Olivier Godard

  • Cet ouvrage présente le concept de précaution en milieu professionnel et se pose comme une étape dans la réflexion sociétale, économique et technique concernée par ce principe. Le livre aborde le principe de précaution sous plusieurs aspects : -le contexte général, et la définition du principe ; la situation de la précaution par rapport à la prévention ; une démarche de mise en oeuvre de ce principe. A travers de nombreux cas, exemples vivants et non pas théoriques, les différents aspect de cette question en développement se trouvent présentés. Ce livre n'est qu'un rapport d'étape.
    Olivier Godard, économiste, est directeur de recherche au CNRS et professeur à l'Ecole polytechnique. Il a dirigé cet ouvrage en s'entourant de 12 chercheurs et experts en médecine, journalisme, droit, chimie, économie, psychologie et ingénierie.

  • Ce livre croise les regards de plusieurs disciplines sur ce "principe de précaution" qui en appelle à la prévention sans attendre la démonstration scientifique de la réalité des risques. La réflexion s'y nourrit de l'analyse précise de situations de risques touchant à la santé publique, la protection de l'environnement planétaire, la sécurité aérienne et industrielle. Appelé à devenir une référence sur ce thème, cet ouvrage intéressera les scientifiques, les experts, les décideurs et plus largement tous ceux qui s'interrogent sur l'attitude à avoir vis-à-vis de risques que la science ne fait encore que pressentir.

  • Des négociations internationales ont été lancées dès la fin des années 1980 afin de prévenir le risque d'une " interférence dangereuse avec le climat de la planète ". Elles n'ont toujours pas abouti à une architecture convaincante de l'action internationale. Ce livre informé et engagé propose de sortir des impasses en déplaçant le questionnement et d'aider à trancher les hésitations sur la nature de la situation créée par l'émission de gaz à effet de serre et les menaces climatiques. Des négociations internationales ont été lancées à la fin des années 1980 afin de prévenir le risque d'une " interférence dangereuse avec le système climatique de la planète ". Après des débuts convaincants, les États ont peiné à s'accorder sur l'ampleur et la répartition des efforts et sur l'architecture de l'action future. C'est dans un contexte très politisé entre Nord et Sud qu'a été posée depuis le début la question de la justice climatique mondiale (responsabilité des pays, droits à réparation et à compensation, partage équitable d'un " budget carbone " restreint). Ce livre retrace les idées-forces et les oppositions sur deux plans : les conceptions avancées autour de la négociation climat ; la discussion parallèle en philosophie morale et politique. Il suit et discute les arguments. Il traque les fausses évidences de l'intuition, en particulier sur la responsabilité historique des pays. Il met finalement en lumière le caractère irréconciliable des conceptions cosmopolitiques et internationales de la justice mondiale.

  • While very useful for studying syntheses of molecular diversity, multi-component reactions also offer rapid access to a variety of complex molecules that are relevant for biological applications. Multi-component Reactions in Molecular Diversity analyzes these reactions, whether they are realized by organometallic, ionic or even radical processes. It highlights popular methods based on monotype reactions (cascade, tandem, domino) and their efficiency and academic industrial domain are illustrated. This book also investigates the most efficient ways to prepare complex molecules. Multi-component reactions are in tune with the concepts of atom and steps economy, which are of prior importance in all the reported processes ? from the laboratory to the pilot scale. The essential criteria for green chemistry are also examined in the book in detail.

  • Biphasic Chemistry and The Solvent Case examines recent improvements in reaction conditions, in order to affirm the role of chemistry in the sustainable field. This book shows that those who work within the chemistry industry support limits for the use of toxic or flammable solvents, since it reduces the purifications to simple filtrations. Thanks to commercial scavengers, solid phase syntheses are now available to all. Fluorine biphasic catalysis enables extremely efficient catalyst recycling and has a high applicability potential at the industrial level. This book also reviews the many studies that have shown that water is a solvent of choice for most synthetic reactions. Particular traits can be obtained and the effects on thermodynamics make it possible to operate at lower temperatures, thereby achieving energy savings. Finally the great diversity of application of the reactions without solvents is illustrated.

  • Activation Methods examines recent improvements in the utilization of ultrasonic waves and pressurized gases to generate reactions. A straightforward method to use, sonochemistry allows chemical reactions to be carried out under ultrasound without the need for external heat, reagents or catalysts - leading to high yields and the production of a minimum amount of waste. This book presents an overview of the main applications of sonochemistry in green organic chemistry, with an emphasis on texts published within the last few years. High-pressure chemical reactions offer innovative solutions to problems relating to synthesis. They allow access to new products and a further understanding of reaction mechanisms. This book presents the characteristics of hyperbaric activation, which allow the integration of an arsenal of tools for green chemistry, such as the lowering of energy costs and of by-products, as well as the possibility of using substrates that are sterically congested and generally inert.

empty