Michel Petit

  • Ce livre est une odysée. Un voyage à la rencontre de nous-mêmes, à la découverte de la manière dont nous déchiffrons la vie, l'existence et le monde. Une façon de comprendre la maltraitance humaine et d'y remédier. Une trajectoire passant d'un "paradis perdu" du Paléolithique, au fourvoiement de l'homme lors de l'avènement du Néolithique.

  • Décembre 2015 - Conférence à Paris sur le climat" Les changements possibles du climat sont de natures très diverses et dépendent des régions et des pays ; mais nos ressources naturelles et nos modes de vie en seront forcément affectées ", insiste Laurence Tubiana dans sa préface. La négociation est difficile au niveau mondial, " le travail d'information doit se poursuivre à tous les niveaux ". Malgré ces difficultés, il ne faut pas être pessimiste car la prise de conscience se fait, même si c'est trop lentement, y compris en France.
    Les auteurs de cet ouvrage, experts et scientifiques, ont souhaité apporter leur contribution à l'effort d'information : expliquer les causes, les processus des changements climatiques et montrer que des solutions existent. Certaines peuvent être mises en oeuvre dès à présent. Si chaque citoyen est acteur à son niveau, il appartient aux politiques et acteurs économiques d'assumer leurs responsabilités et de prendre les décisions qui s'imposent. Il y a urgence : il est temps d'agir.
    Ouvrage collectif du Club des Argonautes écrit sous la direction de Michel Petit avec F. Barlier, P. Bauer, J.-P. Besancenot, J. Boé, A. Bonneville, O. Boucher, D. Boy, A. Cazenave, M. Combarnous, Y. Dandonneau, H. Décampsk, P. Drobrinski, V. Ducrocq, B. Durand, Y. Fouquart, C. Gautier, P. Geistdoerfer, A. Grandjean, M. Guillou, L. Labeyrie, K. Laval, G. Le Cozannet, M. Lefebvre, H. Le Treut, V. Masson-Delmotte, J. Merle, C. Ngô, J. Pailleux, J. Painter, B. Pouyaud, D. Salas y Melia, L. Terray, R. Vautard, B. Voituriez, R. Zaharia.
    La préfacière Laurence Tubiana est représentante spéciale de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères du Développement international pour la Conférence de Paris 2015 (COP21). Le postfacier Erik Orsenna est membre de l'Académie française.

  • Sultane d'Arménie

    Michel Petit

    Anatolie, mai 1917, dans un petit village arménien, les cavaliers turcs déboulent et enlèvent les hommes. Nul ne les reverra. Sultane choisit de fuir. Rattrapée et déportée, elle devient l'esclave du commandant d'un caravansérail avant de pouvoir s'échapper vers Istanbul. Mais arménienne, chrétienne et jolie fille, sa vie ne tient qu'à la volonté de ses bourreaux. Pour survivre, elle doit fuir encore plus loin et traverser la mer.

  • L'augmentation de la productivité, le « toujours plus moderne » dans le secteur agricole a affecté les ressources naturelles et l'on menace aujourd'hui de sacrifier ces innovations techniques sur l'autel du développement durable. Alors comment faire ? L'auteur de cet essai nous incite à regarder ailleurs, vers la Chine, l'Inde, le Brésil ou l'Afrique de l'Ouest. Il décrit les expériences locales de ces régions du monde.
    Pour que chacun construise son propre avis, le scientifique analyse aussi le rôle des OGM, l'utilisation des pesticides et la marginalisation progressive des paysans pauvres. Il faut souvent se méfier des prises de positions trop simples, nous dit-il, elles sont directement inspirées par des partis pris idéologiques.

  • La sagesse populaire ne remarque-t-elle pas tout de suite quelqu'un qui a l'air « pincé » ? N'a-t-on pas des gens « dans le nez » ? Faites-en vous-même l'expérience : toutes nos attitudes, tous nos gestes nous expriment et... nous trahissent. Ce que nous savons aujourd'hui du corps nous permet, à la lumière de la psychologie moderne, d'apprendre « à déchiffrer » scientifiquement bien des aspects de la personnalité. Nous comprenons celui qui est en face de nous, parfois mieux que lui-même.

  • La schizophrénie offre au clinicien de multiples symptômes - rarement univoques dans leur expression ou leur regroupement - complexifiant la recherche en matière d'étiopathogénie. Les auteurs mettent en évidence l'intérêt des travaux effectués chez un sous-groupe homogène de schizophrènes, dits « déficitaires », et dont les caractéristiques cliniques et biologiques permettent l'initiation de travaux améliorant la connaissance de la physiopathologie du trouble schizophrénique. L'ensemble de ces travaux est exposé dans cet ouvrage, et fait l'objet d'une analyse critique.

empty