Michèle Emmanuelli

  • L'adolescence Nouv.

    L'adolescence

    Michèle Emmanuelli

    Transition entre l'enfance et l'âge adulte, l'adolescence met en jeu des processus complexes qui relèvent autant de la physiologie que de la psychologie et qui ont été observés par les psychanalystes mais aussi par les anthropologues ou encore les historiens. L'accès à la sexualité génitale qu'implique la puberté doit être psychiquement élaboré par l'individu, sous le regard de la société qui cherche toujours à encadrer ce passage. Cette période de transformation est déterminante pour l'individu dans ses rapports à lui-même comme aux autres. C'est une période riche et délicate, qui peut entraîner des troubles particuliers devant être pris en charge selon des modalités propres. En confrontant les points de vue, Michèle Emmanuelli appréhende dans toutes ses dimensions l'étape décisive qui marque l'engagement dans la vie adulte.

  • Qu'en est-il aujourd'hui de la névrose chez l'enfant et l'adolescent ? En quoi les apports d'un bilan psychologique offrent non seulement une aide au diagnostic mais également une compréhension fine et approfondie des problématiques en jeu ? Cet ouvrage présente sous une forme vivante, à partir de cas cliniques, une réflexion sur une question actuelle en psychopathologie à partir de la compréhension qu'en offre le bilan psychologique. Michèle Emmanuelli est psychologue clinicienne, psychanalyste, membre de la SPP, professeur de psychologie clinique et de psychopathologie à l'Institut de psychologie, université Paris Descartes    

  • Cet ouvrage propose une réflexion plurielle sur les questions très actuelles du diagnostic et du pronostic en pédopsychiatrie et des apports du bilan psychologique d'orientation psychanalytique dans ce domaine. Il illustre la manière dont le bilan avec l'enfant et l'adolescent participe aux réflexions de l'équipe et/ou de tous les
    intervenants impliqués dans le soin et aide, ce faisant, aux prises en charge.

  • A la lumière des avancées actuelles des travaux psychanalytiques et des recherches postpiagétiennes, l'examen psychologique se révèle être un outil remarquable d'investigation de l'organisation de la pensée et des mouvements identificatoires précoces. La clinique du bilan, par la diversité des situations qu'elle propose - épreuves cognitives, projectives - et la pluralité des aspects du fonctionnement psychique qu'elle met au jour subtilement, offre à la théorie des illustrations éclairantes et soutient des recherches portant sur des sujets cliniques divers. Michèle Emmanuelli est psychologue clinicienne, psychanalyste, membre de la SPP, professeur de psychologie clinique et de psychopathologie à l'université Paris Descartes. Hélène Suarez-Labat est psychologue clinicienne, psychanalyste, membre de la SPP.  

  • Cet ouvrage illustre les apports du bilan psychologique d'orientation psychanalytique en pédopsychiatrie et donne à voir les manifestations des troubles obsessionnels chez l'enfant et l'adolescent. En cela, il s'inscrit dans un questionnement très actuel sur ces troubles, dont il montre la réalité clinique et son expression.

    Face au DSM qui morcelle l'approche du patient en se focalisant sur une symptomatologie visible, souvent comportementale, et escamote la névrose des classifications, les auteures montrent l'importance du bilan psychologique d'orientation analytique pour approcher le fonctionnement psychique, l'organisation psychopathologique qui se trouvent derrière les manifestations du registre obsessionnel, aujourd'hui décrites en termes de TOC et proposer des pistes thérapeutiques adaptées.

  • Cet ouvrage articule clinique du bilan et théorisations psychopathologiques pour penser les manifestations de plus en plus fréquentes de la dépression, de l'inhibition ou du recours à l'agir dans l'enfance et l'adolescence.

    La clinique de l'enfant et de l'adolescent nous confronte de plus en plus à des manifestations psychopathologiques marquées par l'expression de la dépression, de l'inhibition ou du recours à l'agir. Celles-ci s'inscrivent dans divers registres de fonctionnement psychique qu'il s'agit d'évaluer dans une perspective diagnostique, de prise en charge et de pronostic. Cet ouvrage apporte sa contribution, dans le domaine de la psychologie clinique d'orientation psychanalytique, à la compréhension de ces troubles limites chez l'enfant et l'adolescent. Il permet l'articulation et la discussion de la clinique du bilan psychologique et des théorisations en montrant les particularités inhérentes à ces deux périodes de la vie.

    Michèle Emmanuelli est psychologue clinicienne, psychanalyste, membre de la SPP, professeur de psychologie clinique et de psychopathologie à l'Institut de psychologie, université Paris-Descartes. Elle est présidente de l'association Clinique des apprentissages (CLINAP) et de la Société du Rorschach et des méthodes projectives de langue française. Elle a publié plusieurs articles et ouvrages sur l'examen psychologique, les épreuves projectives et sur l'adolescence chez Dunod et aux PUF. Elle est également membre du comité de rédaction de la collection « Monographies et débats en psychanalyse » aux PUF.
    Catherine Azoulay est maître de conférence en psychologie clinique (université Paris-Descartes) et psychanalyste, membre de CLINAP.

  • Dans le langage commun, l'ambivalence est souvent connotée négativement, elle est pourtant largement présente dans toutes les manifestations du comportement psychique individuel et collectif. Est-elle une nécessité ou un obstacle à la fluidité du fonctionnement psychique ? Est-elle dans le conflit haine/amour ou dans le dépassement de l'antagonisme ? Ces interrogations paradoxales se posent au regard de l'évolution théorique comme dans la clinique.

  • Les épreuves projectives constituent un apport au bilan psychologique à des fins d'investigation de la personnalité. Dans le champ de la clinique, l'évaluation a une visée diagnostique et pronostique. Dans le champ de la recherche, l'exploration affinée de manifestations psychopathologiques rend compte des traductions nouvelles du malaise et de la souffrance psychique.

    Même si les tests projectifs eux-mêmes sont par construction athéoriques, leur interprétation nécessite de se référer à une théorie du fonctionnement psychique pour appréhender les variations de la normale et les registres psychopathologiques. L'École française de psychologie projective, ou École de Paris, appuie ses travaux sur la théorie psychanalytique. Cet ouvrage en regroupe les plus emblématiques et les plus originaux, afin de baliser, en partant des figures fondatrices, ses positions théoriques et épistémologiques ainsi que ses développements contemporains.

    S'intéressant à tous les âges de la vie et à de nombreux champs cliniques et psychopathologiques, l'approche de l'École de Paris se révèle essentielle dans la pratique du bilan psychologique et dans la recherche. Elle est diffusée dans de nombreuses manifestations scientifiques nationales et internationales et autres formations universitaires.

  • Les épreuves projectives constituent un apport au bilan psychologique à des fins d'investigation de la personnalité. Dans le champ de la clinique, l'évaluation a une visée diagnostique et pronostique. Dans le champ de la recherche, l'exploration affinée de manifestations psychopathologiques rend compte des traductions nouvelles du malaise et de la souffrance psychique.

    Même si les tests projectifs eux-mêmes sont par construction athéoriques, leur interprétation nécessite de se référer à une théorie du fonctionnement psychique pour appréhender les variations de la normale et les registres psychopathologiques. L'École française de psychologie projective, ou École de Paris, appuie ses travaux sur la théorie psychanalytique. Cet ouvrage en regroupe les plus emblématiques et les plus originaux, afin de baliser, en partant des figures fondatrices, ses positions théoriques et épistémologiques ainsi que ses développements contemporains.

    S'intéressant à tous les âges de la vie et à de nombreux champs cliniques et psychopathologiques, l'approche de l'École de Paris se révèle essentielle dans la pratique du bilan psychologique et dans la recherche. Elle est diffusée dans de nombreuses manifestations scientifiques nationales et internationales et autres formations universitaires.

  • Les troubles des conduites alimentaires constituent un motif fréquent de consultation, essentiellement chez l'adolescent mais aussi chez l'enfant. Par leur aspect parfois extrême, par les risques évolutifs qu'ils présentent, ils mobilisent les soignants et nécessitent souvent des interventions en urgence.

    Qu'ils se présentent sous la forme de l'anorexie ou de la boulimie, voire de leur alternance, les symptômes n'ouvrent pas sur la compréhension du fonctionnement psychique qui les sous-tend.

    Le bilan psychologique, éclairé par la référence à la théorie psychanalytique, contribue à la connaissance, non pas du trouble, mais du sujet qui le présente. Il offre à ce titre une aide à la prise en charge pour l'équipe soignante et une ouverture à la compréhension pour la famille.
    />
    Ouvrage publié avec le CLINAP.

  • Source classique de désorganisation, le traumatisme peut aussi avoir des effets positifs pour la psyché. C'est à l'élucidation de cette double perspective que sont consacrées les différentes contributions, ainsi qu'à l'aptitude du psychisme à faire émerger du nouveau.

empty