Fantasy & Science-fiction

  • Je vous le dis franchement : je stresse ! Nous vivons vraiment dans un univers IM-PI-TOYABLE ! Prenez par exemple Jean-Claude, propriétaire, entre autres, du Cirque des Damnés, une boîte branchée des plus rentables. Eh bien, il n'est entouré que de gens qui veulent soit lui faire la peau, soit prendre sa place, voire les deux. Tous des vampires, bien sûr, avec des dents qui rayent le parquet. Vous me direz que, même s'il a le sens de l'humour, J.-C., lui aussi est un vampire et que sa principale ambition semble être de faire de moi son esclave. Peut-être finalement devrais-je laisser les loups-garous et autres se dévorer entre eux. Et plutôt me consacrer à empêcher mes chers zombies de nuire...

  • Depuis que mon métier d'exécutrice de vampires m'amène à me colleter avec des méchants de tout poil, Edward est un peu mon Batman : il débarque en ville, il me sauve la mise et il disparaît.
    Le reste du temps, c'est un assassin si froid et si dangereux qu'on l'a surnommé « la Mort ». Mais j'ai une dette envers lui. Et quand il m'appelle en renfort afin de résoudre une mystérieuse affaire de meurtres en série, je n'ai pas d'autre choix que de sauter dans le premier avion pour le Nouveau-Mexique, où je ne tarde pas à découvrir que mon adversaire de la semaine est peut-être un dieu d'un panthéon oublié... rien que ça ! Mais le plus étonnant, c'est quand même d'apprendre qu'Edward est sur le point de se marier...

  • On dirait que je le fais exprès. Je suis tombée amoureuse du chef de meute local. Non, pas un louveteau. Un loup-garou, bien sûr ! Pourtant, il y a des tas de filles dans ma tranche d'âge qui n'arrivent pas à se dégotter un petit ami. Et c'était mon cas avant Richard. Certes, Jean-Claude, mon vampire préféré, ne demandait pas mieux, mais son côté possessif a tendance à me démotiver. Même si c'était un homme ordinaire, j'aurais déjà du mal à imaginer une vie de couple avec lui. Côté sexe, ça oui : no problemo, je vois très bien, mais sortir... Aller au restaurant, au spectacle, fréquenter ses amis. Franchement non ! On a beau être dans une histoire d'horreur, il y a des limites !

  • À ma gauche, Richard. Le mec le plus adorable du monde : brun aux yeux chocolat, prof de sciences.
    Seul problème : une fois par mois, il se couvre de poils et hurle à la lune. À ma droite, Jean-Claude. Le mec le plus horripilant du monde : un regard hypnotique, et un magnétisme sexuel démentiel. Seul problème : il a plus de deux siècles. Face à moi, un immortel atteint par une mystérieuse maladie qui le liquéfie sur pattes. Et quelque part derrière moi, un assassin à qui un commanditaire inconnu a promis un demi-million de dollars s'il réussissait à m'abattre dans les vingt-quatre heures. Que dit la sagesse populaire déjà ? « Il vaut mieux être seule que... »

  • Un malheur n'arrive jamais seul. La preuve : En l'espace de vingt-quatre heures, je découvre que des envoyés du Conseil vampirique viennent de débarquer en ville, et que de mystérieux pyromanes ont mis tous les repaires de monstres locaux à feu et à sang. Sans oublier que j'hérite d'une famille de métamorphes orphelins de chef, et que mon ex qui a toujours une dent contre moi n'en finit plus de me mener la vie dure.Parfois, j'ai vraiment envie de tous les envoyer bouler. Mais le pourrais-je encore ? Désormais, il semble que mon existence soit inextricablement liée à celle des créatures que je m'étais juré de combattre. Jusqu'où cela va-t-il m'entraîner ? Franchement, je préfère ne pas y penser.

  • Richard, mon ex-fiancé et chef de la meute de loups-garous locale, était en train d'étudier les trolls dans le Tennessee quand il a été arrêté... pour tentative de viol. D'accord, nous ne sommes pas en très bons termes depuis que je l'ai plaqué pour Jean-Claude, le vampire qui me courait après depuis une éternité. Mais tout de même, je connais bien Richard. Je sais qu'il ne ferait jamais une chose pareille. Je flaire comme une machination, et déjouer les machinations, c'est mon passe-temps favori quand je ne suis pas en train de relever les morts. Donc, cap sur le Tennessee pour aller délivrer Richard. Le seul problème, c'est que je ne sais pas comment Jean-Claude va réagir. Enfin, quand je dis « le seul problème »... Je suis sûre que ça ne le restera pas longtemps.

  • Bert, mon boss, a encore eu une de ces idées de tarés dont il a le secret : relever tout un cimetière de morts très anciens qui ne demandaient rien à personne. D'accord, c'est probablement un gros contrat qui devrait arranger la comptabilité de la boîte et pour une réanimatrice comme moi, il faut bien reconnaître que c'est plutôt valorisant. Bref, je vais sur place, où mon intervention est censée régler un conflit entre un promoteur et une vieille famille locale. À peine arrivée, je découvre qu'un tueur en série, nécrophile, nécrophage ou je ne sais quoi fait des ravages dans le coin. Sûrement un de mes vieux copains. Il y a des moments où l'on aurait envie de changer d'air !

  • « Depuis que la nouvelle de ma grossesse s'est répandue, tous les nobles de la Féerie se précipitent à ma cour dans l'espoir que je fasse des miracles pour vaincre leur stérilité. Pourtant, entre la recherche de subsides et l'arrivée imminente des jumeaux, j'ai comme qui dirait d'autres préoccupations.
    L'une d'elles porte le nom de Taranis : non content d'avoir abusé de moi, le Roi de la Lumière et de l'Illusion revendique haut et fort la paternité de l'un des enfants. Bien que je sois sûre qu'il se trompe, il va falloir que je trouve un moyen de l'empêcher de nuire. Définitivement. »

empty