Jeunesse

  • En représailles à l'action néfaste des hommes sur la Terre, le soleil a détruit les villes où règne désormais un peuple agonisant. Au sein de ce peuple, trois tribus ennemies tentent de survivre.
    Les Compagnons, dont Nik, 18 ans, ont élu domicile dans les arbres. Ils sont « choisis » par des canins avec qui ils restent liés à vie.
    Les Marcheurs de la Terre ont choisi de vivre reclus dans des cavernes. Mari, fille de la dernière Femme Lune, cache un terrible secret : elle est le fruit d'un amour interdit car son père était un compagnon.
    Sans refuge, les Voleurs de Peau quant à eux errent dans la ville détruite et doivent, pour remplacer leur peau malade, écorcher vives d'autres créatures.
    Désirant sauver son clan, Oeil Mort, Voleur de peau, se révolte et envisage de prendre la place des Compagnons dans les arbres.
    Pendant ce temps, dans la tribu des Compagnons, Rigel, un jeune canin, échappe à la surveillance de Nik et trouve Mari, qui devient son Compagnon à vie. Déterminé à retrouver Rigel, Nik est grièvement blessé lors d'une expédition et se réveille auprès de Mari. Un lien fort se crée entre eux, mais Nik doit retourner parmi les siens. Sur le chemin du retour, une explosion retentit et un incendie se propage dans la forêt, détruisant le monde de Nik, qui n'a d'autre choix que de s'enfuir et en bâtir un nouveau...

  • L'autre monde a basculé dans la terreur. Un incendie meurtrier ravage désormais la forêt et menace les deux tribus. Les Compagnons tentent tant bien que mal d'échapper aux flammes, tandis que les Marcheurs de la Terre, en proie à la Fièvre Nocturne, peinent à survivre. Les deux clans ennemis ignorent encore qu'un danger bien plus terrible les guette, et que son nom, OEil Mort, est un funeste présage.
    Nik et Mari, eux, ont choisi leur camp. Destinés à s'affronter par leur naissance, ils se battent pourtant ensemble pour construire le monde d'après. Mais la haine gronde parmi les leurs, et une nouvelle épidémie, propagée par les Voleurs de Peaux, menace leur survie.

  • Un roman pour découvrir l'aventure humaine de la foi !
    - L'ensemble de la vie de Jean-Paul II : des jeunes années de Karol Wojtyla à la mort du pape.
    - Un récit qui rend Jean-Paul II accessible et humain : au fil des grands moments de sa vie intérieure, de ses interrogations, de ses prises de position....
    - Un texte haletant construit comme un roman d'aventures - Une collection qui renouvelle le genre des biographies des grands témoins de la foi.

  • Inde, 1946. Dans le petit train qui grimpe jusqu'à Darjeeling, mère Teresa prie. Elle confie sa vie à Jésus, l'Époux, l'éternel compagnon de voyage. Et soudain.
    Soudain la prière devient dialogue. Ce n'est plus la religieuse qui parle au Christ, c'est le Christ qui lui parle.
    Le Verbe se fait voix. Voix claire qui s'adresse à mère Teresa sans aucun doute possible. Voix réelle et incroyablement proche, car elle résonne dans l'âme sans passer par le canal de l'oreille.
    - Ma toute petite, porte-moi jusque dans les trous des pauvres. Sois ma lumière ! Va parmi eux, porte-moi avec toi en eux. J'ai soif ! Il faut tout quitter de ta vie actuelle. Je veux un ordre de religieuses capables de faire briller ma lumière jusqu'au fond des bustes. Des religieuses indiennes, vêtues comme des Indiennes, capables de rejoindre les pauvres là où ils sont.
    - Je le ferai, mon Jésus. Les lèvres de la religieuse n'articulent pas ses paroles intérieures ; aucun de ses voisins ne se doutera jamais d'avoir assisté à une scène extraordinaire. Mère Teresa, pourtant ébranlée, ne s'étonne même pas du naturel avec lequel elle répond au Christ. Trente-six ans de familiarité avec lui l'ont si bien préparée à ce dialogue !

empty