Julien Rueff

  • Cette introduction aux perspectives critiques présente un large éventail d'approches théoriques élaborées en sciences sociales ou en philosophie, allant du XVIIIe siècle, avec la philosophie critique de Kant, jusqu'aux développements les plus contemporains en économie critique de la communication, en études de genre ou encore en philosophie sociale, en passant par Marx, Engels, Foucault, Habermas, Bourdieu et Honneth pour ne nommer que ces derniers. Ces approches accordent toutes une place centrale à l'analyse des pathologies sociales, que ce soit les inégalités économiques, les phénomènes de domination coloniale ou postcoloniale, la privation des droits politiques, le mépris à l'endroit des minorités culturelles, les maux du travail, les rapports de pouvoir de genre ou la surveillance de masse. Elles sont abordées ici par une quinzaine d'auteurs comme autant de ressources conceptuelles pour appréhender des objets de recherche communicationnels comme le journalisme, la propagande politique, la publicité politique, les médias sociaux, les industries culturelles ou les relations publiques.

    De quoi parle le théoricien critique ? Quelles sont les finalités des perspectives critiques ? Quels phénomènes sociaux, culturels, politiques ou économiques retiennent l'attention des chercheurs critiques ? Quelles sont les limites de ces approches ? Quelles formes prennent-elles ? Résolument pédagogique, cet ouvrage se donne pour triple objectif de contextualiser des constructions conceptuelles a priori peu accessibles, de les exposer clairement afin d'en faciliter l'appropriation, mais aussi de démontrer leur pertinence pour la réalisation de recherches empiriques dans le domaine de la communication.

  • Internet a pris aujourd´hui la forme du Web social : en mobilisant les technologies 2.0, Internet devient un lieu participatif où l´usager est appelé à créer des contenus, à les échanger, à les remixer. Il est invité à se mettre en valeur à travers des sites de réseaux sociaux et à s´exprimer dans des blogues personnels ou politiques. L´usager est ainsi placé au centre du Réseau des réseaux. Phénomène largement médiatisé, il reste peu connu du point de vue de ses pratiques dans les principaux domaines où il se déploie : information, communication, travail, loisirs, éducation, science.

    Les recherches sur ces nouveaux usages interpellent plusieurs communautés scientifiques intéressées par les rapports entre technique, communication et société. Cet ouvrage propose une cartographie interdisciplinaire de ces travaux récents. En réunissant des analyses dans des sphères variées (culture, jeu, travail, journalisme, démocratie participative, éducation, santé) et des essais critiques sur l´utopie du Web social, les auteurs de cet ouvrage interrogent les figures de l´Internet contemporain : le Web social annonce-t-il une mutation de la communication ?

empty