Olivier Duhamel

  • Colette et Jacques

    Olivier Duhamel

    • Plon
    • 10 Janvier 2019

    Colette et Jacques, l'histoire d'un amour hors du commun, plus fort que le malheur ; et aussi, de 1939 à la fin du XXe siècle, le roman-vrai d'une époque qui se déchire, s'interroge et s'invente.Une femme, un homme, un fil - l'amour.
    Orphelin de père, Jacques n'a que dix-sept ans quand il devient résistant. Chez lui, l'engagement se confond avec la passion. Dévoué à l'action publique, il sera tour à tour le premier conseiller d'Edgar Faure dans presque tous les gouvernements de la IVe République, député du Jura, puis ministre sous la Ve. Mais dans l'ombre du personnage public se tient un homme aimé, aimant, bouleversant.
    Avec lui et à part, une femme, Colette. Elle ne s'en laisse compter par personne. Passionnée de littérature, elle dirigera les éditions de la Table ronde puis travaillera aux côtés de Claude Gallimard. Elle est libre, flamboyante. Inoubliable.

  • Réduire la durée du mandat présidentiel de sept à cinq ans, quoi de plus simple ? Un nouveau chiffre, un seul mot changé dans la Constitution. Grâce à quoi les Français s'expriment plus souvent, le président règne moins longtemps. L'affaire est entendue.
    Sauf que l'on objecte : le quinquennat change la nature de nos institutions. La plupart des tenants de cette thèse soulignent qu'il présidentialise la Cinquième République. D'autres fondent leur refus sur une analyse exactement inverse : il renforce le poids des partis et nous menace d'un régime d'assemblée. L'affaire se complique.
    Troisième argumentation : le quinquennat nous entraîne obligatoirement vers un régime présidentiel à l'américaine. Un tel enchaînement est redouté par les conservateurs, mais souhaité par les réformateurs. Le brouillard s'épaissit.
    Que faut-il penser de ces différentes positions ? Le quinquennat est-il une bonne ou une mauvaise chose ? Que change-t-il vraiment ? Telles sont les questions que se posent les citoyens. Cette nouvelle édition y répond, à la fois par une confrontation de la Cinquiàme République aux grandes démocraties qui l'entourent et au regard des débats les plus actuels.
    Olivier Duhamel, professeur des Universités à Sciences Po, directeur de la revue Pouvoirs, chroniqueur France-Culture et à LCI, a participé aux comités Vedel (1993) et Balladur (2007) sur la révision de la Constitution.

  • Les changements concomitants de la gauche et de la Ve République permettent de découper la chronologie en trois logiques : les refus contradictoires, l'acceptation progressive, l'utilisation actuelle.

  • L'histoire des élections présidentielles, comprise comme l'histoire de l'élection par le peuple, se confond pour beaucoup avec l'histoire de la Ve République. La vérité diffère un peu. L'histoire a commencé plus tôt, en 1848 , et reprend plus tard, avec la révision de 1962. Depuis, huit élections se sont déroulées, huit scrutins passionnants où se joue, à chaque fois, la vie politique de notre pays.
    Au texte écrit pour les vingt émissions radiodiffusées sur France Culture en mars-avril 2007 Olivier Duhamel a ajouté le chapitre " 2007, Starkozy ".
    Empruntant très largement aux sources originales : lettres, discours ou textes pour les plus anciens protagonistes, émissions diverses, interviews, Olivier Duhamel raconte les élections présidentielles : il explique, , argumente, analyse et dresse cent portraits tout à la fois. Le récit vivant, coloré, apporte la connaissance de notre histoire récente sur un mode enjoué qui mêle analyse et récit. Olivier Duhamel déploie ici des talents de conteur vif et précis, au service du savoir. Un livre pour tous par un politologue doté de convictions et d'un esprit libre.
    Olivier Duhamel est un constitutionnaliste reconnu, professeur à Sciences Po où il fait le grand cours d'Institutions Politiques en première année. Il est aussi chroniqueur quotidien sur France Culture, débatteur sur LCI à Politiquement show, coanimateur de Médiapolis tous les dimanches matins avec Michel Field sur Europe 1.
    logo France Q

  • Les primaires : tout le monde en parle, mais qu'est-ce que c'est ?
    Les primaires, les médias en parlent de plus en plus, mais l'on en sait peu de choses en fait. Pourtant, les primaires jouent un rôle de plus en plus important dans la désignation des candidats aux élections présidentielles.
    Pourquoi instaurer des primaires ? Quelles critiques suscitent-elles, et que valent-elles ? Signifient-elles la fin des partis, ou bien leur renaissance ? Comment sont-elles nées aux États-Unis, avant de surgir en Europe, et de s'installer maintenant en France ? Que se passe-t-il dans la longue période qui précède une primaire ? Qui peut se présenter ? Un Président en fin de premier mandat doit-il s'y soumettre ? Qui peut voter ? Qui contrôle la régularité du scrutin ?
    Dans ce livre clair et didactique, Olivier Duhamel et l'Institut Montaigne répondent à toutes ces questions, et à bien d'autres encore, et proposent également des solutions pour garantir des primaires vraiment démocratiques.

  • " Ça fait débat ! ", la nouvelle collection de livres "pour les Nuls" dirigée par Olivier Duhamel, qui décryptent les sujets d'actualité brûlants. Quels sont les risques environnementaux du nucléaire ? Le nucléaire coûte-t-il vraiment moins cher ? le nucléaire peut-il sauver le climat ? Quelle est la stratégie de la France ?
    Autant de questions délicates qui ponctuent le débat sur le nucléaire depuis quelques années, et auxquelles la journaliste Géraldine Woessner apporte des éléments de réponse.
    Fidèle à l'esprit des Nuls, cette nouvelle collection propose d'aider les lecteurs et lectrices à comprendre les enjeux des grands débats d'aujourd'hui et à se faire une opinion.
    Sur chaque sujet, un expert contextualise le débat puis expose les points de vue contradictoires d'une manière simple et pédagogique de façon impartiale.

  • CE MANUEL DE DROIT CONSTITUTIONNEL couvre l'ensemble du programme de première année en faculté de droit ou à Sciences Po.
    En quarante chapitres courts, vivants, nourris de nombreuses données facilement lisibles par de multiples tableaux et graphiques, il offre un outil indispensable à ceux qui entrent dans l'enseignement supérieur.
    Au-delà, il traite de la démocratie, de notre histoire, de la France d'aujourd'hui d'une façon originale. L'horizon s'élargit avec l'examen de grands pays trop méconnus, tels l'Inde, le Japon ou la Chine. Il propose donc un moyen sans équivalent d'enrichir sa culture juridique et politique.
    La démocratie moderne est vue dans sa double composante, gouvernante et délibérante. Un récit animé rend compte de l'étonnante histoire constitutionnelle de la France. Sont analysés en contrepoint les systèmes politiques d'une dizaine d'autres démocraties, ce qui permet de proposer un modèle d'explication du fonctionnement du pouvoir. La seconde moitié de l'ouvrage analyse l'originalité du pouvoir politique en France. Son attribution, ni à l'américaine ni à l'européenne, mais dans un curieux mélange des deux. Son exercice, cas unique de " présidentialisme démocratique ". Sa limitation, interne, par la distinction entre les pouvoirs qui se renforce, externe, par la démocratie locale ou le développement de l'Union européenne.
    La présente édition, revue et augmentée, intègre les développements les plus récents dans le vaste ensemble des pays étudiés et en France.
    Olivier Duhamel. Professeur émérite à Sciences Po, où il a enseigné pendant 25 ans le cours fondamental d'institutions politiques. Publiciste, éditorialiste sur Europe 1, il codirige la revue Pouvoirs et préside la Fondation Nationale des Sciences Politiques.
    Guillaume Tusseau. Professeur de droit public à l'École de droit de Sciences Po, est membre de l'Institut universitaire de France et ancien membre du Conseil supérieur de la magistrature ; ses recherches et ses enseignements portent sur le droit constitutionnel, le droit comparé et la théorie du droit.

  • " Ça fait débat ! ", la nouvelle collection de livres "pour les Nuls' dirigée par Olivier Duhamel, qui décryptent les sujets d'actualité brûlants.
    Y-a-t-il de plus en plus de migrants ? La population européenne va-t-elle être remplacée ? Le modèle d'intégration français marche-t-il ? L'immigration crée-t-elle du chômage ? L'immigration coûte-t-elle chère ? Quelle est la stratégie européenne à long terme en matière d'accueil des migrants?
    Autant de questions délicates qui ponctuent le débat sur l'immigration depuis quelques années, et auxquelles la spécialiste des questions migratoires Catherine Withol de Wenden apporte des éléments de réponse.
    Fidèle à l'esprit des Nuls, cette nouvelle collection propose d'aider les lecteurs et lectrices à comprendre les enjeux des grands débats d'aujourd'hui et à se faire une opinion.
    Sur chaque sujet, un expert contextualise le débat puis expose les points de vue contradictoires d'une manière simple et pédagogique de façon impartiale.


  • " Ca fait débat ! ", la nouvelle collection de livres "pour les Nuls" dirigée par Olivier Duhamel, qui décryptent les sujets d'actualité brûlants.

    Qu'est-ce que le bien mourir ? Comment répondre à la souffrance ? Que signifie avoir à décider du moment de sa mort ? l'opposition entre soins palliatifs et euthanasie est-elle tenable ?
    Autant de questions délicates qui ponctuent le débat sur l'euthanasie depuis plusieurs années, et auxquelles Emmanuel Hirsch donne des éléments de réponse pour en comprendre les enjeux.
    Fidèle à l'esprit des Nuls, cette nouvelle collection propose d'aider les lecteurs et lectrices à comprendre les enjeux des grands débats d'aujourd'hui et à se faire une opinion.
    Sur chaque sujet, un expert contextualise le débat puis expose les points de vue contradictoires d'une manière simple et pédagogique de façon impartiale.

  • Elle est née en 1958. Son père s'appelait Charles. Il voulait créer des institutions stables face au «régime des partis». Elle a été révisée à 24 reprises. Elle vit une relation d'amour-haine avec les Français.Qui est-elle? La Cinquième République.Le portrait sans préjugés qu'en dressent ici économistes, historiens, politistes et juristes montre qu'en soixante ans d'existence, la Cinquième République n'a pu survivre qu'en se métamorphosant.Aujourd'hui, le chef de l'État, ce «monarque républicain», est contraint par son ubiquité et enserré dans les mailles de plus en plus étroites du droit. Le Parlement, derrière l'apparence d'inefficacité que renvoie la médiatisation déformée de ses débats publics, travaille et tire profit de prérogatives récemment élargies. Face à la mondialisation et au renforcement de la construction européenne, l'État a su se recomposer pour conserver son autorité. Loin de voler en éclats sous le choc de la dernière campagne présidentielle, le système des partis a entamé sa mue. Une vision démystifiée de la Cinquième République, pour mieux comprendre la relation ambiguë des Français avec leurs institutions et réfléchir à leur avenir.

  • Ce manuel de droit constitutionnel couvre l'ensemble du programme de première année des étudiants en faculté de droit ou à Sciences Po. En quarante chapitres courts, vivants, nourris de nombreuses données facilement lisibles par de multiples tableaux et graphiques, il offre donc un outil indispensable pour ceux qui entrent dans l'enseignement supérieur.
    Au-delà, il traite de la démocratie, de notre histoire, de la France d'aujourd'hui d'une façon originale. L'horizon s'élargit avec l'examen de grands pays trop méconnus, tels l'Inde, le Japon ou la Chine. Il propose donc un moyen sans équivalent d'enrichir sa culture juridique et politique.
    La démocratie moderne est vue dans sa double composante, gouvernante et délibérante. Un récit vivant rend compte de l'étonnante histoire constitutionnelle de la France. Sont analysés en contrepoint les systèmes politiques d'une dizaine d'autres démocraties, ce qui permet de proposer un modèle d'explication du fonctionnement du pouvoir. La seconde moitié de l'ouvrage analyse l'originalité du pouvoir politique en France. Son attribution, ni à l'américaine ni à l'européenne, mais dans un curieux mélange des deux. Son exercice, cas unique de " présidentialisme démocratique ". Sa limitation, interne, par la distinction entre les pouvoirs qui se renforce, externe, par la démocratie locale ou le développement de l'Union européenne.
    La présente édition a été revue et augmentée de deux chapitres, sur la démocratie et sur la Chine.
    Olivier Duhamel
    Professeur émérite à Sciences Po, y a enseigné 25 ans le cours fondamental d'institutions politiques. Publiciste, éditorialiste sur Europe 1, il codirige la revue Pouvoirs.
    Guillaume Tusseau
    Professeur de droit public à l'École de droit de Sciences Po, estmembre de l'Institut universitaire de France ; ses recherches et ses enseignements portent sur le droit constitutionnel, le droit comparé et la théorie du droit.

  • Les Français désignent leur Président. De 1965 à 1995, six élections, six moments décisifs de la vie politique française, six tournois où tourbillonnent les doctrines, les passions et les intérêts marquent les grandes étapes de la Ve République.Olivier Duhamel et Jean-Noël Jeanneney ont conduit des entretiens avec les principaux protagonistes qui ont façonné cette histoire. Ces commentaires et ces témoignages sont vifs, spontanés, souvent piquants, toujours instructifs. Comme les pièces d'un puzzle finissent par dessiner un paysage, une chronique prend forme, neuve et colorée. Elle restitue les multiples surprises qui ont marqué ces campagnes et ces scrutins. Elle éclaire notre passé collectif, elle nourrit la réflexion des citoyens.

  • Une démarche qui répond au besoin d'évaluer l'Europe: en savoir plus et mieux sur l'Europe, pouvoir évaluer ses acteurs, telle est la raison d'tre de l'Observatoire des institutions européennes (OIE) créé par le Centre d'études européennes de Sciences Po autour d'une équipe internationale de spécialistes des questions institutionnelles.
    Partir de données chiffrées inédites : sans équivalent dans les milieux français ou internationaux de la science politique, cette nouvelle série évaluer l'Europe s'appuie sur des données quantitatives concrtes pour comprendre et dévoiler le fonctionnement réel de la machine européenne.
    Des conclusions l'encontre des idées reçues : élargie dix nouveaux Etats membres depuis mai 2004, privée des réformes institutionnelles prévues par le traité constitutionnel aprs les non français et néerlandais, l'Union européenne paraissait condamnée au blocage. Les données rassemblées révlent au contraire une étonnante capacité d'adaptation.
    L'Europe continue décider et mme plus rapidement ! Comment l'expliquer ? Elle produit moins de décisions communes. Faut-il s'en inquiéter ? L'ambition de cet ouvrage est de permettre chacun de participer au débat sur l'Europe en connaissance de cause.

empty