Milou

  • Poète inventé par la nature,
    Miloud est un dealer de poèmes dont il est l'auteur.
    Il les interprète au gré des rencontres et invitations.
    Les phrases types, il s'en tape, il tapote dans l'atypique
    Son travail consiste à fabriquer des phrases durables.
    À mille lieues de taper dans le mille, il vise le juste, le juste milieu.

  • Journaliste à Alger Républicain, militant politique et associatif, co-fondateur de la Ligue Algérienne des Droits de l'Homme, Miloud Zaater a été la cible des islamistes durant la décennie noire ; il s'est à cette époque réfugié en France. Ce récit est le témoignage d'un retour en Algérie, en 2014 et 2015. Il nous livre un regard juste et acéré sur l'Algérie contemporaine, sur tous les paradoxes de la société, les dérives du pouvoir. Doublé d'une analyse politique et géopolitique qui dépasse les frontières du Maghreb, ce témoignage fait écho avec l'actualité brûlante du terrorisme.

  • L'histoire touchante d'un harki malchanceux et coupé de ses racines qui ne peut ni revenir dans son pays, ni avoir d'enfants.
    L'ouvrage est un récit fiction qui retrace le destin dur et sans pitié d'un harki souffrant de la malchance depuis sa naissance (né de peau noire dans un pays où l'on ne croit pas aux accidents génétiques).
    Cette malchance le poursuivra jusqu'après l'indépendance de l'Algérie en 1962. Après avoir rencontré la femme de son bonheur, il découvre qu'il ne peut pas avoir d'enfants à cause d'une incompatibilité organique.
    Le mal du pays le ronge aussi mais il ne peut voir son pays natal, à cause de la haine affichée par un système politique méprisant. Et même si ce dernier s'est réconcilié avec les égorgeurs du GIA, il refuse de reconnaître le droit à ce harki à revoir son pays d'origine. Celui-ci lui tourne définitivement le dos et le pays d'accueil ne veut même pas le reconnaître. Ses déboires et ses déchirures l'incitent à abréger sa vie. Le cimetière est le seul pays qui l'accepte sans réserves.
    Vivez les blessures et le désespoir grandissant d'un homme, confronté à la haine politique et au rejet, dans ce roman historique poignant qui vous plongera au coeur de l'Algérie.
    EXTRAIT
    Pour le taquiner, Aoued lui évoque la décision prise par le FLN contre les harkis : « Ils décident d'égorger tous les traîtres, comme nous. Pour eux, nous sommes indignes de vivre », lui lance-t-il.
    Le bâtard n'aime pas ce terme de traître. S'il est harki, c'est parce qu'il s'est retrouvé coincé entre mourir pour rien ou chercher le salut là où il peut le trouver : « J'aime mon pays mais à ma manière. Je refuse de lui mentir ou de mentir en son nom. Je suis en guerre contre le mal et contre la terreur. Même si je suis tombé en disgrâce, vis-à-vis des miens et de ma patrie, je n'ai trahi ni l'Algérie ni l'islam. Je résiste seulement à une tyrannie dont je suis son rejet. Nos crânes sont bourrés par ces formules « harki traître et moudjahid héros »... maintenant, nous savons avec précision qui est le vrai traître !'.
    L'aspirant Devin est occupé par la lecture des comptes rendus de l'Humanité et du quotidien Le Monde, au sujet du référendum sur l'autodétermination.
    Il est surpris par les résultats. 75 % des électeurs de métropole sont favorables à cette autodétermination, contre, 69 % seulement en Algérie.
    Il discute avec le Commandant d'Aumale sur ce sujet : « L'Algérie française, c'est fini mon Commandant ! 75 % des Métropolitains sont d'accord pour l'abandonner, alors qu'ici, ils sont moins nombreux.'.
    Le commandant d'Aumale réplique tout de suite : « L'Algérie n'est pas la patrie des Métropolitains. De Gaulle et ceux qui l'entourent font tout pour atteindre ce résultat. Référendum ou pas, l'Algérie sera toujours notre patrie ! Quoique disent les traîtres et quelques soient les publications des torchons ». Au fait les torchons, c'est l'Humanité et Le Monde, surtout.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Miloud Bettahar est universitaire et militant des droits des travailleurs étrangers en France de 1976 à 1984. Il est également un ancien assistant de feu Maître Stanislas Mangin, Conseiller d'État honoraire et Avocat au barreau de Paris. Journaliste-fondateur et directeur de plusieurs publications en Algérie, il a été victime de harcèlement judiciaire et a été condamné en Algérie à plusieurs reprises pour ses écrits. Il est aussi réalisateur et organisateur de plusieurs événements et reportages audiovisuels.

  • Face à un régime totalitaire, le Rebelle se lève et est prêt à risquer sa vie pour libérer ses citoyens...
    Le Rebelle Et Les Ventrus est un récit imaginaire, autour d'un conflit, entre la liberté et le totalitarisme. Son terrain est miné de toute part, par un arbitraire sans limites et une religion, toute nouvelle.
    Ce totalitarisme transforme le pays en un bagne, sans clôture ni barbelés et le peuple en bagnards, traînant des boulets. La valeur de l'humain est devenue inférieure à celle d'une botte de persil ou d'un oignon. La femme est aussi réduite à un vulgaire vagin.
    La situation devient inacceptable pour le Rebelle qui rêve d'instaurer la démocratie pour son peuple mais aussi pour tous les peuples frustrés du système mis en place. Il décide alors de mener une guerre, contre le système mafieux de son pays, soutenu par ses milliers de sbires.
    C'est donc une guerre à huis clos, injuste et inéquitable.
    Elle se déroule entre un journaliste amoindri matériellement et convaincu de la justesse de sa cause et un système mafieux, fort de ses nombreux soutiens.
    Pour la mener, le Rebelle s'anime de ses convictions mais surtout d'une haine, qu'il voue envers ce système de tyrans. Il l'utilise comme une arme à destruction massive et mène des batailles, au détriment de sa vie et de celle de sa famille, en réussissant en tout cas à faire tomber plusieurs masques.
    Le Rebelle, veut anéantir la tyrannie et les ventrus qui la composent pour libérer ce peuple incrusté dans ses tabous et ses préjugés, accumulés depuis longtemps.
    Qu'adviendra-t-il du Rebelle et de son sacrifice ? Quelles conséquences aura son action sur le système ?
    Cette fiction nous mène au coeur d'un conflit actuel au sein d'un même pays, mêlant différentes forces et autorités. Elle nous questionne sur nos prises de position, nos choix et nos actions face à des systèmes totalitaires et opprimants. Une lecture instructive, prenante par son intrigue et qui ouvre à la réflexion.
    EXTRAIT
    Le Rebelle suit de près, tout ce qui se passe. Il observe et il attend l'occasion, pour surprendre le système. Sa guerre ne fait que commencer. Cette révolte populaire est ce qu'il veut. Il utilise pour publier une série d'articles dans son quotidien parisien. Certains d'entre eux soulèvent des sujets tabous. C'est le cas d'un article intitulé "Ils tirent sur des manifestants, à Alger", ou de celui qui traite de ces véhicules banalisés, tirant sur des passants dans des villes algériennes.
    Le Rebelle accuse ouvertement la S.M. Elle fait partie de sa guerre : « Les tueurs du système sillonnent nos villes et tirent sur tout ce qui bouge. Ils veulent terroriser le peuple », écrit-il.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Miloud Bettahar est universitaire et militant des droits des travailleurs étrangers en France de 1976 à 1984. Il est également un ancien assistant de feu Maître Stanislas Mangin, Conseiller d'État honoraire et Avocat au barreau de Paris.
    Journaliste-fondateur et directeur de plusieurs publications en Algérie, il a été victime de harcèlement judiciaire et a été condamné en Algérie à plusieurs reprises pour ses écrits. Il est aussi réalisateur et organisateur de plusieurs événements et reportages audiovisuels.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les plans d'une machine ultramoderne ont été volés. Le commissaire demande aux Vocabul de l'aider... Une histoire, un lexique et des questions pour bien lire.

  • L'ambition de cet ouvrage consiste à repérer les principaux tournants historiques susceptibles d'expliquer certains aspects du douloureux présent de l'Algérie, à décrire la longue et dramatique transition de l'Algérie vers la construction d'un Etat démocratique et à apporter quelques éléments d'appréciation sur les éventuelles évolutions. Il s'intéresse tout particulièrement aux ressorts qui entretiennent les interminables affrontements au sein du pouvoir et de la société pour tenter de comprendre la persistance de la violence et l'incapacité des Algériens à trouver des solutions pour pacifier leurs rapports.

  • Toute âme y était déshabillée jusqu'à sa totale nudité, jusqu'à sa complète transparence. Nulle escapade ni refuge n'étaient possibles. Tout un chacun était logé à la même enseigne, livré à l'appétit des yeux, sans protection ni exception dans une parfaite maîtrise de l'art noble du commérage.
    Dans ce roman, le lecteur, du coin de l'oeil et par mimétisme, devient observateur de l'étonnante réalité d'un petit hameau français de la Flandre.
    À l'inverse du reste du territoire national où l'on pouvait jouir ou mourir de la solitude la plus totale, les habitants de ce hameau déploient des stratagèmes insoupçonnés pour offrir, bon gré mal gré, à chacun un lien de cohésion du plus solide par une forte culture de la régurgitation verbale et de douces rumeurs. Les deux Guerres mondiales ont apporté dans leurs vagues d'horreurs quelques tendances funestes qui restent, cent ans après, bien ancrées dans les moeurs locales... une certaine France profonde régie par l'extrême luminosité de l'homme en parfaite harmonie avec sa part la plus sombre...

  • Depuis quelque temps les jeunes gens
    n'osent plus tourner les yeux vers le ciel.
    Une hirondelle trace des messages sur les nuages...
    Il neige en nous cette tristesse qui mue la mémoire.
    Pourtant l'âme humaine n'a pas pris une seule ride puisqu'elle est, contre toute attente, à la fois juive,
    chrétienne, musulmane, des jours bouddhiste et parfois je ne sais quoi encore dans mon multimillénaire d'Homo sapiens.

  • « Tu mangeras chez les juifs et tu dormiras chez les chrétiens », telle est l'insistante consigne qu'un homme reçoit de sa famille avant son départ vers l'exil. Son périple du continent africain vers l'Occident, l'emmène, tel un Hannibal, à traverser la Méditerranée et les Pyrénées, à la découverte d'autres horizons, d'autres moeurs. C'est un départ inévitable, tragique vers une quête et une aspiration à un meilleur avenir avec toutes les promesses du courage... avec, en filigrane, cette obsession désespérée de s'amarrer à un glorieux passé en totale opposition à un présent dont le héros se sentait séquestré.
    Moulay Hassan, issu d'une lignée de la dynastie Idrissides, première famille régnante de son pays, se retrouve manoeuvre ouvrier dans une usine de carrelage en Europe. Il va cohabiter avec des hommes maghrébins, des bedeaux face à des fêtards invétérés. Ses croyances sont à l'opposé de ses cooccupants. Chaque groupe rival, tel un ange ou un diablotin, fera son possible pour le recruter dans son cénacle.

  • Le pétrole et le gaz sont la plus grande industrie du monde arabe. Les investissements de grandes sociétés d'énergie russes influencent non seulement la croissance économique des pays du Maghreb, mais aussi l'intérêt d'étude de la langue russe dans le processus d'échange d'expériences et d'informations sur l'industrie pétrolière et gazière. Ce dictionnaire spécialisé vient ainsi répondre aux questions courantes des traducteurs impliqués dans les relations du Maghreb francophone avec les pays de la CEI. Premier ouvrage du genre, ce dictionnaire s'adresse aux traducteurs et aux experts de l'industrie du pétrole et du gaz. Nourri de sources riches et diverses - littérature technique, dictionnaires encyclopédiques et d'industrie, manuels, procédures de construction (gazoducs, oléoducs, forage de puits, la production pétrolière), documents d'appel d'offres, règlements et normes internationales, etc. -, il sera l'outil indispensable des russophones, employés des compagnies pétrolières et étudiants en langue russe.

  • Truand

    ,

    " Toujours pas enchristé, ce qui est un exploit au vu de mes activités à Marseille et à l'étranger, je suis devenu l'un des plus importants trafiquants français sur le plan de la discrétion, de la puissance financière et, comme on dit, "militaire', ma famille d'origine corse et mes amis pouvant se lever comme un seul homme dans le cas où se déclencherait une guerre. Un homme de poids, ce que l'on appelle plus vulgairement un parrain, mais sans la voix éraillée, ni les bagouzes que les affidés viendraient embrasser du bout des lèvres - laissons à Marlon Brando dans Le Parrain le soin de faire son cinéma. " Milou.
    Fiché au grand banditisme pendant plus d'un demi-siècle, celui que l'on surnomme Milou évoque sans retenue son destin hors du commun.
    Ses relations: Francis le Belge, Gaëtan Zampa, les Guérini, les membres de la Brise de mer, Don Gerlando Alberti, boss de la Cosa Nostra, avec lequel il crée la French Sicilian Connection, et bien d'autres dont les " blazes " sont une référence au sein de la pègre internationale.
    Trafics de drogue, d'armes ou de fausse monnaie, braquages, pillage quasi industriel des quais de Marseille... La vie de truand n'a aucun secret pour lui. Survivant d'une époque que l'on croit révolue, Milou dévoile la toute-puissance du Milieu.
    À 73 ans, il livre ses Mémoires à Thierry Colombié, spécialiste du crime organisé, l'aboutissement de douze ans d'échanges.

empty