Sciences humaines & sociales

  • Le site de la Capelière est positionné au contact de l'étang de Vaccarès et des anciens parcours du Rhône d'Ulmet, un des deux bras majeurs du fleuve dans son delta. Le terrain, actuellement dans la Réserve naturelle nationale de Camargue, est de très faible altimétrie. Les fouilles de 1997 à 2002, réalisées dans le cadre d'une équipe pluridisciplinaire où la part environnementale est essentielle, ont mis en évidence une occupation d'un millénaire, des alentours de 500 av. n. è. au VIe siècle. Entrecoupée de moments d'abandon, cette longue durée a pu être découpée en cinq périodes principales dont les quatre premières sont majeures (de 500 av. n. è. à 60 de n. è.). Ce petit village, implanté en milieu difficile car inondable, apparaît au travers de l'analyse de l'ensemble des données archéologiques (architecture vernaculaire, stratigraphie et mobiliers), environnementales ainsi que des ressources agro-pastorales ou halieutiques, comme singulier par la variété et le nombre des produits commerciaux rencontrés. L'étude critique et comparative de ces informations au fil des siècles montre non seulement les évolutions culturelles successives du village, mais permettent aussi de le percevoir comme un poste avancé du commerce d'Arles, non comme un lieu de redistribution, mais comme un regroupement de navigateurs ou passeurs fluviaux, parmi les premiers nautes arlésiens.

empty