Pascal Gillon

  • Seul événement rassemblant plus de nations que l'ONU, les jeux olympiques, en tant que terrain d'affrontement codifié et régulé, sont un véritable reflet des rapports de force qui se jouent entre les nations, et leur médiatisation un véritable levier stratégique d'influence. Aujourd'hui plus que jamais, avec l'explosion des moyens de communication, l'accueil des JO constitue pour un Etat le moyen d'exister sur la carte du monde, quel que soit le régime politique (même les plus totalitaires) ou le niveau de développement.
    Véritables baromètres des relations internationales, les luttes olympiques sont ainsi les rituels modernes où l'ordre mondial se donne à voir et se reproduit en paraissant se dissoudre.
    Ni célébration des valeurs universelles de l'olympisme, ni condamnation du mouvement, cet ouvrage en propose une grille de lecture géopolitique, mettant en évidence la puissance de gouvernance mondiale du CIO, les fondements de la productivité sportive et interrogeant l'avenir des JO au XXIe siècle, acteurs à part entière du nouvel ordre mondial.

  • En à peine plus d'un siècle, depuis la restauration des Jeux en 1896, l'olympisme s'est imposé comme un phénomène planétaire majeur. Il y va de l'organisation internationale qui rassemble le plus grand nombre de pays, de la première entreprise de spectacle du monde, et d'une mythologie à la charge symbolique mondiale.Malgré cette ouverture, l'olympisme reste dominé sur tous les plans (politique, économique, résultats) par les pays les plus riches, et ses enjeux géopolitiques réels sont occultés par le discours de célébration que tiennent le mouvement sportif et les médias.Au-delà des crises politiques et des critiques concernant sa gestion comme son éthique, ce système mérite une attention poussée que permet seule une approche géopolitique du phénomène. Depuis le rappel du poids des origines en passant par l'analyse du système sportif et la mise en lumière des éléments de domination géographiques et politiques, le présent ouvrage donne toutes les clés pour bien saisir la place du mouvement olympique aux divers niveaux concernés et mieux comprendre les évolutions en cours, et leurs enjeux.Destiné à un vaste public, cet ouvrage s'adresse aux étudiants et chercheurs, mais aussi aux responsables sportifs, élus et aménageurs, ainsi qu'à tous ceux qui désirent découvrir les vraies dimensions et implications de l'olympisme.Jean-Pierre AUGUSTIN, professeur à l'université Michel de Montaigne-Bordeaux 3, est l'auteur de plusieurs ouvrages sur les formes d'action collectives et les institutions liées au sport et à la culture. Il dirige des recherches à la Maison des sciences de l'homme d'Aquitaine (MSHA) et à l'UMR 5185 ADES du CNRS.Pascal GILLON, maître de conférences à l'université de Franche-Comté, est chercheur au Centre d'étude et de recherche sur le sport et l'olympisme (CERSO) de l'UMR 6049 THEMA du CNRS. Il a publié plusieurs travaux et dirige des recherches sur l'olympisme.
    L'Olympisme entre rapport de forces et universalisme. L'Europe des nations et le renouveau des Jeux. Les crises de l'entre-deux-guerres. La Guerre froide et la constitution d'ensembles géopolitiques sportifs. L'Olympisme saisi par l'économie. Les acteurs du système olympique. Une géopolitique interne du Mouvement olympique. Les jeux Olympiques : une manifestation soumise à des pressions externes. Pour une lecture géopolitique de la performance olympique. Une mondialisation achevée, des succès très concentrés. Les raisons du succès : une combinaison de critères. La stratégie de spécialisation : ou comment maximiser ses résultats. Les compétitions des villes olympiques. Une vitrine des villes compétitives. Villes olympiques et mutations urbaines. La course aux anneaux d'or.

empty