Laure-Charlotte Feffer

  • Au début du VIIe siècle, lorsque les royaumes barbares se partageaient l'ancienne part occidentale de l'empire romain et que les princes francs dominaient la Gaule, Flavia, une ancienne esclave romaine retirée dans un monastère des bords de la Seine, et Gundbald, un haut dignitaire franc immobilisé momentanément dans sa famille à Cologne, se souviennent Tous deux ont connu Frédégonde lorsqu'elle n'était encore qu'une servante du gynécée royal, avant qu'elle ne s'éprenne passionnément du roi, avant que les querelles fratricides des princes ne déchirent la Gaule, bien avant qu'enfin reine, elle ne devienne, au prix de la violence, la gardienne impitoyable et avisée de la plus ancienne part du royaume des Francs et qu'elle ne mène son dernier fils à la souveraineté.De défaites en victoires, d'un drame à l'autre, les liens tissés avec le couple royal feront basculer le destin de Flavia et de Gundbald dans l'Histoire. Alors que remontent les souvenirs, devraient-ils censurer la part la plus intime et la plus douce de leurs mémoires endeuillées ?

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les Francs avant la France mérovingienne : tel est le thème de ce premier volume. Les auteurs ont voulu retrouver ces Germains qui, bien avant Clovis, harcelaient la frontière rhénane de l'Empire romain, en même temps que certains de leurs contingents se mettaient au service de cet Empire et devenaient, paradoxalement, ses défenseurs. Des envahisseurs de la Gaule romaine, les Francs n'ont été ni les plus puissants, ni les plus nombreux ; c'est à eux pourtant que la Gaule a dû de changer son nom pour devenir la « Francia », au terme des conquêtes de Clovis qui sont ici reconstituées avec les guerriers qui les ont faites. Complétant ou soulignant les données des textes, les apports de l'archéologie sont sans cesse utilisés pour fonder notre connaissance sur le terrain.

empty