Philippe Braillard

  • Changer ou disparaître. Tel est le cri d'alarme que lance depuis plus de dix ans le Club de Rome, un groupement d'industriels et de scientifiques présidé par un grand capitaine de l'industrie italienne, Aurelio Peccei. Le développement d'un ensemble de problèmes complexes, interdépendants et de nature mondiale menacerait en effet la survie même de l'espèce humaine. C'est cette « problématique mondiale » que le Club de Rome prétend analyser d'une manière scientifique et en dépassant toute option politique partisane et toute idéologie. Cet ouvrage cherche à montrer que la démarche du Club de Rome, loin d'être au service des intérêts supérieurs de l'humanité, est fondée sur une double imposture, commise par un groupe de pression transnational dont l'action préfigure la prise du pouvoir par une nouvelle élite, celle des gestionnaires souples et efficaces, prétendant penser en termes globaux et organiser rationnellement l'interdépendance mondiale.

  • Le mouvement des non-alignés, qui représente sans doute la manifestation la plus nette de l'émergence du Tiers Monde sur la scène internationale, a connu, depuis sa naissance en 1961, une croissance remarquable puisqu'il rassemble aujourd'hui près des deux tiers des États de la planète. Les représentants de ce mouvement, de même que la majorité des observateurs, rattachent ce développement rapide et puissant à l'accomplissement avec succès d'un certain nombre de fonctions stratégico-politiques et économiques, telles que l'instauration de la détente, la démocratisation des relations internationales et la remise en cause de l'ordre économique international. Cet ouvrage cherche à montrer que l'image ainsi projetée du non-alignement procède d'un mythe et ne résiste pas à une analyse systématique et prenant l'indispensable distance critique qui doit être celle du politologue. Il propose une autre lecture de ce phénomène en mettant en évidence les véritables fonctions du non-alignement, qui relèvent avant tout de la légitimation.

  • Si l'État, en tant que territoire délimité par des frontières, est ce qui fonde la dimension internationale des liens et des rapports entre les pays, l'étude de la diplomatie et des politiques étrangères ne suffit pas à rendre compte de l'ensemble des interactions qu'entretiennent les nations. Considérant l'intensification et la diversification des échanges, économiques, humains, culturels, cet ouvrage privilégie un large champ d'investigation, tel que l'exige toute étude pertinente des relations internationales contemporaines. Paradigmes d'analyse, acteurs, interdépendance des enjeux et des zones géopolitiques, processus de décision et de règlement des conflits : autant de questions traitées ici, à la lumière de l'histoire et du présent.

empty