organisé en collaboration avec les Éditions du Septentrion. Mathieu Roy (Premier prix) signe un article sur le renouvellement et la modernisation du concept de vie nordique à travers les représentations symboliques et identitaires entourant le projet hydroélectrique de la Baie-James. Marie-Joëlle Duchesne (Deuxième prix) traite du nouveau rapport des Québécois à l'alcool avec la mise en place de la Société des alcools du Québec, alors que Maxime Godard (Troisième prix) raconte la bataille menée par Robert Bourassa pour faire reconnaître la compétence du Québec en matière de câble alors une nouvelle technologie. Les quatre autres textes traitent de l'agentivité d'une meurtrière (Marie-Ève Berthelet), du discours du Général de Gaulle à l'hôtel de ville de Montréal en 1967 (Gabriel Poirier), de l'évolution de l'enseignement au collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Emmy Côté) et du démantèlement des fortifications de Montréal (Joel Beauchamps-Monfette).

  • Bien que l'auteur survole le parcours de Warren Buffett, ce livre n'est en rien une biographie. Il s'attarde plutôt sur des concepts propres à Buffett que chaque investisseur, petit ou grand, peut comprendre et mettre en application pour mieux investir.

empty