Nicolas Breton

  • Seul un singe qui aurait appris à parler et côtoierait les hommes pourrait dire toute la folie humaine. C'est la fiction qu'imagine Restif de la Bretonne (1734-1806) dans la Lettre d'un singe aux animaux de son espèce. César-singe, animal domestique qui a reçu une éducation classique auprès de sa maîtresse, entend consoler les bêtes des malheurs que leur causent les humains en décrivant leurs pratiques barbares : ceux qui se présentent comme les rois de la nature sont en fait bien plus à plaindre, puisqu'ils s'asservissent entre eux et sont les premières victimes de leurs funestes inventions : la monogamie, la propriété, l'hypocrisie de la politesse et, surtout, l'inégalité et l'esclavage. Un pamphlet très vigoureux, étonnamment contemporain.

  • Ce guide propose des astuces et des adresses pour voyager de façon solidaire, plus écologique et alternative dans 50 pays :
    - 1 000 adresses d'hébergements, de restaurants, d'activités, de boutiques, d'ONG... engagés : logements chez l'habitant, écovillages, restaurants bio et végétariens, associations de tourisme communautaire avec une immersion dans leurs modes de vie, etc.
    - 150 lieux engagés pour pratiquer le bénévolat, l'écovolontariat et le Wwoofing, dans des fermes paysannes, des communautés écologiques, des écoles, des refuges pour animaux, des ONG de protection des primates, etc.
    - 150 agences proposant des séjours dans le respect des locaux et de l'environnement.
    - Des centaines d'astuces écologiques, adaptées à chaque pays.
    - Des astuces pour voyager durable et plus écologique dans le monde : voyager 0 déchet, se déplacer autrement, se loger différemment, voyager dans le respect de la nature, partir à la rencontre des habitants, etc.
    Une mine d'or pour ceux qui souhaitent découvrir d'autres façons de voyager et donner un sens à leurs vacances !
    À PROPOS DES AUTEURS
    Maryne Arbouys et Jules Bloseur parcourent le monde à la recherche d'adresses et d'acteurs engagés prenant en compte la préservation de notre planète. Leur idée : valoriser des initiatives durables et des associations sur leur route. Ils sont les auteurs de www.explorelemonde.com, l'un des blogs voyage référence dans le domaine du tourisme durable, créateurs de contenus et consultants dans le monde du voyage. Ils ont rédigé la partie 1000 adresses engagées.
    Nicolas Breton, voyageur sensible à l'écologie et à la justice sociale, est l'auteur du livre Hors des sentiers battus, découvrir le monde autrement (éditions ABM), conférencier sur le thème du voyage durable et responsable développement chez Viatao. Il a rédigé la partie Astuces pour voyager de façon durable et écologique.

  • Paris, 1781. Pour se prémunir « des grandes et des petites peines du mariage », vingt couples décident de s'associer. Répartition des tâches, des biens et des conjoints : la petite communauté prend ses marques... Dans ce portrait des ancêtres des hippies, Rétif de La Bretonne dépeint avec humour les aléas du mariage. Ce texte insolite est suivi d'un très instructif Tableau analytique du cocuage, par Charles Fourier, et d'une nouvelle aigre-douce de Zola : Comment on se marie.
    Hippies, cocus et comptables, chacun trouve son compte dans une savoureuse galerie de portraits. Impertinente, pessimiste - ou peut-être cruellement réaliste ? -, voici une décoiffante exploration du couple.

  • L'Anti-Justine ne devait proposer au lecteur que des « images voluptueuses » : « les sens, dit Restif, y parleront au coeur » mais - qu'on songe au moine Fout-à-Mort et à ses exploits - Restif y peint des tableaux du sadisme le plus délirant. Femmes dépecées chez Restif, hymne à l'inceste chez le marquis de Sade : les deux adversaires, après tout, auraient pu s'entendre ! « Sade et Restif se rencontrent dans l'autre monde ; imaginez leur entretien » : quel beau sujet de composition française pour des bacheliers en herbe, si les dialogues des morts à la Fontenelle étaient encore en honneur dans l'Université ! Nicolas Edme Restif dit Restif de La Bretonne est né à Sacy le 23 octobre 1734. Fils de paysans de l'Yonne devenu ouvrier typographe à Auxerre et Dijon, il s'installe à Paris en 1761. Espion, complotiste, indicateur de police, sa vie compliquée s'accompagne de l'écriture de très nombreux ouvrages touchant à tous les genres : du roman érotique au témoignage sur Paris et la Révolution. Il mourra dans la misère le 3 février 1806.

empty