Matin calme

  • L'île des chamanes Nouv.

    L'île des chamanes

    Jay Kim

    Profiler VS Serial killer aux pays des chamanesAlléchant et haletant ! Nuits blanches garanties ! Rebondissements, fausses-pistes et twists ! Le livre
    KIM Seong-ho est un profileur réputé de Séoul chargé d'une enquête sur un cyber-harcèlement. Très vite, les suspects se retournent contre lui, piratent ses comptes et exposent publiquement sa vie.
    Pour le sortir de ce piège, son chef lui confie une nouvelle enquête loin de Séoul, sur l'île de Sambo. Dans ce haut lieu du chamanisme, trois femmes ont disparu, probablement victimes d'un serial killer. Kim Seong-ho est accompagné par Yeo Do-yun, conservateur de musée, spécialiste du folklore et des rites chamaniques, notamment du
    ssitgim-gut de Sambo.
    Le ssitgim-gut est littéralement : " le rituel pour laver les sentiments d'amertume et de rancune éprouvés par le défunt ou la défunte au moment de son trépas ". Mais sur l'île, en ce mois de janvier, dans l'air glacial fouetté par la pluie et les vagues, les victimes ne sont pas encore prêtes au pardon. De mystérieux conciliabules nocturnes ont lieu entre deux silhouettes, des chiots sont tués, une atmosphère de plus en plus lourde s'abat sur les épaules de Kim Song-ho qui commence à ressentir d'étranges maux de têtes à mesure que des souvenirs personnels viennent se mêler à son enquête...
    Suspens, twists, rebondissements, voici un polar qui, à mesure qu'on le lit, devient de plus en plus addictif ! Avec une écriture patiente, très narrative, sans à-coups, l'autrice emmène peu à peu le lecteur dans une pure cérémonie chamanique, dont tous les noeuds sont loin d'être délivrés...
    Un pur thriller ! Un régal !

  • Sang chaud

    Kim Un-Su



    Guerres de succession dans la mafia coréenne

    À propos de Kim Un-su :
    " Après le polar scandinave, place au polar coréen ! Kim Un-su, le "Henning Mankell' de Corée, ouvre la voie. "The Guardian

    À propos des Planificateurs, son précédent roman :
    " La Corée à corps et à cru. "Libération

    " Des cinglés et des meurtres sur commande. "The Washigton Post

    " Une narration cinématographique pour des implications métaphysiques. "Corriere della Sera

    " Un roman génial : l'énergie, l'esprit et le lyrisme d'une voix littéraire totalement originale. "Goodreads

  • Le placard Nouv.

    Le placard

    Kim Un-Su

    L'histoire
    Le narrateur est un jeune type, pas bien ambitieux, plutôt lent, tranquille. Il a traîné après ses études, le temps passe, la trentaine arrive quand enfin il décroche un boulot, dans un laboratoire privé. De fait, il n'a pratiquement rien à faire, juste réceptionner les arrivages quotidiens. Au tout début il est gêné, jusqu'à ce qu'il découvre que, grosso modo, personne ne fait rien dans ce laboratoire, si ce n'est faire semblant d'être occupé.
    Un jour, il trouve un placard fermé par un cadenas à combinaison. Par pur désoeuvrement, méthodiquement, il va essayer de l'ouvrir. Et quand il y parvient soudain, il tombe sur des dossiers fascinants. Des personnes consultent un certain Dr Kwon, du laboratoire. Mais les " maladies " de ces gens sont tout sauf habituelles. L'un a un ginkgo qui pousse au bout de son doigt, un autre fait des sauts abrupts dans le temps, une femme devient plusieurs personnes à la fois.
    Et ces dossiers semblent intéresser une étrange société secrète, prête à tout pour les récupérer.
    Le style
    Sur fond de société secrète et de dossiers cachés, délicieusement fantastique, savamment paranoïaque,
    Le Placard est un roman noir unique en son genre, du pur Kim Un-su.

empty