Philippe Girard

  • Véritable légende dans son pays, le Canadien Leonard Cohen (1934-2016) a marqué la musique du XXe siècle par la beauté de ses compositions.

    On reconnaît Cohen à son timbre chaud et à la douceur mélancolique de ses chansons, souvent écrites en hommage aux femmes qu'il a aimées : Suzanne, Marianne, d'autres encore... Dans cette biographie, le lecteur traverse par flash-backs la vie d'un artiste remarquable, avec ses coups de génie (le morceau « Hallelujah », dont les reprises ont parfois éclipsé l'original) et ses coups du sort (la perte des droits de « Suzanne », les manoeuvres d'agents indélicats...), croisant au passage Janis Joplin, Lou Reed ou Phil Spector...

  • Abba bear

    Philippe Girard

    Dans son premier roman pour adultes Philippe Girard met en scène une partie de chasse à l'ours où l'Ours n'est pas la proie; où les Américains viennent dans Charlevoix pour affronter les démons de leur passé, où les jeunes garçons apprennent à devenir des hommes.

  • À l'aube du divorce de ses parents, Philippe se prépare à changer d'école, de ville et d'amis. Sa vie chamboulée, il se rabat sur la lecture et découvre les aventures de Jack Bowmore, une série démodée qui lui permet de retrouver ses repères. Pour l'aider à sociabiliser, sa mère l'inscrit dans les Oies blanches, un groupe de jeunes dirigé par un prêtre anticonformiste qui le fait réfléchir à ses valeurs. Au fil des rencontres, les masques tombent et l'adolescent est propulsé à l'avant-scène d'un drame qu'il n'avait pas vu venir. Pour s'en sortir, il devra suivrel'exemplede son héros et faire preuve de courage. Tuer Vélasquez est un récit autobiographique qui nous laisse entrevoir les rouagesde la manipulation et qui nous rappelle que même un vieux livre peut sauver une vie.

  • Gustave est très excité: sa classe va assister à la projection du film Le sosie du capitaine Planète. En plus, ils s'y rendront déguisés. Gustave a choisi d'incarner le capitaine Planète, son héros préféré. Mais Alexandre, son rival, veut lui aussi être le justicier intergalactique... Pour Gustave, c'est impensable. Comment pourrait-il y avoir deux capitaines Planète?

  • Gustave est captivé par la lecture des aventures du capitaine Planète. À tel point qu'il la transpose dans la réalité alors qu'une épidémie de varicelle menace les élèves de l'école. Et si c'était en réalité un mystérieux virus ? Et si son institutrice, le directeur et ses parents avaient été remplacés par des extraterrestres ?

  • Réussir en France. Trois mots exprimant une formidable possibilité : celle de décider de vivre une aventure humaine et entrepreneuriale. Pour Jean-Philippe Girard, Tout débuta après avoir poussé la porte d'une boulangerie. Parti de rien avec un rêve, une simple idée, il a eu le désir ardent de "créer sa boîte". A l'image de sa passion pour la montagne, cette audace d'aller au bout de ses idées en regardant vers le sommet l'a amené en moins de 30 ans à atteindre puis dépasser le cap des 100 millions d'euros de chiffre d'affaire avec 500 salariés en France et à l'international. Jean-Philippe Girard n'aurait jamais imaginé qu'un jour, un Président de la République Française signerait la préface de son livre et que ce même Président oserait dire un jour (à Davos) : "En France il est interdit de réussir et interdit d'échouer et cela doit changer". Un parcours de vie professionnelle peut sembler balisé, une ascension entrepreneuriale en conditions réelles ne l'est pas forcément. Faisant écho à l'esprit d'entreprendre, ce livre a un double objectif : vous permettre de transformer votre rêve, votre idée en réalité (tout en évitant les embuches qui jalonneront inévitablement le chemin du succès) et prouver que contrairement à certaines croyances pessimistes, la France est un formidable terreau pour réussir son projet personnel et professionnel.

  • Ce numéro comporte deux articles ("Tonal/atonal : une fracture dépassée" par Jacques Viret, et "Une autre perspective. Le choix d'une esthétique musicale : liberté ou illusion ?" par Anthony Girard) ainsi que quatre entretiens avec des compositeurs ("Pour évoquer l'image du passé", avec Guy Sacre par Anthony Girard ; "Clocks & Clouds", avec Karol Beffa, par Philippe Malhaire ; "Affaire de style, non de langage", avec Stéphane Delplace, par Charly Mandon ; "Dans les murs. Retour sur une expérience musicale en milieu carcéral", avec Philippe Hersant et Thierry Machuel, par Sarah Léon).

  • Convaincu de l'intérêt de l'huile végétale comme carburant et du potentiel que représentent les oléagineux d'Afrique, la Fondation 2iE présente ses connaissances sur différentes plantes oléagineuses africaines disponibles pour la production de carburant. L'objectif du guide est d'identifier et de décrire les plantes oléagneuses présentant un intérêt économique et social à l'échelle des pays de la CEDEAO et des populations locales.

  • Le numéro d'automne des Cahiers de lecture de l'Action nationale rassemble des recensions d'essais autour de la question des fragilités et de la résistance des nations. Figurent sous ce thème des commentaires critiques sur : Survivance. Histoire et mémoire du XIXe siècle canadien-français, Dix ans plus tard : La commission Bouchard-Taylor, succès ou échec ?, L'idéologie du hasard. Retour sur la question nationale, Carcajou à l'aurore du monde. Fragments écrits d'une encyclopédie orale innue, Le peuple rieur. Hommage à mes amis innus, Les Anicinabek du bois à l'asphalte. Le déracinement des Algonquins du Québec et La construction du droit des Autochtones par la Cour suprême du Canada. témoignage d'un plaideur. Sont aussi passés sous l'oeil critique des collaboratrices et collaborateurs de la revue : Parler vrai de Manon Massé, Dictionnaire géographique du Québec de Normand Cazelais et Lettres biologiques. Recherches sur la sexualité humaine, présentées par Yves Gingras par le Frère Marie-Victorin, pour ne donner que quelques exemples.

empty