James Robertson

  • Alan Tealing est professeur de littérature anglaise.
    Sa vie est en suspens depuis la mort, vingt ans auparavant, de sa femme et de sa fille, tuées dans un attentat inspiré par celui de Lockerbie en 1988.
    Alan est totalement obsédé par "l'Affaire'. Il ne peut plus rien faire de sa vie. Il ne croit pas à la culpabilité de l'homme désigné par l'enquête. Au fil du temps, les documents et les preuves qu'il accumule finissent par remplir une pièce entière de sa maison.
    Quand un agent de la cia atteint d'un cancer en phase terminale frappe à sa porte et lui offre l'adresse d'un témoin, il ne peut que partir à la recherche de la vérité.
    Alternant l'enfermement du chagrin et la frénésie de la recherche, le roman nous interroge : comment peut-on vivre quand un événement mondial a un effet sur sa vie personnelle, comment faire quand votre entourage vous demande de lâcher ce qui est devenu une obsession, comment dépasser un chagrin aussi écrasant et continuer à vivre ? Pour Alan la peine n'est pas seulement aggravée par l'injustice, elle se transforme en quelque chose d'universel.
    L'Affaire devient une cause qui nous dépasse.
    Dans les circonstances actuelles, après les attentats qu'a connus la France, la lecture de ce roman est troublante et dérangeante.
    Au-delà de son thème, Robertson réussit une fiction littéraire profonde.

  • How did digital media happen ? Through a unique approach to digital documents, and detailed intricate histories of illicit internet piracy networks, The Digital Culture Industry goes beyond the Napster creation myth and illuminates the unseen individuals, code and events behind the turn to digital media.

empty