Langue française

  • Pour la première fois, le directeur d'un EHPAD témoigne Pendant près de trois ans, Jean Arcelin a dirigé un EHPAD dans le sud de la France, avant de renoncer, épuisé par un trop-plein d'émotions et révolté par la faiblesse des moyens mis à sa disposition. Il a côtoyé le pire mais aussi le beau : l'existence de vieilles personnes isolées, le plus souvent sans visites, qui s'accrochent à la vie, se réconfortent, reconstituent des parcelles de bonheur.
    Des femmes et des hommes qui l'ont ému aux larmes, l'ont fait rire aussi, et dont il raconte avec tendresse le quotidien.
    En refermant ce livre, on pensera longtemps à cette vieille dame apeurée, atteinte de la maladie d'Alzheimer, qui vit une histoire d'amour magnifique avec un homme handicapé ; un homme qui lui dit pour la rassurer : " Je serai ta tête, tu seras mes jambes ! "
    On s'insurgera surtout contre ces entreprises qui, par souci d'économie, laissent " nos vieux " trop souvent seuls, livrés à eux-mêmes faute de personnel, humiliés par le manque de soins et d'attention. " Comme si la société tout entière, affirme Jean Arcelin, voulait les enterrer vivants... "
    Un récit tendre et glaçant.
    En 2018, 1,4 million de Français étaient en situation de dépendance. Nous serons 5 millions en 2060.
    En fin d'ouvrage, des conseils pour choisir un EHPAD et des solutions concrètes pour relever l'un des plus grands défis de nos sociétés vieillissantes.

  • L'ange de Pigalle

    ,

    • Xo
    • 11 Mars 2021

    " Je ne suis pas une pute, je suis une fillette des Ardennes qui s'est perdue, une femme, une mère, avec un coeur, une âme, qui s'est prostituée pendant plus de cinquante ans. " Linda a aujourd'hui soixante-dix-sept ans. Enfant, elle a grandi dans une maison sans eau, sans électricité... sans argent. Lorsqu'un garçon la séduit et la conduit dans sa Buick à Paris, l'innocente se rêve une autre vie.
    Mais en cet hiver 1963, Gérard l'oblige, à tout juste dix-neuf ans, à se prostituer. De morsures en caresses, il l'enchaîne à ce métier. Une plaie s'ouvre, qui ne se refermera jamais.
    À travers la voix de linda qui se livre à coeur ouvert, c'est le parcours de toutes les infortunées qui se raconte de l'intérieur - l'extrême violence des débuts, l'engrenage de l'argent, les avortements, les demandes sexuelles les plus effrayantes, mais aussi d'infinis moments de tendresse avec certains clients.
    Ce livre, Linda l'a écrit pour sa fille, à qui elle a toujours caché son métier. Une manière de se réconcilier avec elle-même et avec les siens.
    Elle l'a aussi écrit pour toutes les adolescentes à qui l'on promet, un jour, de l'argent facile. À ces dernières, elle dit : " On ne s'élève jamais en vendant son corps, au contraire, on descend toujours plus bas, parfois jusqu'aux ténèbres... "
    Le témoignage de Linda a été écrit avec jean Arcelin.

  • BEST SELLER - enfin le troisième volet de la trilogie-phénomène de Charlotte Valandrey (plus de 200 000 exemplaires vendus pour le tome précédent).
    Et si le bonheur s'apprivoisait..." Vous m'avez sauvé la vie ! " criait un jeune homme courant vers moi dans la rue. C'était à la suite de la parution de L'Amour dans le sang, le témoignage de mon combat pour vivre... Bouleversée, j'eus alors l'idée d'écrire un livre pour aider, partager mes recettes personnelles, parsemées au fil de mon histoire, ainsi que des techniques simples apprises auprès de spécialistes afin de trouver le bien-être en dépit des épreuves, transformer les échecs en expériences, pour extraire le meilleur de nous-mêmes. Le retour éblouissant de Yann, l'amour mystérieux, cette année unique, périlleuse, lumineuse aussi, peuplée de rencontres surprenantes, symboliques, qui donnèrent à mon existence un sens nouveau... N'oublie pas de m'aimer est une histoire d'amour hors normes, et plus encore, mon aventure humaine, un authentique échange. Je vous adresse un message, avec le coeur, espérant, ne serait-ce qu'un peu, vous rendre tout ce que vous me donnez... N'oublie pas de t'aimer.Charlotte Valandrey Écrit avec Jean Arcelin

  • Un écrivain

    Laure Arcelin


    " Ma voiture passe te prendre dans cinq minutes, tu as le Goncourt. "

    Alexandre Maigine est un écrivain discret. Il préfère l'ombre à la lumière.
    Alors comment supporter cette attention soudaine, brutale, de la presse, du public, des jeunes loups de l'édition et des femmes ?
    Et pourquoi ne cesse-t-on de le confondre avec Alexis, le héros de son roman, un écrivain superficiel et mondain ? Celui-ci n'est qu'un personnage de papier, une chimère ! Ils n'ont rien en commun ! Qu'on le laisse enfermé dans son livre !
    Immersion captivante dans le monde littéraire, Un écrivain raconte l'emprise de la fiction sur l'imaginaire collectif, le choc que provoque le succès et la fragilité surprenante de notre identité.

  • Envisagée sous le prisme des notions d'efficacité et d'effectivité de la règle de droit, la loi Hamon est-elle à la hauteur de ses ambitions ? Donne-t-elle au droit de la consommation et à ses acteurs (consommateurs et associations de consommateurs, professionnel, juge et administration) les moyens d'assurer cette effectivité et efficacité ?

  • Le village de la capeliere en camargue - du debut du ve siecle avant notre ere a l'antiquite tardive Nouv.

    Le site de la Capelière est positionné au contact de l'étang de Vaccarès et des anciens parcours du Rhône d'Ulmet, un des deux bras majeurs du fleuve dans son delta. Le terrain, actuellement dans la Réserve naturelle nationale de Camargue, est de très faible altimétrie. Les fouilles de 1997 à 2002, réalisées dans le cadre d'une équipe pluridisciplinaire où la part environnementale est essentielle, ont mis en évidence une occupation d'un millénaire, des alentours de 500 av. n. è. au VIe siècle. Entrecoupée de moments d'abandon, cette longue durée a pu être découpée en cinq périodes principales dont les quatre premières sont majeures (de 500 av. n. è. à 60 de n. è.). Ce petit village, implanté en milieu difficile car inondable, apparaît au travers de l'analyse de l'ensemble des données archéologiques (architecture vernaculaire, stratigraphie et mobiliers), environnementales ainsi que des ressources agro-pastorales ou halieutiques, comme singulier par la variété et le nombre des produits commerciaux rencontrés. L'étude critique et comparative de ces informations au fil des siècles montre non seulement les évolutions culturelles successives du village, mais permettent aussi de le percevoir comme un poste avancé du commerce d'Arles, non comme un lieu de redistribution, mais comme un regroupement de navigateurs ou passeurs fluviaux, parmi les premiers nautes arlésiens.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty