Meziere-S

  • Qui n'a jamais rêvé que sa vie ressemble à un film ? De vivre des histoires « comme au cinéma » ? Là où la frontière entre le cinéma et la réalité est particulièrement étanche, où des destinées se frôlent telles des ombres parallèles, voici 16 histoires de rencontres dans les univers fascinants et singuliers des festivals de cinéma de Deauville, Cannes, Monaco, Dinard, Paris, Cabourg, La Baule, Annonay, Lyon, Saint-Jean-de-Luz, Beaune et même à la cérémonie des César. Les personnages qui déambulent entre ces pages, passant allégrement d'un côté à l'autre du grand écran, sont criants de justesse à défaut d'humanité pour certains, et passent des rêves qu'il faut vivre envers et contre tout aux amours manquées, aux désillusions secrètes ou aux frustrations qui peuvent faire basculer le destin. Des textes magnifiques et romanesques, passionnés, d'une écriture délicate et néanmoins incisive, dans lesquels Sandra Mézière fait parfois cruellement tomber les masques et dévoile sans concession l'envers du décor. Diplômée en droit, sciences politiques, médiation culturelle, titulaire d'un Master 2 professionnel de cinéma à la Sorbonne, Sandra Mézière est l'auteur de L'amor dans l'âme (2016 - Éditions du 38), premier roman sur un deuil et un amour impossibles au coeur du Festival de Cannes. Elle est aussi chroniqueuse cinéma notamment sur ses blogs dont Inthemoodforcinema.com qu'elle a créé en 2003. Elle partage ici sa passion dévorante pour le cinéma et les festivals qu'elle couvre depuis longtemps et dans les coulisses desquels ces nouvelles vous emmèneront pour vous faire voyager, frissonner, rêver, vibrer... comme au cinéma !

  • Le 24 mai 2014, à Cannes, l'avant-dernier jour du 67e Festival du Film, une jeune actrice est retrouvée morte dans la chambre d'un palace, une balle dans le coeur. Les preuves, flagrantes, ne laissent guère planer de doutes sur les circonstances du drame. Et pourtant... Que s'est-il passé dans sa vie pour que son existence s'achève dans ces tragiques circonstances ? La clef du drame se trouve-t-elle parmi les personnes qui l'ont côtoyée ces quatre derniers jours ou dans son passé, dont les récits s'entrecroisent au fil de l'enfance et des festivals de cinéma ? Dans ce théâtre des vanités, ce cénacle du 7e art, ce monde aussi fascinant que cruel, la vérité est complexe, bien éloignée de ce qu'elle semble être... L'amor dans l'âme est un roman aux accents mélancoliques, magnifiquement romanesque, une histoire qui entremêle deuil et amour impossibles, et pose un regard plein d'interrogations sur nos comédies humaines.

  • Nulle part dans notre pays, la déclaration de guerre par l'Allemagne ne fut accueillie avec une émotion plus sérieuse qu'en Alsace-Lorraine. On y connaissait trop bien les Allemands, leurs convoitises et leurs prétentions pour ne pas comprendre tout de suite que la nationalité même de ces citoyens allait être mise en question, qu'il s'agissait cette fois de rester Français ou de subir les dures lois de la conquête. Au milieu de nos tristesses et de nos désastres, l'honneur de la France sera du moins sauvé par les efforts individuels, par l'énergie de quelques-uns de ses enfants. La guerre de sièges qu'une partie de la population française a soutenue contre l'artillerie prussienne avec des moyens de défense insuffisants, uniquement pour l'honneur du drapeau, sans aucun espoir de succès, mérite d'être racontée en détail, d'après des documents authentiques. C'est dans ces circonstances difficiles que s'est le mieux montrée chez les habitants la résolution de se défendre, la volonté de résister jusqu'à la dernière limite des ressources, de partager les souffrances et les sacrifices de l'armée. Il y a eu là des actes de dévouement individuel et d'énergie collective qui honorent trop notre pays pour qu'on les oublie ou qu'on les passe sous silence...

  • Ces poèmes (essentiellement descriptifs) en prose s'organisent autour de deux thèmes majeurs : la mer et la terre. L'inspiration poétique s'appuie ici sur des paysages concrets où le réel est beaucoup plus important que l'idée.

empty