Olivier Lejeune

  • Olivier Lejeune a écrit des centaines de sketches, monologues ou scénettes. Voici une première sélection de ses textes diffusés notamment au petit théâtre de Bouvard, dans les Grosses Têtes, à la Classe, etc... et qui ont été joués par M. Leeb, Chevallier et Laspalès, A. Lear, F. Perrin, M. Galabru, M. Méril, Sim, P. Bellemare, J. Courbet, S. Bern, Carlos...

  • 4h. - 3f. - Durée 2h10
    Lasségué, publicitaire renommé, s'est résigné à épouser Corinne. À la sortie de l'église, Lucie, sa soeur aînée, gaffeuse invétérée, lui a logé dans l'oeil un grain de riz. Le début d'un engrenage de catastrophes et de quiproquos détonants qui l'empêchent d'assister à son banquet de noces. L'intrusion de Tourille, mari d'Emmanuelle, sa maîtresse, venu lui apprendre sa mort accidentelle; l'arrivée de Rolors, présidentiable, qui met fin à leur collaboration professionnelle; Querrochot, journaliste local, dépassé par les événements...
    Deux heures en continuité réelle de rebondissements endiablés. Jusqu'au bout, tout bascule !

  • 2 f. - 3 h. - Décor : la loge d'un chef d'orchestre - Durée : 1h55
    Hubert Karann, célèbre chef d'orchestre, s'apprête à se produire en concert. Fait irruption dans sa loge Henri Karpett, un fan qui lui prouve qu'ils sont nés le même jour et que, malgré leurs différences sociales, ils ont un destin strictement identique. Sauf que ce fan est né deux heures avant lui. Donc tout ce qui arrive au fan, ça va lui arriver deux heures plus tard. Aussi quand ce fan lui apprend qu'il vient tout juste d'être cocu... lui, le grand maestro, le sera obligatoirement à l'heure où il sera en scène. D'où son affolement car toutes les prédictions du fan se concrétisent au fur et à mesure. A commencer par Sidonie, son épouse, qui débarque à l'improviste. Est-ce par amour-propre qu'il se bat pour éviter son cocuage astralement programmé ? Alors qu'il se dit fou amoureux de Rebecca, une jeune violoniste... Et avec qui son épouse le tromperait-elle ? Avec Jean-Philippe Camoulier, son producteur ? Rebondissements et coups de théâtre vont entraîner ces cinq personnages dans des situations irrésistibles. Répliques percutantes, suspense jusqu'à la coda finale... car les faux-culs sont plus nombreux qu'on le croit !

  • Après le succès de son premier livre Mémoire d'éléphant, Olivier Lejeune, le « monsieur mémoire » du show-biz, nous livre ici tous ses secrets pour entretenir et améliorer sa mémoire. Avec des jeux et des tests ludiques, il partage avec nous toutes ses bottes secrètes pour avoir une mémoire au top !

  • - L'opération au cerveau du commandant Cousteau s'est bien déroulée. Le plus dur a été de recoudre le bonnet. - Le directeur d'un centre culturel supplie Guy Béart de lâcher son rideau de scène. Le spectacle ayant eu lieu il y a trois semaines, au fil des jours l'espoir d'obtenir un rappel s'amenuise ! - Georges Marchais va tourner un remake de Walt Disney : « Liliane, j'ai rétréci le Parti » ! - La passion de Pascal Sevran pour les meubles frise l'hystérie. Trois fois par jour, il astique son secrétaire. Le meilleur - ou le pire - d'Olivier Lejeune, ou comment massacrer à bout portant tout ce que notre pays compte de personnalités à coups de petites phrases. Vous voulez qu'on vous dise ? Ça devrait être interdit.

  • La mort ne porte pas de masque...Venise, 1700. Toute la ville ne bruisse que de la nouvelle : Lavinia, la légende vivante du théâtre, la plus grande actrice de son temps, revient dans sa ville natale après une carrière ponctuée de tournées triomphales, pour une représentation exceptionnelle devant toutes les têtes couronnées d'Europe. Pour le jeune Lorenzo, c'est une chance inespérée qu'il est décidé à saisir dans la fougue de ses 20 ans : il se présente aux auditions pour avoir l'honneur de donner la réplique à Lavinia. Mais un meurtre sanglant va changer à jamais son destin et faire basculer toute la ville dans le drame. Celui du Père Vidalia, retrouvé sauvagement assassiné dans son église...

  • «UN-SCENE FROM BELGIUM » Avec ce 99e numéro, ­ETC­ traverse l'Atlantique pour se poser sur Bruxelles, sorte de Berlin des années 2010 autour de laquelle se forme un nouveau ­buzz­. À la fois « paradoxale, multiculturelle, bigarrée » (Emmanuel Lambion), Bruxelles comporte « un attrait non négligeable pour une frange de jeunes créateurs étrangers à la recherche d'une scène non formatée, ouverte et décomplexée » (Christine Jamart). On y découvre un art actuel où cohabitent l'art conceptuel et minimaliste et un postdadaïsme « parfois potache, au risque de l'idiotie burlesque » (Dominique Païni). Hors dossier, entre autres, l'exposition « A Bigger Splash. Painting after Performance » du Tate Modern et une entrevue avec Michelangelo Pistoletto qui présente une installation à la Cour Marly du Louvre jusqu'en septembre 2013.

empty