Marie-Rose Moro

  • L'adolescence, jusqu'au début de l'âge adulte, est une période de grande fragilité psychique (dépression, alcoolisation, troubles du sommeil, de l'alimentation...), alors même que s'y décident bien des choix et des orientations qui structureront toute une vie. Contre ce malaise des jeunes dans notre pays, l'école a un rôle crucial à jouer. S'inspirant de réussites locales et de politiques imaginatives à l'étranger (Australie, Finlande...), Marie Rose Moro et Jean-Louis Brison nous proposent dans ce livre des mesures concrètes pour fonder une nouvelle alliance éducative et thérapeutique et bâtir une école soucieuse aussi bien des apprentissages que de l'épanouissement individuel des élèves. Les deux sont d'ailleurs indissociables : être heureux au collège, au lycée ou à l'université et être capable d'apprendre sont les expressions d'un même goût de vivre ! Marie Rose Moro est chef de service de la Maison de Solenn, maison des adolescents de l'hôpital Cochin (AP-HP). Professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l'université Paris-Descartes, elle a publié Aimer ses enfants ici et ailleurs et Nos enfants demain. Jean-Louis Brison est inspecteur d'académie honoraire. 

  • Partout, on dit aimer les enfants. Pourtant, on les aime bien différemment si on en juge par les mille et une manières de les élever, de les éduquer, de les protéger ou de leur apprendre l'usage du monde. En multipliant les points de vue, en croisant les regards, qu'apprend-on sur le métier de parent, la façon de le concevoir, la manière de l'exercer ? Qu'est-ce qui change d'un pays à l'autre ? Qu'est-ce qui ne varie pas d'une culture à l'autre ? Et cet amour dont on se targue partout suffit-il ?Bref, de quoi les enfants, tous les enfants, ont-ils vraiment besoin pour bien grandir ?Psychiatre pour enfants et adolescents, psychanalyste, professeur à l'université Paris-XIII, Marie Rose Moro est chef du service de psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent à l'hôpital Avicenne de Bobigny (AP-HP). Elle est consultante depuis plus de quinze ans.

  • La France est devenue un pays pluriel : multiplicité des cultures sur le sol national, besoin de reconnaissance des familles migrantes et de leurs enfants, nécessité d'anticiper une société métissée. Pourtant, les professionnels - enseignants, éducateurs, médecins, infirmières, psychiatres, psychologues... - qui ont à s'occuper d'eux objectent souvent que ces enfants de l'émigration ne se sentent pas différents des autres. Et que, par définition, la société française n'est pas " multiculturelle ", du fait de son modèle d'intégration individuelle tant loué. Au nom d'un universalisme généreux, ils mesurent mal l'impact sur les enfants des situations d'exil ou de migration vécues par leurs parents. Ce qui est, un peu hâtivement, mis au compte d'un manque de limites et de règles d'autorité est plutôt un problème d'identité. C'est ce que montre l'auteur de ce livre, en s'appuyant sur l'expérience des consultations transculturelles qui accueillent les immigrés et leurs enfants : celles-ci ont permis, ces dernières années, de mettre au jour les souffrances de ces familles et les obstacles sociaux et culturels rencontrés au quotidien par leurs enfants, qu'ils soient bébés, en âge scolaire ou adolescents. Les cas cliniques racontés ici servent à l'auteur de points d'appui pour analyser et éclairer des situations plus courantes auxquelles peuvent être confrontés les professionnels et qui les laissent souvent dans l'embarras. Ce livre, nourri d'histoires de vie et de rencontres avec des migrants et leurs enfants, est précieux pour nous aider à changer notre regard sur eux. Tout à fait essentiel pour comprendre la problématique transculturelle, il permet de penser ces enfants d'ici venus d'ailleurs dans leur singularité, pour mieux les aider, les éduquer, les soigner.

  • « Je voudrais vous parler d'eux, de ces migrants et de leurs enfants, vous rapporter leur poésie, leurs rêves, mais aussi leurs difficultés, leurs raideurs et leurs tentatives pour se transformer et s'adapter. Je voudrais vous parler d'eux parce qu'ils sont sources de vie et de connaissances pour nous tous. Demain plus encore qu'aujourd'hui, tous les enfants, tous nos enfants auront à grandir et à se construire dans un monde qui bouge. Tous seront confrontés à la diversité des langues et à la pluralité des cultures. Tous seront des enfants nomades et des enfants métis. » M.?R.?M. Marie Rose Moro est psychiatre pour enfants et adolescents, psychanalyste et professeur à l'université Paris-Descartes.?Chef de service à la Maison des adolescents de Cochin (Maison de Solenn, Paris) et à l`hôpital Avicenne (Bobigny), elle a notamment publié Aimer ses enfants ici et ailleurs. Histoires transculturelles, qui a été un grand succès.

  • L'ouvrage explore le passage entre l'enfance et l'âge, passage qui est le propre de tous les adolescents mais qui, pour certains, s'avère plus complexe et les inquiète. Quitter la toute-puissance de l'état de l'enfance mobilise les capacités de l'individu à aller de l'avant, vers cet étrange statut inconnu qu'est celui de l'être adulte.
    Comment devient-on adulte ? Comment les adolescents les plus vulnérables négocient-ils cette transition ? Comment peut-on les aider ? Comment peuvent-ils devenir des adultes créatifs, combatifs et résistants ?
    Sous l'égide de la Maison de Solenn, des spécialistes reconnus de l'adolescence, psychanalystes, pédopsychiatres, psychologues, anthropologues, partagent leurs savoirs cliniques et leurs expériences dans un livre annuel. Dans ce deuxième volume, les auteurs explorent tous les aspects du passage adolescent, communs et nécessaires mais aussi psychopathologiques, afin de comprendre ce qui peut faire peur à ces adolescents qui s'arrêtent trop souvent sur le seuil de la porte du monde adulte.
    Mieux aider et accompagner ceux qui restent en marge et attendent qu'on les aide à franchir l'obstacle, à trouver à l'intérieur d'eux l'envie de sauter le pas, tel est le pari de cet ouvrage.

  • L'adolescence est sans doute le plus bel âge de la vie quand on l'a dépassé. Fascination et incompréhension caractérisent notre regard sur cette période associée à l'ennui, à la révolte, à l'émergence du pubertaire et du sexuel, aux transgressions, aux questionnements identitaires et à l'utopie. 
    Sous l'égide de la Maison de Solenn, des spécialistes reconnus de l'adolescence partagent leurs savoirs cliniques et leurs expériences. Ce premier volume vise à mieux comprendre les adolescents aujourd'hui, dans la période troublée qu'ils traversent et dans le contexte d'une société qui consacre le mouvement perpétuel et l'inachèvement. 
    Les auteurs reviennent sur les passions de l'adolescence qui se déclinent en addictions (au virtuel, aux drogues, à la nourriture), en prises de risque, en retrait (dépression, phobies, etc.) Enveloppe qu'on malmène, prive ou gave, qu'on excite ou anesthésie, le corps exprime ces passions destructrices et doit être entendu. Les différents textes réunis témoignent de la nécessité d'inventer, d'innover, d'imaginer des manières de soigner adaptées aux adolescents, à leur temporalité et à leur subjectivité. C'est le pari de cet ouvrage qui nous invite à accompagner les adolescents dans cette phase de transition et de construction. 
    Sous la direction de Marie Rose Moro, professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent (Université Sorbonne Paris Cité), directrice de la Maison de Solenn, Maison des adolescents de Cochin (APHP, Paris).
    Avec la collaboration de : T. Baubet - J.-P. Benoit - A. Benoit de Coignac - C. Blanchet-Collet - C. Chabert - V. Delvenne - F. Enjolras - N. Girardon - B. Golse - G. Guzman - S. Hefez - H. Lefèvre - M. Mansouri - F. Marty - A. Reyre - O. Taïeb - S. Tisseron.

  • Aujourd'hui encore, la question : « qu'est-ce que cela fait aux enfants d'être pris comme objets sexuels » n'est pas totalement prise au sérieux. Nous n'avons pas fait notre révolution à ce sujet, parce que faire reconnaître qu'un enfant a été victime est encore un parcours du combattant. 1 agression sur 10 seulement est reconnue. On se réfère à des données explicatives contextuelles, sociologiques... alors qu'il s'agit d'un facteur absolu : un enfant abusé est un enfant détruit. La professeure de pédopsychiatrie Marie Rose Moro décrypte à la lumière de son expérience les effets dévastateurs de cette violence absolue, corporelle et psychique. Son livre est un cri pour plaider la cause des enfants victimes d'abus sexuels. Il s'adresse à tous les adultes, parents, éducateurs, citoyens. L'auteure montre que l'enfant ne pourra se reconstruire qu'avec la parole, et c'est toute la complexité du sujet : pour qu'un enfant ou un ado parle, il faut qu'il sache que sa parole sera entendue, reconnue...

  • Où en la clinique transculturelle aujourd'hui ? Une approche inventive, sans cesse innovante, fondée sur le métissage comme levier thérapeutique.
    Les champs de la clinique transculturelle se développent et se diversifient. Bouleversements politiques, changements culturels, diversité des langues et des représentations, formes différentes de la souffrance psychique... transforment la clinique et la recherche.
    La clinique transculturelle permet une représentation des cultures non plus comme clôtures, mais au contraire comme métissages. Soulignant une pratique qui passe par le particulier de chaque culture, des métissages qui les composent et des personnes qui les portent, comme levier thérapeutique pour accéder à l'universalité psychique.
    Cet ouvrage collectif dresse un panorama de différentes pratiques de la clinique transculturelle aujourd'hui : adoption internationale, périnatalité, protection de l'enfance, médiations, expériences en clinique transculturelle en Afrique ou ailleurs, bilinguismes et plurilinguismes, construction d'outils d'évaluation psychologiques, clinique des différents âges de la vie, réfugiés, traumas, possibilités d'action sur le politique...
    Une clinique inventive et innovante qui ouvre de nouvelles perspectives et de nouveaux espaces.

  • Comment se repérer dans le foisonnement des diverses psychothérapies ? Comment comprendre la relation  thérapeute/ patient ? Qu'est-ce qui provoque des changements chez le patient et pourquoi ? Qu'est-ce qui permet de comprendre, qu'est-ce qui permet de soigner ? Conçu dans un esprit pragmatique, ce manuel  met le lecteur à même d'opérer des comparaisons pertinentes et de cibler la réponse thérapeutique la plus adéquate, efficace et humaine. La 2e édition s'enrichit d'un chapitre consacré aux psychothérapies à l'adolescence.
    Marie Rose Moro est psychiatre pour enfants et adolescents, psychanalyste et professeur à l'université Paris-Descartes. Chef de service à la Maison des adolescents de Cochin (Maison de Solenn, Paris) et à l'hôpital Avicenne (Bobigny). 
    Christian Lachal est chargé de cours à l'université Paris 13, pédopsychiatre, psychanalyste et psychothérapeute à Clermont-Ferrand.
    Avec la participation de Thierry Baubet, Benoît Dutray, Antoine Perier.

  • La France comme l'Italie sont confrontées depuis 25 ans à une immigration particulière : désignés selon les termes de la loi sous le nom de « mineurs isolés étrangers » (MIE), ou mineurs étrangers non accompagnés », ce sont des enfants de moins de 18 ans qui se trouvent hors de leur pays d'origine et séparés de leurs parents ou tuteurs légaux. Cet ouvrage est l'occasion d'exposer les problématiques rencontrées par les institutionnels face à cette jeune population et les différents modes d'accompagnement.

  • Nous sommes aujourd'hui confrontés à des situations de traumatismes extrêmes : guerre, épuration ethnique, viols en ex Yougoslavie, mais aussi tremblement de terre en Arménie, et bien d'autres situations où l'horreur conduit à un traumatisme psychique aux conséquences complexes et peu explorées. Ces situations obligent à agir, à soigner, mais elles contraignent aussi à renouveler notre réflexion sur le traumatisme. C est pourquoi cet ouvrage s'adresse à tous ceux qui sont confrontés au traumatisme psychique, quelle que soit sa nature ; psychologues et psychiatres, psychanalystes, médecins, travailleurs sociaux, éducateurs, infirmiers... Pour analyser le traumatisme psychique grave dans sa complexité, ce livre a été conçu dans une perspective pluridisciplinaire et pragmatique : des psychiatres, des psychologues, des psychanalystes., une ethnopsychanalyste, mais aussi un juriste, une anthropologue, sociologue, bistorienne...

empty