Jean-Pierre Bernard

  • STRATEGOR est le livre de référence en  stratégie, à la pointe de la pédagogie et des enjeux des entreprises. Il propose l'alliance efficace des connaissances théoriques, des méthodes opérationnelles et des  cas réels d'entreprises  variées.
    Cette 8e édition entièrement remaniée évolue encore pour proposer de  nouveaux cas d'entreprises  et prendre en compte  l'impact du digital sur la stratégie.
    Les + STRATEGOR
    PRATIQUE : 40 fiches pratiques pour employer les  outils  de la stratégie, des figures pour mémoriser les modèles, des points-clés pour retenir l'essentiel.
    ENRICHI : les  corrigés  en ligne des cas d'entreprise à consulter sur dunod.com.

  • Qu'attend-on de l'école aujourd'hui ? Quel est le niveau d'étude minimal que chacun devrait avoir atteint à la sortie du système scolaire ? Comment y parvenir et éviter les ruptures précoces de scolarité ? Cet ouvrage propose une synthèse de travaux qui, partant de cette notion de décrochage, ont apporté des éclairages nouveaux sur les problèmes scolaires. Ces recherches ont mis en valeur la complexité des facteurs de risque de décrochage. Elles ont notamment permis d'identifier des types de parcours favorisant la rupture scolaire. Elles ont aussi souligné l'incidence des interactions de l'élève avec l'institution scolaire, la famille, les professeurs, l'entourage, et les répercussions de l'échec scolaire précoce sur les risques de décrochages ultérieurs : autant de réflexions qui invitent à repenser l'orientation globale de la politique éducative.

  • Longtemps considérées comme antagonistes, la psychanalyse et la théorie de l'attachement de John Bowlby sont convoquées dans leurs complémentarités pour penser la clinique auprès des enfants, des adolescents et de leur famille.

    John Bowlby s'est toujours revendiqué comme psychanalyste, même s'il a tenté d'intégrer à la théorie psychanalytique les notions les plus récentes tirées de l'éthologie, de la cybernétique et de la psychologie cognitive. Ses travaux, trop souvent réduits à la théorie de l'attachement, ont longtemps été frappés d'une sorte de « conspiration du silence » par l'ensemble de la communauté psychanalytique. Mais depuis au moins vingt ans, la plupart des psychanalystes, prenant en compte la fécondité de cette notion, ont intégré l'attachement dans leurs théorisations. Cet ouvrage a pour ambition d'approfondir ce dialogue, afin de saisir ce qu'il a encore à nous apprendre, non seulement à un niveau théorique mais aussi en prenant en compte ses implications sur les pratiques cliniques, qu'elles soient plus classiquement psychanalytiques et adaptées aux différents âges de la vie ou qu'elles s'étendent à des approches familiales ou institutionnelles.

  • Un exposé analytique et didactique du droit administratif des biensLe régime juridique des biens publics est très différent de celui des biens privés, en ce qui concerne le statut de ces biens, les travaux auxquels ils donnent lieu, les modes d'acquisition, etc. Il met en oeuvre de nombreuses prérogatives de l'administration tempérées par des garanties de procédure et par le contrôle exercé par le juge administratif ou judiciaire.L'ouvrage comporte trois parties : le domaine (public/privé) ; les travaux et ouvrages publics ; l'expropriation pour cause d'utilisation publique.A jour des dernières modifications législatives, il analyse, dans une perspective théorique et pratique, l'état actuel du droit en cette matière,  en tenant compte des mutations importantes  de notre  époque contemporaine, du fait de la montée des préoccupations de valorisation économique des biens publics, des conséquences de l'application directe du droit communautaire sur la passation des contrats publics et de la Convention européenne des droits de l'homme sur le droit de l'expropriation, etc. 

  • Est-il possible de juger une tragédie de Racine sans l'inscrire dans les principes du classicisme, un roman de Maupassant sans le référer aux postulats du réalisme, un poème de Mallarmé sans le rapporter à la quête du symbolisme  ?
    L'objectif de cet ouvrage est de raconter une histoire, celle des belles-lettres, de l'humanisme au postmodernisme, mais aussi de donner à tous, étudiants ou simples amateurs, les clés théoriques pour comprendre chacun des grands mouvements de notre littérature.

  • Le droit de la fonction publique est l'objet d'une attention politique renouvelée, laquelle a des effets juridiques importants depuis une dizaine d'années.
    Les années récentes mettent au jour une forte volonté de réduire les effectifs d'agents publics, de procéder à davantage de contractualisation individuelle, de repenser les conditions de rémunération des agents de l'Administration, d'harmoniser la condition des fonctionnaires et celle des salariés du secteur privé. Les droits des fonctionnaires, comme le droit syndical, sont confortés, mais dans le même temps la déontologie des fonctionnaires est davantage codifiée et diffusée. La loi du 20 avril 2016 relative à la déontologie et aux droits et obligations des fonctionnaires illustre ce dernier aspect. 2016, 2017 et 2018 sont des années riches de ce point de vue : "ordonnance mobilité", "loi égalité et citoyenneté" ; loi Sapin II, "lois Travail", loi de programmation militaire, la loi relative aux garanties statutaires des magistrats et à leurs obligations déontologiques, les lois relatives à la décentralisation territoriale, la loi de réforme de l'hôpital, Plan "Macron Action publique 2022", etc.
    Fidèle à ses concepteurs, les doyens Jean-Marie et Jean-Bernard Auby, ce Précis est le seul à envisager la fonction publique, non seulement dans ses dimensions juridique et gestionnaire, mais surtout dans l'ensemble de ses versants : État, collectivités territoriales, hôpitaux publics, défense, magistratures, etc.
    Les développements les concernant sont précédés par une synthèse du droit de la fonction publique.
    Ce Précis est aussi ponctué d'encadrés qui jettent un focus détaillé sur des questions juridiques d'actualité.
    L'ensemble de ses particularités en font un ouvrage propre à faire comprendre le rôle central de la fonction publique dans le fonctionnement de notre société et de notre démocratie.

  • Dans le domaine sensible de l'évaluation des droits et des biens immobiliers, ce manuel professionnel, désormais classique, permet de maîtriser l'ensemble des opérations d'expertise.

    À jour des récentes mesures législatives et fiscales, cette nouvelle édition intègre notamment les lois ALUR (logement) et Pinel-Macron (bureaux et commerces), les conséquences de l'évolution de la politique agricole commune (PAC) ou encore l'impôt sur la fortune immobilière (IFI), les auteurs y développant la pratique des normes professionnelles actualisées par la dernière version de la Charte de l'expertise immobilière.

    Face à la financiarisation de l'immobilier, au quantitative easing money, aux mutations économiques et aux nouveaux comportements des acteurs, les auteurs proposent par exemple de nouvelles approches de détermination des valeurs locatives, des droits au bail et des taux d'actualisation. On verra aussi qu'ils y remettent en perspective les méthodes historiques en explicitant leur fondement et la pertinence de leur usage. Enfin, des développements particuliers sont consacrés aux modèles économiques immobiliers émergents (résidence spécialisée, défiscalisation, démembrement de propriété, etc.).

    Publics


    Professionnels de l'immobilier (financiers et promoteurs) Étudiants en master des filières de formation

    à l'évaluation immobilière (dont le Cnam)

    Propriétaires fonciers, gestionnaires de patrimoine, notaires, avocats, urbanistes, architectes, administrations, élus, assureurs.

  • Notre époque voit se multiplier, dans la confusion des repères et du vocabulaire, des conflits qui témoignent que le paysage devient un enjeu social d'une importance déterminante. Il importait de mettre en relief quelques idées fortes, combinant unitairement diverses échelles d'espace et de temps pour saisir, de manière cohérente, pourquoi la notion de paysage n'existe ni partout ni toujours, pourquoi la société française de cette fin de millénaire est si avide de paysage, pourquoi, suivant les cas, le passage d'une autoroute peut massacrer ou au contraire aviver l'identité d'un lieu...

  • On se représente souvent l'Iran comme un empire des Mille et une nuits qu'une révolution aurait fait sombrer dans le Moyen Âge. Cet ouvrage en donne une image moins simpliste, celle d'un pays qui a réussi à se libérer de la tutelle de l'Occident alors que ses richesses en pétrole en avaient fait l'objet de toutes les convoitises. Celle d'un pays à la civilisation plusieurs fois millénaire, mais à l'identité complexe puisque les non-Persans y forment près de la moitié de la population. Un pays, enfin, dont l'histoire, depuis la Seconde Guerre mondiale, n'a cessé d'avoir des répercussions bien au-delà de ses frontières, et qui est parvenu à s'imposer comme puissance régionale.
    Tout au long du XXe siècle et jusqu'à nos jours, l'Iran a surmonté tant bien que mal de nombreuses crises qui, paradoxalement, lui ont permis de se construire une nouvelle identité. Les aspirations démocratiques sous les Qâjar, l'autoritarisme réformateur de Rezâ Shâh, le nationalisme intransigeant de Mosaddeq, les ambitions modernisatrices de Mohammad-Rezâ Shâh, l'obsession de revanche et les conceptions populistes de Khomeyni et de ses émules ont amené le pays à de douloureuses transitions dont certaines ont constitué de véritables révolutions : mouvement constitutionnaliste, nationalisation des pétroles, réforme agraire, urbanisation, soulèvement islamique.
    Loin d'être une survivance du passé, l'Iran apparaît aujourd'hui comme un laboratoire des évolutions du tiers-monde. Alors qu'il doit faire face à de nouvelles menaces à ses frontières, il affiche plus que jamais sa volonté de faire entendre sa voix sur la scène internationale, non sans mêler provocations inutiles et revendications légitimes.

  • Ce deuxième tome aborde les maladies non transmissibles d'un être vivant à un autre être vivant, dont les maladies dites de la civilisation. Entrent ensuite en scène les "chirurgiens navigans", premiers médecins à l'Île Bourbon, puis viennent l'histoire des hôpitaux et des établissements de santé et l'histoire des relations médicales entre La Réunion, Madagascar et Pondichéry. Les auteurs s'interrogent enfin sur l'état de santé actuel des Réunionnais et sur la pérennité des installations médicales de l'île qui les soignent.

  • Jean Viguerie (1747-1802), fils de paysan illettré, est parti, encore adolescent, de son village natal des Hautes-Pyrénées pour se rendre à Montpellier, où avait été fondée en 1181 la première école française de médecine. Pourquoi a-t-il embrassé une carrière de chirurgien-barbier qui devait le conduire à la maîtrise en chirurgie, grade le plus élevé des chirurgiens de robe longue au XVIIIe siècle ? Son fils Charles Guillaume devint docteur en chirurgie et fut nommé à la mort de son père chirurgien en chef de l'Hotel-Dieu de Toulouse.

  • C'est à l'occasion d'un séjour dans la discrète station thermale de Bourbonne-les-Bains, en Haute-Marne, que Pierre découvre toutes les vertus d'une cure thermale et de l'existence apaisée et sereine qu'on y mène. Cette plongée dans le quotidien d'un curiste nous conduit à apprécier la dimension profondément humaine et thérapeutique du thermalisme, de l'altruisme des soigneurs à la simplicité des rencontres.

  • « Lorsque je parcourus la vallée de Bagnères de Luchon, pour observer la structure des montagnes qui l'environnent, je fus frappé du grand nombre de goitreux et de crétins qui s'offrirent à mes regards. Guidé en même temps, par l'intérêt que tout homme sensible doit prendre à la caste des Cagots, établie dans la Gascogne, le Béarn et le pays des Basques, qu'on a persécutée anciennement, sous prétexte qu'elle était lépreuse, et que quelques savants regardent aujourd'hui, quoique sans fondement, comme plus affectée du goitre et de crétinisme que les individus qui ne sont pas réputés Cagots, je me suis insensiblement engagé dans des recherches dont je n'avais point d'abord le dessein de m'occuper : elles m'ont procuré la connaissance d'un grand nombre de faits, qui, s'ils ne suffisent point pour éclaircir entièrement l'histoire de cette caste, pourront peut-être, contribuer à la destruction des funestes préjugés dont quelques esprits ont encore de la peine à se défaire : animé par cet espoir, j'ai pensé que les amis de l'humanité me sauraient gré de les publier... » (Extrait de l'Avant-Propos, édition originale de 1815).
    Pierre-Bernard Palassou (1745-1830), naturaliste, historien, né à Oloron-Sainte-Marie. Il consacre sa vie à l'étude minéralogique de la chaîne pyrénéenne. On lui doit, dès 1781, un Essai sur la minéralogie des Monts-Pyrénées, ouvrage qu'il remaniera constamment jusqu'en 1815 et s'intitulera alors : Mémoires pour servir à l'histoire naturelle des Pyrénées et des pays adjacents. Il publiera également une Notice historique sur la ville et le château de Pau et des Observations pour servir à l'histoire naturelle et civile de la vallée d'Aspe, d'une partie de la Basse-Navarre et des pays circonvoisins.

  • Les deux premiers siècles du peuplement de La Réunion ont laissé peu de documents traitant de la santé de la population et de l'exercice de la médecine. À compter du XIXe siècle, de solides témoignages ont vu le jour, émanant de médecins installés dans l'île ou de passage. L'accroissement de la population a été accompagné d'épidémies meurtrières. Mais depuis la départementalisation survenue en 1947, la société de plantation a laissé place à la société de consommation, avec des progrès médicaux considérables. Cet ouvrage retrace l'histoire de la médecine et de la santé à l'Île Bourbon - La Réunion, de l'origine à nos jours.

  • Cet ouvrage n'est pas un livre sur les coquillages marins, mais une étude sur l'histoire des expéditions maritimes à la découverte des coquillages marins et également sur les relations entre l'homme, et spécialement l'homme médecin, et les coquillages marins de la Province indo-pacifique, que l'auteur connaît particulièrement pour y avoir travaillé à plusieurs reprises. L'ouvrage est richement illustré

  • Les passions ne sont pas ce qu'on croit. Dans l'Antiquité la connaissance des passions est avant tout une connaissance de l'action sur les passions, il n'y a guère de place pour une consistance théorique autonome de la passion. A l'âge classique les passions sont prises comme objets de science, éléments constitutifs de l'homme. Cette conception théorique est constitutive d'une anthropologie. A la question antique "Comment agir sur les passions ?" se substitue la question moderne "Comment constituer une géométrie des passions ?"
    Ce volume est le premier d'une série consacrée à l'étude des passions, le legs antique et médiéval. Ce thème a fait l'objet de travaux organisés dans le cadre de l'Ecole normale de Fontenay Saint Cloud (mars - avril 1997).

  • "On n'entre pas en pompes funèbres par vocation, mais on y attrape le virus." Quel attrait trouve-t-on dans une profession injustement décriée et qui parfois prête à rire ? Comment se met-on à aimer un métier aux missions délicates, souvent pénible et d'une grande exigence, où rien n'est à laisser au hasard ? De l'Accompagnement des familles au Travail du deuil, cet abécédaire partage le vécu quotidien de ceux qui ont embrassé la profession.

  • C'est la chronique en écriture tay loe 2 de ce royaume que présente ce livre, avec sa traduction annotée. Elle montre la place qu'occupait le jyn khen dans le contexte politique de cette aire géographique. Elle permet aussi de comprendre quelle était l'organisation socio-politque de ce royaume à l'époque ancienne. Enfin, elle décrit les politiques d'expansion et de domination du Siam, de l'Angleterre et de la France à l'encontre du Jyn Khen.

  • Parmi les constructions du droit administratif, il en existe trois qui tournent spécialement autour du statut des biens publics.La première concerne le régime juridique des biens appartenant à l administration. 'Elle recouvre les questions relatives au domaine public et au domaine privé, aujourd hui codifiées dans le Code général de la propriété des personnes publiques.La deuxième concerne la manière dont l administration construit, répare et entretient les ouvrages qui lui appartiennent et les responsabilités qu elle encourt dans le cadre de ces activités. Elle englobe les questions relatives aux travaux et ouvrages publics et, plus particulièrement, aux marchés et concessions de travaux publics, dont le régime vient d être profondément renouvelé.La troisième concerne le pouvoir qu a l administration de prendre unilatéralement possession des biens qui sont nécessaires à la réalisation d opérations d utilité publique. Elle a trait aux mécanismes de l expropriation récemment ordonnés dans un nouveau Code.L ouvrage décrit ces trois constructions en tenant compte des mutations importantes qui les affectent à l époque contemporaine du fait de la montée des préoccupations de valorisation économique des biens publics, de l enrichissement du droit administratif des contrats, notamment de ceux ayant un objet immobilier, des conséquences de l application directe du droit communautaire sur la passation des contrats publics et de la Convention européenne des droits de l homme sur le droit de l expropriation, etc.

  • En deux décennies, l'anthropologie s'est réformée : les sujets de recherches, les méthodes mobilisées et les manières de rendre compte de l'expérience du terrain se sont diversifiés. Si l'écriture (la célèbre « monographie » de l'ethnologue) résiste à l'usure du temps, il était urgent de montrer comment, par son dynamisme contagieux, la discipline mobilise désormais toutes les ressources à sa disposition, pour relater l'expérience de l'anthropologue sur son terrain.

  • L'heureux temps des soldats de plomb est révolu. La guerre bouleverse l'âme sensible de l'enfant, elle lui impose de tragiques découvertes. De multiples questions se télescopent dans sa tête. Des réfugiés sans défense sont mitraillés sur les routes, des forteresses volantes bombardent villes et villages, la guerre serait-elle autre chose que des combats entre soldats sur un champ de bataille ? Elle est aussi la première confrontation de l'enfant avec le chagrin d'êtres chers. Comment la guerre réussit-elle à arracher des larmes à un grand-père ? En revanche, le passage des trains de matériel militaire attise sa curiosité, tandis que les exercices de maniement d'armes de la troupe d'occupation le divertissent à la sortie de l'école.La chaleur de l'amour familial confortée par la sollicitude maternelle de tout un village parviendra-t-elle à apaiser les tourments et les inquiétudes de l'enfant ?

  • L'autisme infantile précoce demeure, encore aujourd'hui, une question délicate. Il est nécessaire de l'aborder avec le plus grand calme et le plus grand sérieux pour ne pas relancer des polémiques passionnelles et stériles. Par ailleurs, d'un point de vue éthique, il importe de manier avec prudence toute nouvelle information scientifique en ce domaine afin de ne pas faire naître d'espoirs trop hâtifs, véritables surenchères à la souffrance des enfants et de leurs familles à l'origine de déceptions et de rancoeurs parfois insurmontables. Les meilleurs spécialistes de l'autisme développent ici les principaux axes des études les plus actuelles et proposent donc un état des lieux complet sur la question. Les lecteurs disposent là d'un outil leur permettant de trouver, non pas l'ensemble des réponses à chacune de leurs demandes, mais au moins la ou les références dont ils auraient besoin pour les retrouver et les approfondir. Bernard Golse est professeur de psychiatrie infantile (Paris). Pierre Delion est professeur de psychiatrie infantile (Lille).

  • Cet ouvrage analyse de manière systématique et croisée différents terrains où se développe l'usage des techniques de la distance tel le télétravail, et la téléformation.
    Il explore aussi la mutation du système productif, la création d'un site éducatif électronique, les formes anciennes et nouvelles de travail à domicile, les téléinégalités et les télésolidarités.

empty