Louis Geoffroy

  • Ce livre fait la somme des connaissances actuelles sur le diabète chez l'enfant et l'adolescent autant du point de vue du traitement médical que du point de vue psychologique et social.



    Il est destiné principalement aux parents des enfants diabétiques

  • L'homme n'aurait-il pas le droit de se réfugier dans sa pensée, dans son coeur, dans son imagination, pour suppléer à l'Histoire, pour conjurer ce passé, pour toucher le but espéré, pour atteindre la grandeur possible ?
    Or voici ce que j'ai fait : j'ai écrit l'histoire de Napoléon depuis 1812 jusqu'en 1832, depuis Moscou en flammes jusqu'à sa monarchie universelle et sa mort, vingt années d'une grandeur incessamment grandissante et qui l'éleva au faîte d'une toute-puissance au-dessus de laquelle il n'y a plus de Dieu... » (extrait de l'avant-propos.)
    Louis-Napoléon Geoffroy-Château (1803-1858) publie cette « uchronie » avant la lettre en 1836 puis la remanie en 1841. Elle fut constamment rééditée au cours du XIXe siècle, mais le XXe siècle connut d'autres uchronies inédites et laissa ce texte précurseur tomber dans l'oubli.
    Pourtant le livre reste passionnant à lire car la prospective développée - à une époque où le souvenir de l'épopée napoléonienne était encore très forte - est particulièrement crédible. A découvrir absolument pour tous les passionnés d'uchronie, de science-fiction historique et pour tous ceux qui ont toujours espéré, en leur for intérieur, que la folle épopée napoléonienne ne connaîtrait jamais Waterloo...

  • Et si Napoléon avait suivi les traces d'Alexandre le Grand et envahi le Moyen-Orient ? S'il s'était évadé de Sainte-Hélène à bord d'un submersible faisant furieusement écho au Nautilus ? Si l'Empereur des Français avait conquis l'Amérique du Sud, ...

  • Ces vieux Russes ont plus que de l'amour pour leur ancienne capitale, c'est de la dévotion. Pour eux, Moscou est la ville sainte, et sa vue leur rappelle Dieu ; aussi, quand, arrivés sur le mont du Salut, ils aperçoivent leur Jérusalem, ils s'agenouillent et la saluent en faisant le signe de la croix.
    L'armée française, arrivant le 14 septembre 1812 sur le sommet de cette montagne, avait quelque chose de l'enthousiasme des Moscovites ; et, lorsque l'empereur, ayant devancé de quelques toises l'armée qui gravissait en silence, eut le premier placé le pied sur le mamelon sommet de la montagne, et qu'il se fut écrié : « Soldats !
    Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Louis Geoffroy and Monique Gonthier, pediatricians at CHU Sainte-Justine, answer your questions about diabetes...

  • Qu'est-ce que le diabète ?

    Peut-on guérir le diabète de l'enfant et de l'adolescent ?

    Comment traite-t-on le diabète de l'enfant ?

    Qu'est-ce que l'insuline ?

    Est-ce que les injections sont douloureuses ?

    L'enfant diabétique doit-il suivre une diète stricte ?

    L'enfant diabétique peut-il manger des sucreries ?

    Pourquoi doit-on faire des glycémies ?

    A quoi sert le test d'urine ?

    Qu'est-ce que l'hyperglycémie et l'hypoglycémie ?

    Les hypoglycémies sont-elles dangereuses ?

    Est-ce que le jeune diabétique doit faire de l'exercise ?

    Un enfant diabétique peut-il faire du sport ?

    L'enfant diabétique est-il plus souvent malade qu'un autre enfant ?

    À quel âge un jeune diabétique peut-il s'occuper de son diabète ?

    Mon enfant pourra-t-il mener une vie normale ?

    Quelles sont les conséquences du diabète sur la vie de la famille ?

    Comment aider mon enfant diabétique sur le plan psychologique ?

    Comment prendre soin d'un enfant diabétique à l'école ?

    ... et de nombreuses autres questions !

empty