Michel Granger

  • À partir de l'expérience au bord du lac Walden (1845-1847), Thoreau développe une conscience écologique qui le conduit à remettre en cause le droit de propriété des forêts et à réclamer la création de parcs où préserver la nature sauvage, modèle pour revivifier la civilisation. Il élabore une économie de vie centrée sur la pauvreté volontaire et l'étude de l'environnement. De retour à Concord, il rédige patiemment son oeuvre maîtresse, Walden, qui contient en germe ce qu'il développe dans les Essais et le Journal. Le récit de son expérience frappe l'imagination, le narrateur non conformiste donnant force à ses idées hétérodoxes: la critique de l'esprit commercial et du système industriel, la contestation d'une démocratie opprimante pour l'individu original et l'émancipation par la culture.

    Professeur honoraire de littérature américaine du XIXe siècle à l'université de Lyon, Michel Granger s'est particulièrement intéressé aux écrivains de la «Renaissance américaine», notamment Hawthorne, Melville et Thoreau. Sur ce dernier, il a dirigé le Cahier de l'Herne, Henry D. Thoreau (1994), publié une monographie, Henry D. Thoreau. Paradoxes d'excentrique (1999). Depuis 2007, il s'est notamment consacré à la publication des oeuvres de Thoreau avec les éditions Le mot et le reste.

  • Pourquoi notre science actuelle serait-elle la seule technique permettant d'atteindre les résultats déjà décrits dans les textes chiffrés des alchimistes ? Les secrets de l'énergie et de la matière ont-ils déjà été découverts ailleurs dans l'espace ou dans le temps ? Un passé ayant connu une brillante civilisation, aux techniques et à la philosophie très avancées mais différentes des nôtres, aurait-il réussi à nous transmettre un peu de son savoir malgré les cataclysmes géologiques, climatiques ou autres, par le biais d'une science traditionnelle et mystique ? Notre propre civilisation, au seuil de connaître un prodigieux épanouissement, se met à douter de son « exclusivité » et cherche à interroger le passé d'une façon scientifique afin de trouver peut-être un moyen de percer le mystère de son essence, et aussi de nouveaux outils pour forger son avenir.

  • Des savants qui, tacitement, s'arrogent le titre de sous-dieux, sont en passe de créer le Surhomme. L'aube d'un « grand jour » se lève : celui où l'espèce humaine va prendre en main son destin biologique par le biais de la science de la Vie. Manipulations génétiques, démutations, corrections chromosomiques, ectogenèse, clonage, obtention de gènes artificiels, toutes ces techniques visent d'une manière ou d'une autre à la réalisation de ce rêve fou, nourri par l'homme depuis des temps séculaires, à savoir fabriquer son semblable au moyen d'artifices ne mettant aucunement en jeu l'acte d'amour. Sur quels critères de choix reposent ces expériences sacrilèges, contraires à l'éthique la plus tolérante ? Certains prophètes d'Apocalypse crient au suicide... A la lumière des dernières découvertes en matière de culture cellulaire et de biologie moléculaire et au travers du patient cheminement millénaire des connaissances, les auteurs de ce livre ouvrent le champ à cette question primordiale : A quel degré cette soif d'auto-création s'arrêtera-t-elle ? Au stade des cyborgs, complètement inadaptés à notre conception centriste du Monde, auxquels il sera confié la mission d'importance de porter en un autre coin de la galaxie la preuve tangible que nous avons passé le cap de la supercivilisation en produisant nos propres dieux et en les expédiant par le Ciel propager la Bonne Nouvelle... ?

  • Selon une tradition répandue dans le monde entier, l'espèce humaine actuelle - celle de l'homo sapiens - résulterait de l'union charnelle des filles de l'homme primitif avec des « Fils de Dieu », autrement dit : des êtres venus d'ailleurs. Voilà ce que Michel Granger nous expliquait dans son précédent ouvrage. Terriens ou extra-terrestres ?, invoquant à l'appui de sa thèse les découvertes de la génétique, de la gynécologie et de l'embryologie. Ainsi nous pourrions être, non pas de simples Terriens, mais les descendants d'Extra-terrestres. En fait, des Extra-terrestres en exil ! soutient Michel Granger dans ce nouvel ouvrage. La preuve ? On la trouve dans les très nombreux exemples de pouvoirs anormaux qui subsistent dans l'espèce humaine. Qu'il s'agisse des énigmes que recèle le corps humain, des exploits - et des méfaits - des médiums, ou des faits « spiritoïdes », y compris l'existence d'outre-tombe. Michel Granger dépasse ici la conception « raisonnable » de l'Homme, être hybride qui n'est ni animal ni dieu. Par l'accumulation d'expériences et de témoignages qu'il nous livre dans cet ouvrage, il laisse apparaître l'hypothèse prospective de l'Homme descendant dégénéré des dieux, qui, en poursuivant son évolution, retrouvera un jour ses pouvoirs oubliés pour redevenir semblable à ses ancêtres divins.

  • Pour les scientifiques en général, l'astronautique et la conquête lunaire constituent un triomphe technologique sans précédent de l'homme sur son environnement. Plutôt donc que d'en retenir le côté spectaculaire - entretenu en fait par des opérations périlleuses de prestige -, ce sont les retombées au niveau du confort quotidien des individus qui passeront à la postérité. Certains spécialistes admettent cependant, presque en s'excusant, que la course au finish des deux grandes puissances industrielles de ce monde pour poser un pied humain sur notre satellite naturel a fait naître, en définitive, plus de nouveaux mystères qu'elle n'en a véritablement résolu. Il est vrai que l'image qu'on se faisait de la Lune, depuis notre balcon terrestre, a été bouleversée de fond en comble par les missions lunaires ; mais les énigmes ainsi soulevées sont dans la lignée des points d'interrogation que les astronomes aperçoivent dans leurs télescopes et les biologistes sous l'objectif de leurs microscopes. En cela on peut dire que les savants ont su garder la tête froide face au magnifique spectacle de la Terre vue de la Lune. Il est d'autres sources moins autorisées mais autrement enthousiastes pour lesquelles l'épopée moderne de l'espace n'a pas tenu ses promesses. Déçus et peut-être meurtris de ne pas avoir vu aborder suffisamment sérieusement les sujets fantastiques qui les passionnent - vie extra-terrestre, phénomène OVNI -, ils crient au scandale, brandissant les preuves de l'escamotage et du black-out. Selon eux, l'histoire de la conquête spatiale est truffée d'énigmes non résolues, de mystères dissimulés, de secrets mal gardés... C'est à ce conflit entre les savants officiels peu enclins aux écarts d'imagination et les amateurs passionnés et frustrés que Michel Granger consacre ce nouveau livre. Trait d'union entre la communauté scientifique et le public épris de merveilles naturelles à l'état pur, il étudie chaque affaire avec objectivité, remontant aux sources par les documents originaux, et dit ce qu'il faut penser des différents épisodes de cette surprenante histoire parallèle de l'odyssée spatiale russe et américaine. Ce faisant, il nous confronte aux étonnantes observations effectuées par les astronomes depuis plus d'un siècle sur le sol lunaire, il expose les contrecoups du traumatisme causé par l'envoi du premier Soviétique dans l'espace, suit la réaction parfois épidermique - mais grandiose - du peuple américain et nous révèle les dessous parfois mal interprétés des différentes missions lunaires.

  • Nos chromosomes recèlent-ils dans leur structure hélicoïdale des séquences géniques extra-terrestres ? Ou plus simplement, comme la Bible et d'autres traditions l'indiquent, sommes-nous les descendants de l'union d'extra-terrestres - de « dieux » venus du ciel - avec les « filles des hommes », union qui fit sortir notre espèce de la condition animale ? Michel Granger s'applique à rechercher les preuves de cette hybridation céleste dans l'Homme d'aujourd'hui. Les progrès scientifiques les plus récents fournissent de rigoureux arguments à cette hypothèse théologique maintes fois rapportée mais jamais discutée. C'est là une quête captivante qui aboutit à une plus profonde connaissance de nous-mêmes et qui tout au long de son cheminement, nous guide vers l'Impossible Vérité : celle de notre Mystère... De cet ouvrage se dégage un portrait optimiste de l'Homme. Tant sur le plan physique que psychique, toutes chances lui ont été données de marquer l'Univers de son empreinte pensante et de devenir cette race préexcellente qu'osait reconnaître Teilhard de Chardin. Pour peu que soit prise la conscience collective du destin qui dort en nous depuis que les « fils de Dieu » nous ont honorés de cette prodigieuse hérédité.

  • Fidèle à sa théorie selon laquelle les facultés cachées de l'homme ressortissent à un cousinage céleste avec une race de surhommes, et comme il nous l'avait promis dans son ouvrage Extra-terrestres en exil, Michel Granger nous livre ici un panorama des phénomènes paranormaux humains les plus récents. Comme il se doit, il s'attarde longuement sur "l'effet Geller" et nous fait suivre les dernières tribulations de la super-star psychique, décrivant avec la même objectivité ses exploits et ses tricheries, son folklore et ses démarches auprès des scientifiques. Ce nouveau livre, L'Héritage des extra-terrestres, c'est aussi un témoignage surprenant : celui de la persistance dans le monde d'aujourd'hui de ces phénomènes ectoplasmiques que l'on croyait à jamais révolus. Plongeant aux sources mêmes de ces extraordinaires manifestations, l'auteur nous fait assister à la réapparition de Katie King et nous présente les plus grands médiums à matérialisations contemporains. Enfin, l'auteur nous conte les derniers exploits des Manning, Swann, Serios et Kulagina et nous administre la preuve que, contrairement à l'opinion commune, la médiumnité physique est florissante dans le monde d'aujourd'hui, médiumnité dont l'homme porte l'héritage au coeur même de ses chromosomes hybrides.

  • Pour les scientifiques en général, l'astronautique et la conquête lunaire constituent un triomphe technologique sans précédent de l'homme sur son environnement. Plutôt donc que d'en retenir le côté spectaculaire - entretenu en fait par des opérations périlleuses de prestige -, ce sont les retombées au niveau du confort quotidien des individus qui passeront à la postérité. Certains spécialistes admettent cependant, presque en s'excusant, que la course au finish des deux grandes puissances industrielles de ce monde pour poser un pied humain sur notre satellite naturel a fait naître, en définitive, plus de nouveaux mystères qu'elle n'en a véritablement résolu. Il est vrai que l'image qu'on se faisait de la Lune, depuis notre balcon terrestre, a été bouleversée de fond en comble par les missions lunaires ; mais les énigmes ainsi soulevées sont dans la lignée des points d'interrogation que les astronomes aperçoivent dans leurs télescopes et les biologistes sous l'objectif de leurs microscopes. En cela on peut dire que les savants ont su garder la tête froide face au magnifique spectacle de la Terre vue de la Lune. Il est d'autres sources moins autorisées mais autrement enthousiastes pour lesquelles l'épopée moderne de l'espace n'a pas tenu ses promesses. Déçus et peut-être meurtris de ne pas avoir vu aborder suffisamment sérieusement les sujets fantastiques qui les passionnent - vie extra-terrestre, phénomène OVNI -, ils crient au scandale, brandissant les preuves de l'escamotage et du black-out. Selon eux, l'histoire de la conquête spatiale est truffée d'énigmes non résolues, de mystères dissimulés, de secrets mal gardés... C'est à ce conflit entre les savants officiels peu enclins aux écarts d'imagination et les amateurs passionnés et frustrés que Michel Granger consacre ce nouveau livre. Trait d'union entre la communauté scientifique et le public épris de merveilles naturelles à l'état pur, il étudie chaque affaire avec objectivité, remontant aux sources par les documents originaux, et dit ce qu'il faut penser des différents épisodes de cette surprenante histoire parallèle de l'odyssée spatiale russe et américaine. Ce faisant, il nous confronte aux étonnantes observations effectuées par les astronomes depuis plus d'un siècle sur le sol lunaire, il expose les contrecoups du traumatisme causé par l'envoi du premier Soviétique dans l'espace, suit la réaction parfois épidermique - mais grandiose - du peuple américain et nous révèle les dessous parfois mal interprétés des différentes missions lunaires.

  • Nos chromosomes recèlent-ils dans leur structure hélicoïdale des séquences géniques extra-terrestres ? Ou plus simplement, comme la Bible et d'autres traditions l'indiquent, sommes-nous les descendants de l'union d'extra-terrestres - de « dieux » venus du ciel - avec les « filles des hommes », union qui fit sortir notre espèce de la condition animale ? Michel Granger s'applique à rechercher les preuves de cette hybridation céleste dans l'Homme d'aujourd'hui. Les progrès scientifiques les plus récents fournissent de rigoureux arguments à cette hypothèse théologique maintes fois rapportée mais jamais discutée. C'est là une quête captivante qui aboutit à une plus profonde connaissance de nous-mêmes et qui tout au long de son cheminement, nous guide vers l'Impossible Vérité : celle de notre Mystère... De cet ouvrage se dégage un portrait optimiste de l'Homme. Tant sur le plan physique que psychique, toutes chances lui ont été données de marquer l'Univers de son empreinte pensante et de devenir cette race préexcellente qu'osait reconnaître Teilhard de Chardin. Pour peu que soit prise la conscience collective du destin qui dort en nous depuis que les « fils de Dieu » nous ont honorés de cette prodigieuse hérédité.

  • Fidèle à sa théorie selon laquelle les facultés cachées de l'homme ressortissent à un cousinage céleste avec une race de surhommes, et comme il nous l'avait promis dans son ouvrage Extra-terrestres en exil, Michel Granger nous livre ici un panorama des phénomènes paranormaux humains les plus récents. Comme il se doit, il s'attarde longuement sur "l'effet Geller" et nous fait suivre les dernières tribulations de la super-star psychique, décrivant avec la même objectivité ses exploits et ses tricheries, son folklore et ses démarches auprès des scientifiques. Ce nouveau livre, L'Héritage des extra-terrestres, c'est aussi un témoignage surprenant : celui de la persistance dans le monde d'aujourd'hui de ces phénomènes ectoplasmiques que l'on croyait à jamais révolus. Plongeant aux sources mêmes de ces extraordinaires manifestations, l'auteur nous fait assister à la réapparition de Katie King et nous présente les plus grands médiums à matérialisations contemporains. Enfin, l'auteur nous conte les derniers exploits des Manning, Swann, Serios et Kulagina et nous administre la preuve que, contrairement à l'opinion commune, la médiumnité physique est florissante dans le monde d'aujourd'hui, médiumnité dont l'homme porte l'héritage au coeur même de ses chromosomes hybrides.

  • Selon une tradition répandue dans le monde entier, l'espèce humaine actuelle - celle de l'homo sapiens - résulterait de l'union charnelle des filles de l'homme primitif avec des « Fils de Dieu », autrement dit : des êtres venus d'ailleurs. Voilà ce que Michel Granger nous expliquait dans son précédent ouvrage. Terriens ou extra-terrestres ?, invoquant à l'appui de sa thèse les découvertes de la génétique, de la gynécologie et de l'embryologie. Ainsi nous pourrions être, non pas de simples Terriens, mais les descendants d'Extra-terrestres. En fait, des Extra-terrestres en exil ! soutient Michel Granger dans ce nouvel ouvrage. La preuve ? On la trouve dans les très nombreux exemples de pouvoirs anormaux qui subsistent dans l'espèce humaine. Qu'il s'agisse des énigmes que recèle le corps humain, des exploits - et des méfaits - des médiums, ou des faits « spiritoïdes », y compris l'existence d'outre-tombe. Michel Granger dépasse ici la conception « raisonnable » de l'Homme, être hybride qui n'est ni animal ni dieu. Par l'accumulation d'expériences et de témoignages qu'il nous livre dans cet ouvrage, il laisse apparaître l'hypothèse prospective de l'Homme descendant dégénéré des dieux, qui, en poursuivant son évolution, retrouvera un jour ses pouvoirs oubliés pour redevenir semblable à ses ancêtres divins.

  • Des savants qui, tacitement, s'arrogent le titre de sous-dieux, sont en passe de créer le Surhomme. L'aube d'un « grand jour » se lève : celui où l'espèce humaine va prendre en main son destin biologique par le biais de la science de la Vie. Manipulations génétiques, démutations, corrections chromosomiques, ectogenèse, clonage, obtention de gènes artificiels, toutes ces techniques visent d'une manière ou d'une autre à la réalisation de ce rêve fou, nourri par l'homme depuis des temps séculaires, à savoir fabriquer son semblable au moyen d'artifices ne mettant aucunement en jeu l'acte d'amour. Sur quels critères de choix reposent ces expériences sacrilèges, contraires à l'éthique la plus tolérante ? Certains prophètes d'Apocalypse crient au suicide... A la lumière des dernières découvertes en matière de culture cellulaire et de biologie moléculaire et au travers du patient cheminement millénaire des connaissances, les auteurs de ce livre ouvrent le champ à cette question primordiale : A quel degré cette soif d'auto-création s'arrêtera-t-elle ? Au stade des cyborgs, complètement inadaptés à notre conception centriste du Monde, auxquels il sera confié la mission d'importance de porter en un autre coin de la galaxie la preuve tangible que nous avons passé le cap de la supercivilisation en produisant nos propres dieux et en les expédiant par le Ciel propager la Bonne Nouvelle... ?

  • Pourquoi notre science actuelle serait-elle la seule technique permettant d'atteindre les résultats déjà décrits dans les textes chiffrés des alchimistes ? Les secrets de l'énergie et de la matière ont-ils déjà été découverts ailleurs dans l'espace ou dans le temps ? Un passé ayant connu une brillante civilisation, aux techniques et à la philosophie très avancées mais différentes des nôtres, aurait-il réussi à nous transmettre un peu de son savoir malgré les cataclysmes géologiques, climatiques ou autres, par le biais d'une science traditionnelle et mystique ? Notre propre civilisation, au seuil de connaître un prodigieux épanouissement, se met à douter de son « exclusivité » et cherche à interroger le passé d'une façon scientifique afin de trouver peut-être un moyen de percer le mystère de son essence, et aussi de nouveaux outils pour forger son avenir.

  • Déclinaison d'une cité dont le coeur bat depuis plus de 2000 ans, au rythme des croyances, de la vie des hommes.

empty