Les éditions Pulsio

  • Du côté de chez Swann est le premier volume du roman de Marcel Proust, À la recherche du temps perdu. Il est composé de trois parties, dont les titres sont : Combray, Un amour de Swann, Noms de pays : le nom.

  • À l'ombre des jeunes filles en fleurs est le deuxième tome de À la recherche du temps perdu de Marcel Proust publié en 1919 aux éditions Gallimard. Grâce au soutien engagé de Léon Daudet, le roman reçoit la même année le prix Goncourt par six voix contre quatre pour Les Croix de bois de Roland Dorgelès.

  • Le Côté de Guermantes est le troisième tome de À la recherche du temps perdu de Marcel Proust publié entre 1920 et 1921 chez Gallimard. Dans son édition originelle, le roman est divisé en deux tomes : Le Côté de Guermantes I, suivi de Le Côté de Guermantes II.

  • Sodome et Gomorrhe est le quatrième volet de À la recherche du temps perdu de Marcel Proust publié en 1921 pour le premier tome et en 1922 pour le deuxième, chez Gallimard. Dans ce roman, le jeune narrateur découvre par hasard que Charlus est homosexuel, lorsqu'il assiste en témoin auditif à ses ébats avec Jupien.

  • La Prisonnière est le cinquième tome d'À la recherche du temps perdu de Marcel Proust publié en 1923 à titre posthume. Le thème principal de ce volume est l'amour possessif et jaloux qu'éprouve le narrateur pour Albertine. Il la fait surveiller, la soupçonne de liaisons homosexuelles, essaie de la retenir chez lui. À la dernière page du roman, la domestique Françoise apprend au narrateur qu'Albertine est partie sans le prévenir. Cet événement inattendu marque le passage de La Prisonnière à La Fugitive (ou Albertine disparue).

  • Albertine disparue, originellement titré La Fugitive, est le sixième tome de À la recherche du temps perdu de Marcel Proust, paru en 1925 à titre posthume. L'ampleur prise par les épisodes centrés sur le personnage d'Albertine, qui devaient initialement faire partie de Sodome et Gomorrhe, obligea Proust à découper l'ensemble en deux tomes dont les titres devaient se répondre : La Prisonnière et La Fugitive. La publication d'une traduction de Rabindranath Tagore sous le titre La Fugitive contraignit Proust à changer ses plans. Il envisagea un temps de publier les deux tomes, indissociables sur le plan narratif, sous le titre de Sodome et Gomorrhe III, ou Sodome et Gomorrhe III et IV. Ce n'est que dans des dactylogrammes tardifs et longtemps crus posthumes qu'apparaît le titre Albertine disparue.

  • Le Temps retrouvé est le septième et dernier tome de À la recherche du temps perdu de Marcel Proust, publié en 1927 à titre posthume. L´oeuvre s´ouvre sur le séjour du narrateur chez Gilberte de Saint-Loup à Tansonville. Une lecture d´un passage inédit du journal des Goncourt entraîne le narrateur dans des réflexions sur l'art et la littérature, d'où il conclut qu'en se demandant si tous les gens que nous regrettons de ne pas avoir connus parce que Balzac les peignait dans ses livres [...] ne m'eussent pas paru d'insignifiantes personnes, soit par une infirmité de ma nature, soit qu'elles ne dussent leur prestige qu'à une magie illusoire de la littérature. L'action se poursuit ensuite à Paris, en 1916.

empty