Editions L'Harmattan

  • Mouloud Feraoun commence à écrire "Le Fils du pauvre" dès 1939, l'achève en 1948, mais ne réussit à publier ce récit pour la première fois qu'en 1950. Parmi les littératures du Maghreb et, plus largement, les littératures francophones, l'oeuvre a acquis un statut de classique, notamment auprès de la critique et de l'institution scolaire, qui reconnaît ce texte comme un témoignage ethnographique. Le présent ouvrage propose une lecture plus littéraire de l'oeuvre, qui met en perspective son histoire et sa poétique, et cherche à comprendre pourquoi elle est l'emblème d'une certaine littérature francophone.

empty