Jean-Pierre Andrevon

  • Une Pandémie a frappé la Terre et celle-ci s'est ainsi vidée de ses habitants. Ne subsistent que quelques vieillards dans les ruines de nos civilisations.

    Un vieil homme parcourt à cheval la France pour voir la mer une dernière fois. Sur son chemin : des villes en décrépitudes, une nature qui reprend ses droits, mais aussi ses souvenirs, quelques survivants et des destins qui se croisent...
    Le Monde enfin est une fin de l'humanité très douce et pleine de sens. Un roman bouleversant de Jean-Pierre Andrevon, auteur notamment du Travail du Furet, que nous proposons dans une nouvelle version enrichie...

  • Centrum, futur proche. La maladie a été éradiquée par la science. Pour maintenir un certain niveau de vie et éviter la surpopulation, des tueurs mandatés par l'État doivent éliminer 400 000 personnes chaque année. Riche, pauvre, homme, femme, personne n'y échappe. Mais les victimes sont-elles vraiment désignées au hasard ? C'est lorsque le Furet commence à en douter que les ennuis lui tombent dessus... Aura-t-il la force de se rebeller ?
    Livre culte, naviguant entre polar et dystopie, Le Travail du Furet est un roman coup-de-poing, sans concession sur les dérives de nos sociétés. Il est ici accompagné de sept nouvelles qui lui font écho et qui sont autant de cris d'alarme pour notre avenir.
    Retrouvez également, pour la première fois publié, le synopsis du tome 2 qui n'a jamais vu le jour. Une édition incontournable pour les amateurs d'imaginaire.
    Contient les nouvelles : "Le Dernier Dinosaure", "Exzone Z", "Un combattant modèle", "Demain je vais pousser", "Et si nous allions danser", "Il y en a des milliers", "Paysage des morts" ainsi qu'une interview exclusive de Jean-Pierre Andrevon.

  • Un immense fracas le réveille. Le tonnerre ? Peut-être... Le jour pointe, la chaleur est déjà étouffante dans l'appartement minuscule occupé par Pierre au 13e étage de sa tour de banlieue. Ensommeillé, il entrouvre le rideau de la fenêtre depuis son lit... et demeure pétrifié par le panorama qui se révèle à lui. Un brouillard poisseux bouche l'horizon, c'est à peine s'il distingue la silhouette de la tour des Tilleuls à quelques dizaines de mètres de là. Le brouillard, avec une telle canicule ?... Ainsi débute le cauchemar pour tous les résidents de cette barre HLM coupée du monde par un mur cotonneux qui semble abriter de terrifiantes créatures, une réclusion forcée qui va contraindre les habitants à s'organiser pour faire face à l'indicible et révéler la vraie nature de chacun. Car après tout, le pire n'est peut-être pas dans la brume... Et d'ailleurs, d'où vient-elle, cette brume ?

  • « C'est un cercle vicieux. Toi, tu te trouves au centre de ce cercle, avec tes quatre milliards de frères qui seront bientôt, si vite, six milliards, tu es au centre de ce cercle debout dans ton jardin mouillé, les pieds dans les feuilles de l'automne pourrissant, et tu lèves la tête vers le ciel bouché, muet, inutile, et tu cries au-dedans de toi il n'y a rien à faire ? Et comme, malgré tout, la translucide main d'espérance s'accroche encore à toi, tu répètes et tu répètes encore et encore... il n'y a rien à faire ? »

  • « Quand il n'y a plus de place en Enfer, les morts reviennent sur Terre. »Premier jour : Au loin, il y a votre voisin. Vous lui faites un signe avant de poursuivre votre route. Jusqu'au moment où vous réalisez que le voisin en question est décédé depuis des semaines...Troisième jour : Vous ne décollez plus de la télé, qui enchaîne les émissions spéciales : partout dans le monde les morts se réveillent. Apathiques, ils errent au royaume des vivants...Cinquième jour : Paralysé de trouille et de dégoût, vous regardez votre femme serrer dans ses bras, au beau milieu de votre salon, une chose qui, un jour, fut sa mère...Huitième jour : Votre femme vous a quitté après que vous avez réduit en cendres l'ignominie qu'elle appelait « maman ». Derrière vos volets cloués, alors que le chien ne cesse de geindre, ils rôdent.Neuvième jour : La télé diffuse un reportage au cours duquel on voit une de ces choses dévorer un chat vivant... Ils sont désormais des millions et vous ne vous posez qu'une question : mon monde n'est-il pas désormais le leur ?

  • "Assemblés autour de lui : des Indiens, ces fameux cavaliers fantômes qu'il avait poursuivis en vain. Les peintures de guerre hachurant leur visage, brandissant arcs, lances, boucliers ornés de plumes. Surgis des ténèbres, ils sont les Guerriers de la nuit."
    Parti en Arizona pour enquêter sur les meurtres de riches industriels sur le territoire indien, Val Santamaria, agent spécial du FBI, doit s'imprégner de l'esprit profond du peuple navajo. Mais les conflits les plus obscurs de son passé refont surface...

  • N'avez-vous jamais imaginé ce qui vous attend derrière la Porte ? Avant d'y parvenir, un long chemin vous attend.

    " Quelques pas vers l'enfer ", 6 nouvelles qui vous feront basculer de l'autre côté ! Du vertige de la mort annoncée à la découverte de ce qu'il y a au bout du tunnel, le tout teinté d'humour et de sarcasme, ces nouvelles vous posséderont corps et âme ! Du grand art !

  • Lark et Azir n'ont jamais vu le bleu du ciel. Nés sous la surface de la Terre, où les hommes se sont jadis réfugiés pour survivre, ils ne connaissent qu'un monde souterrain pétrifié et froid. Et le travail, rythmé par le bruit des machines : jour après jour, il faut creuser le sol pour en extraire des décombres des villes du passé, les matières réutilisables pour le quotidien. Ainsi en a décidé le « Père », dont la voix mystérieuse retentit régulièrement à travers cavernes et galeries.Un matin, alors qu'ils travaillent sur un gisement, une paroi s'effondre. Isolés, Lark et Azir vont s'engouffrer dans la pénombre des tunnels...

  • Une quête épique qui mènera Sylvin Lanvère et ses compagnons jusqu'au Petit-Bout-du-Monde, une planète haute en couleurs que menace un effroyable danger.

  • Silvain Lanvère part sur les traces des descendants des premiers colons de la planète Tridan. Il lui faudra atteindre des mondes inconnus en franchissant les mystérieuses portes de Gandahar.

  • Un livre tendre, mélange d'émotions, de rencontres épicées et de nostalgie, servi par une écriture précise et limpide, qui rend un vibrant hommage aux femmes.
    À l'approche de la soixantaine, Jean-Pierre Andrevon porte un regard attendri dans ce "vrai-faux journal" sur ces "belles passantes" rêvées ou inventées qu'il a croisées et qui ont agrémenté sa vie amoureuse.
    Sans fausse pudeur ni forfanterie, il nous parle de ses premiers émois adolescents, lorsqu'il était plein de désirs mais peinait à les réaliser dans une France qui ne connaissait pas encore la pilule et la libération sexuelle. Des caresses furtives échangées au cinéma en passant par la 2 CV d'Huguette "embossée dans un quartier nocturne figé par le froid" ; l'unique rencontre avec Danielle dans un hôtel de Saint-Germain; la première pute que l'on n'ose aborder ou l'abandon de Sigrud, la placide Norvégienne.
    L'auteur nous fait découvrir son jardin secret par de délicieux portraits qui allient tendresse, étreintes frénétiques et passions dévorantes.

  • La boîte tombée du ciel dans le maison de Renaud Marengolles contient une pâte lumineuse, à la surface de laquelle on distingue des tuyaux d'une nuance plus soutenue, un peu comme les organes internes, vus en transparence, d'une chenille. Mais ce ne sont pas des tuyaux, ce sont des tentacules...
    Renaud, pour sa plus grande horreur, vient d'enclencher l'affaire du calmar dans le grenier...

  • En 1906, un corps céleste mystérieux s'abattait sur la Tugunska, en plein coeur de la Sibérie, causant mort et dévastation. Aujourd'hui, l'histoire semble se répéter...
    Le journaliste photographe Marc Lucciani et ses confrères américains Oskar Selznick et Frank Matheson décident d'enquêter sur place, mais ils n'ont aucune idée de l'horreur qui les attend au sein de l'énigmatique "camp des étoiles" créé par les autorités russes pour exploiter les abominables secrets du météore de Sibérie...

  • Qui sont ces êtres mystérieux, venus du ciel, qui portent des armures scintillantes et poursuivent les meilleurs chasseurs du Clan des Hommes ? Roll, embarqué dans l'un des oiseaux de fer des envahisseurs, est condamné à combattre dans des arènes - car le Temps des Grandes Chasses est revenu. Mais il n'a pas oublié sa planète...

  • Rien ne peut gâcher ce paisible après-midi. Une sieste au bord d'un cours d'eau, sous un marronnier. Et pas même un poisson pour venir troubler votre repos.
    Rien. Sauf votre fils qui tente de vous électrocuter et votre femme de vous éventrer.
    Bienvenue dans un cauchemar qui devient réalité...
    Jean-Pierre Andrevon est un géant de la science-fiction et du fantastique en France. Tout au long de sa carrière, il a multiplié les romans et les nouvelles, offrant quelques chefs-d'oeuvres comme Le Monde Enfin, Le Travail du furet, Gandahar, Le village qui dort... C'est avec un immense plaisir que nous publions plusieurs de ses romans en numérique.

  • Au royaume de Gandahar, sur la planète Tridan jadis colonisée par des êtres humains, une vie sereine et pacifique s'est établie, loin de la technologie et de ses instruments de mort.
    Mais voici que les oiseaux-miroirs, qui veillent aux limites de Gandahar, annoncent qu'une armée de robots destructeurs est en marche, menaçant l'existence même du royaume. Ces Hommes-machines invincibles viennent-ils de Tridan, de l'espace, ou bien d'une autre époque ?
    La Reine Ambisextra confie à un jeune servant, Sylvin Lanvère, la mission de le découvrir pour tenter de sauver Gandahar de ce péril mortel.

  • C'est en l'an 2413 qu'a lieu le premier contact. Mais les vaisseaux étrangers attaquent et l'arme absolue dont ils sont dotés risque fort de mener l'humanité à l'extinction. À moins d'arriver à communiquer avec eux, et de stopper enfin ce conflit.

  • L'Hélios est le premier vaisseau à quitter le système solaire... pour échouer sur une planète inconnue où les peuplades indigènes se révèlent parler anglais. Comment est-ce possible et qui est cette déité qui règne sur leur destin ?

  • "À MANGER DU TRAVAIL OU DES INDEMNITÉS DÉCENTES
    STOP AU CHÔMAGE
    RECONVERSION IMMÉDIATE DES INDUSTRIES DE GUERRE
    LA COURSE À L'ESPACE ON S'EN FOUT
    OLIVEIRA ÉCOUTE LA VOIX DU PEUPLE"
    Pour régler les problème de chômage, des missions sur Mars sont organisées, afin d'exploiter ses sous-sols. Steve fait partie des volontaires : selon son contrat, il doit rester trois ans dans les mines de la planète rouge. Mais rapidement, alors que les conditions de travail sont dignes d'un bagne, le doute s'installe : pourquoi n'y a-t-il pas le moindre gramme de fer dans les roches qu'ils exploitent ? Et pourquoi fait-on croire aux Terriens que leur vie sur Mars est idyllique ?

  • Gigantesque mégapole, Centrum souffre de trois maux : la montée des eaux suite aux changements climatiques, la pénurie de tout et la surpopulation. C'est pourquoi, chaque année, 400 000 citoyens, tirés au sort par l'ordinateur Atropos, sont désormais éliminés au cours de ce qu'on appelle le Contrôle Égalitaire. Une délicate mission confiée à un corps de police spécial, les Furets ; parmi eux, un anonyme, moine-soldat, toujours vêtu d'un Borsalino ruisselant, d'un imper à la Bogart et bardé d'armes les plus diverses. Il a pour seul compagnon, un poisson rouge nommé Moby. Jusqu'au jour, où rompant avec tous ses principes, il sauve d'une bande de traqueurs de chair, une jeune travailleuse du sexe officiant dans les coursives de sa résidence. Ce n'est que le premier des grains de sable qui vont peu à peu faire dérailler la mécanique bien huilée de son boulot...

empty