Editions Orizons

  • Ziama

    Maurice Couturier

    La guerre d'Algérie est terminée depuis trente ans mais continue. Une lettre, retrouvée entre les pages d'un roman occitan, conduit Michel à revenir sur ce funeste passé et son amitié avec Olivier. Témoin et narrateur, il finit par devenir le principal acteur de cette grisante intrigue où l'amour n'est jamais sans risque.

  • Maurice Couturier, spécialiste et traducteur de Vladimir Nabokov (Pléiade) nous offre un roman dans lequel le narrateur imaginatif, fantasque et iconoclaste se demande : et si Nabokov, dans Lolita, n'avait fait qu'emprunter, traduire ou remanier une histoire vraie ! Ce procès, instruit par Albert Pichaut, ne serait-il pas, malgré tout, l'hommage paradoxal adressé à un immense écrivain par un critique exigeant, traducteur de Lolita, romancier de surcroît ?

  • Le petit carnet rouge offert par la jeune fille à l'enfant de trois ans est-il pure fiction ? La mère le prétendait. L'auteur de ces pages, convaincu du contraire, fait revivre toute une société paysanne rude et grégaire mais chaleureuse, soumise quotidiennement à la loi et au rythme imposé par une église despotique et puritaine, société peu cultivée qui n'est pas loin de penser que la fréquentation trop assidue des livres peut rendre fou.

  • Dans le roman moderne, et depuis le XVIIe siècle, les romanciers ont dû faire assaut de créativité pour discourir sur le sexe, faire discourir le sexe, tout en cherchant à déjouer les interdits moraux, juridiques et surtout esthétiques. Cet ouvrage dresse l'inventaire des principales stratégies narratives et poétiques utilisées en réponse à ce défi par plusieurs grands auteurs appartenant au canon littéraire occidental, depuis Richardson, Sterne, Flaubert, Melville, Joyce et jusqu'à Nabokov, dont certains ont été confrontés à la censure.

empty