Jacques Lesourne

  • Comment préserver les forces vives de l'avenir ? En levant les verrous qui pèsent sur l'individu, la société, l'Europe et les nations. Telle est la réponse de Jacques Lesourne. Il livre ici une analyse concrète des erreurs et des insuffisances de gouvernance. Toutes ont conduit, au cours de l'Histoire, à des situations de crise, comme en juillet 1914, ou dans les années 1990 avec le cas de la Yougoslavie, ou bien encore de nos jours avec la crise ukrainienne. Notre monde connaît tour à tour ordre et chaos : l'effondrement français de 1940, la chute de la République de Weimar comme le désarroi de l'Union européenne au sortir du référemdum sur le Brexit en sont des exemples tragiques. Les démocraties d'aujourd'hui doivent affronter de nouveaux défis. Sans céder à la tentation du pessimisme, Jacques Lesourne montre dans ce livre quels sont leurs atouts, quelles sont leurs armes. Jacques Lesourne est l'auteur d'ouvrages décisifs comme Vérités et mensonges sur le chômage, Le Modèle français. Grandeur et décadence, Un homme de notre siècle ainsi que Ces avenirs qui n'ont pas eu lieu. Économiste et prospectiviste, ancien directeur du Monde, il est professeur honoraire en sciences économiques au Conservatoire national des arts et métiers et membre de l'Académie des technologies. 

  • L'école est malade. Les déficiences du système éducatif se renforcent d'année en année sans que de réelles réformes puissent les corriger. Ce constat alarmant vaut d'ailleurs pour l'ensemble des sociétés industrielles. Il était temps de s'interroger sur les causes profondes de ce « mal scolaire », mais aussi sur les tendances à venir et les moyens à mettre en oeuvre pour favoriser une durable réconciliation entre la société et son école. C'est ce qu'à tenté Jacques Lesourne en acceptant de réaliser à la demande du ministre de l'Éducation nationale un rapport sur l'état actuel et l'avenir des relations entre éducation et société. Fruit de ce travail de plusieurs mois, ce livre retrace l'histoire du système scolaire français et le compare à de nombreux autres pour tenter de répondre aux questions-clés : Quelles finalités pour l'école et pour la formation de demain ? Quelles modalités de sélection ? Quel contenu des enseignements ? Quels enseignants et comment les recruter ? Quel financement ? A toutes ces questions, l'auteur n'apporte pas de réponses toutes faites, mais les situe dans le nouvel environnement mondial - technique, économique, social, culturel - qui sera le nôtre dans les quinze années à venir. Et il montre que notre adaptation à cette société nouvelle et notre action sur elle passent par un système éducatif souple, ouvert et respecté de tous, qu'il convient d'imaginer dès maintenant. Lorsque ce rapport a été rendu public en décembre 1987, il a été unanimement salué par la presse comme un événement, car il aborde franchement et sans détour, dans un style direct et simple, les questions fondamentales dont la société française doit débattre à propos de l'éducation et de la formation. La parution de ce rapport sous forme de livre devrait permettre à de nombreux lecteurs de disposer désormais de tous les éléments nécessaires à la formation de leur propre jugement sur ce thème central pour la société de demain.

  • La France est malade. Mais d'où vient cette crise ? La société française ne parvient pas à intérioriser deux phénomènes qu'elle doit pourtant comprendre pour maîtriser son avenir : d'une part, le passage d'une société industrielle à une société d'information et, d'autre part, la mondialisation. Cette incompréhension résulte de notre attachement à un modèle social incapable de répondre aux problèmes d'aujourd'hui et de demain. Sans une cure de désintoxication intellectuelle, jamais nous ne nous engagerons sur la voie d'un nouveau compromis social, d'une nouvelle alliance entre l'État et la société civile combinant efficacité et justice. Jacques Lesourne est professeur au Conservatoire national des arts et métiers, ancien directeur du journal Le Monde et président de l'association Futuribles. Il a notamment publié en 1981 Les Mille Sentiers de l'avenir et récemment, aux Éditions Odile Jacob, Vérités et mensonges sur le chômage.

  • Au moment où s'affirme le changement climatique, où se développe une crise financière mondiale, où peine à se mettre en place une gouvernance à l'échelle des problèmes, penser le siècle qui commence est plus que jamais une nécessité. Pour ce faire, il ne suffit pas de collecter les faits, d'accumuler les projections ; il faut tenter de dégager les concepts qui aident à comprendre les enchaînements et à séparer l'accessoire de l'essentiel pour mieux maîtriser l'aventure humaine. C'est ce que propose ici Jacques Lesourne. Un panorama incomparable des défis et des possibilités des décennies à venir. Prospectiviste reconnu de longue date, Jacques Lesourne a été professeur d'économie et statistique industrielle au Conservatoire national des arts et métiers. Il a notamment publié Les Mille Sentiers de l'avenir, Démocratie, marché, gouvernance : quels avenirs?, Vérités et mensonges sur le chômage, Le Modèle français : grandeur et décadence.

  • L'économie de l'ordre et du désordre est un livre important qui propose une approche de la théorie économique tout à fait nouvelle, une approche qui élargira l'ensemble des faits interprétables grâce à des modèles plus pertinents d'interactions entre les agents. Le texte part d'un constat. Que peuvent dire les théoriciens de l'économie sur l'essor et le déclin économique des régions ou des nations ? Sur la polarisation progressive des espaces géographiques ? Sur la sclérose ou le succès des entreprises ? Sur les conditions d'émergence de firmes dominantes ? Sur la découverte ou la diffusion des innovations ? Sur la pérennité ou la différenciation dynamique des marchés ? Sur la transformation historique des modes de régulation sociologiques, économiques et politiques ? Faute de modèles appropriés, il leur est impossible d'organiser le vaste savoir en miettes collecté depuis deux siècles sur ces sujets. Or, ces interrogations ont un noyau en commun. Elles se réfèrent toutes à la formation des comportements, à l'établissement de relations entre agents, à la constitution de règles, à l'élaboration d'institutions. Bref, à l'émergence éventuelle d'un ordre, à son adaptation, à sa transformation, à sa dissolution dans le chaos. C'est ce constat qui a été à l'origine de la genèse de ce livre. Un livre dont l'objet se résume en une phrase : essayer, en prenant l'exemple du marché et en partant de la notion d'auto-organisation, d'analyser la naissance, le fonctionnement et la mort des institutions en économie. L'ouvrage s'appuie sur une modélisation rigoureuse mais pour que la lecture soit aisée, il ne reproduit pas les démonstrations et réduit au minimum l'arsenal mathématique.

  • Pourquoi le chômage, inexistant pendant vingt-cinq ans, s'est-il autant développé en France depuis la fin des années soixante ? Pourquoi les différents gouvernements ont-ils été incapables de le résorber ou de le contenir ? Pourquoi fleurissent en ce domaine des analyses incohérentes et des propositions inapplicables ou perverses ? Dans quelles voies rechercher des solutions ? Une explication globale du chômage, par un expert inspiré par le devoir de révolte autant que par le souci de l'action. Ancien directeur du Monde, Jacques Lesourne est professeur d'économie et statistique industrielles au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM).

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Ce journal est le récit d'une aventure. L'aventure intellectuelle d'un homme qui, après mai 1981, fasciné par les événements qui se succédaient en France à la suite du changement de majorité, a décidé d'écrire, semaine après semaine, ce qu'il pensait du cours des choses. Peu soucieux des anecdotes et des secrets d'État, cet homme s'interroge sur la mécanique du pouvoir et le sens profond des évolutions. Ces évolutions conduisent, au cours de cette première partie du septennat, à plusieurs tournants qui ressemblent parfois à révisions déchirantes. Qu'il s'agisse de politique intérieure, d'affaires étrangères, de défense nationale ou d'économie, cet homme s'exprime avec franchise, clarté, vigueur au nom de ses convictions, qu'il présente d'emblée au lecteur. Des convictions qui ne l'enferment ni à gauche ni à droite, mais du côté du savoir et de la réflexion. Il s'exprime surtout avec sérénité. Il sait saluer l'effort, comme dénoncer l'erreur ou l'abus.

  • Juillet 1914. St-Petersbourg 1917. Versailles 1919. L'armistice de 1940. Le plan Marshall. La guerre d'Algérie. Mai 1968. Le phénomène Gorbatchev. La réunification allemande : tous ces événements auraient pu se dérouler autrement. Comment ? Quelles auraient été les conséquences sur le cours de notre histoire ? L'objectif de Jacques Lesourne ici : se placer à différentes dates cruciales du XXe siècle européen, supposer ignorer ce qui s'est réellement produit et rechercher les trajectoires historiques qui étaient probables à partir de ces dates. Pour le prospectiviste qu'il est, en effet, l'avenir n'est pas déterminé. C'est le produit complexe de la nécessité, du hasard et de la volonté. Voilà pourquoi il faut relire le passé afin d'apprendre à mieux aborder l'avenir. Jacques Lesourne a notamment été directeur du journal Le Monde et professeur d'économie et de statistique industrielles au Conservatoire national des arts et métiers. Il est l'auteur d'ouvrages de réflexion économique, comme Vérités et mensonges sur le chômage et Le Modèle français : grandeur et décadence, ainsi que d'un volume de mémoires, Un homme dans notre siècle.

  • Que deviendra demain la démocratie, en France, en Europe, dans le monde ? Impossible d'aborder cette question sans prendre en compte l'institution qui règle notre vie économique : le marché. Impossible également d'ignorer les relations entre les États, c'est-à-dire la gouvernance. Hors de tout dogmatisme, loin de tout prophétisme, sans s'enfermer dans des frontières, Jacques Lesourne construit et introduit une à une les briques qui aideront à penser le futur. Et chacun pourra s'approprier cet essai stimulant pour organiser ses propres conjectures. Polytechnicien, économiste, prospectiviste, ancien directeur du journal Le Monde et président de Futuribles International, Jacques Lesourne a notamment publié Les Mille Sentiers de l'avenir, Vérités et Mensonges sur le chômage, Le Modèle français : grandeur et décadence.

  • Inquiets des problèmes dont le siècle est porteur, nous cherchons sans cesse à décrypter les avenirs possibles. Or l'étude de ces futurs qui ne sont pas écrits suppose de discerner, comme pour déchiffrer une partition musicale, les temps dans lesquels s'inscrivent les différentes composantes : il faut isoler les événements significatifs, détecter les ruptures potentielles, identifier les processus de croissance économique, de transformation sociale, d'évolution technologique, d'élargissement des connaissances ; il convient aussi d'étudier les caractéristiques des durées selon qu'elles concernent les modes, les fluctuations conjoncturelles, les alternances politiques, les siècles d'or ou les périodes de traumatisme. Comment séparer et combiner les temps qui interviennent dans toute analyse de l'avenir ? À quels horizons faire des conjectures ? Comment distinguer l'étincelle sans avenir de l'éclair annonciateur d'embellie ou d'orage ? Un prospectiviste reconnu livre sa vision de la bonne façon de « penser l'avenir ». Jacques Lesourne a notamment été titulaire de la chaire d'économie et statistique industrielle au Conservatoire national des arts et métiers. Il est membre de l'Académie des technologies. Il a entre autres publié Les Mille Sentiers de l'avenir, Démocratie, marché, gouvernance : quels avenirs ?, Vérités et mensonges sur le chômage, Le Modèle français : grandeur et décadence et Les Crises et le XXIe siècle. 

  • Comment ne pas s'interroger sur le devenir de l'Europe dans cette période de crise ? Une crise économique, sociale et politique au sein de l'ensemble de l'Union et de chacun des États membres. L'Europe semble en déclin, au moins relatif. Que sera sa trajec-toire future ? Vivra-t-elle une vieillesse pacifique et dorée ? S'enfoncera-t-elle rapidement dans une décadence chaotique ? Prolongera-t-elle sa vitalité grâce à des accès de dynamisme retrouvé ? Que doit-elle faire pour qu'après avoir été un soleil, parfois brillant, qui a inondé le monde, elle devienne au moins un lumignon qui ajoute sa lumière à celle des autres continents ? Pour essayer de répondre à ces questions, l'auteur s'intéresse à l'héritage, aux acteurs présents du système européen, puis tente une exploration prospective et se demande quelle stratégie peut retarder le crépuscule. Ingénieur des Mines et économiste, Jacques Lesourne a été notamment titulaire de la chaire d'économie et statistique industrielles au Conservatoire national des arts et métiers. Il est membre de l'Académie des technologies. Depuis 2000, il a publié Un homme de notre siècle, Les Crises et le XXIe siècle, Les Temps de la prospective et dirige, avec Denis Randet, le volume annuel de FutuRIS, La Recherche et l'Innovation en France. 

  • Classical microeconomics is intended to explain how a price system is able to coordinate the economic agents. But even if it can be extended to incomplete information and externalities, it remains grounded on very heroic assumptions. Agents are endowed with a very strong rationality, equilibrium is stated without a concrete process to achieve it, market is the unique institution considered. Evolutionary microeconomics is aimed at bypassing these limitations by considering a dynamic approach, however not biologically oriented. Agents have local information and bounded rationality, they are involved in explicit processes of interactions through time, various institutions sustain the market or substitute to it. It explains then some phenomena hardly explained by classical microeconomics: dispersion of prices, variety of industrial structures, financial bubbles.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Entre crise et impératif d'innovation, quelles sont les voies vers une nouvelle croissance pour la France ? La recherche et la formation ont assurément un rôle crucial à jouer à cet égard. Les réformes menées depuis une dizaine d'années commencent à porter leurs fruits. Quelles sont les avancées réalisées ? Quels défis restent à relever ? La première partie de cet ouvrage fait un point d'ensemble sur ces questions, aux niveaux français et européen. Dans sa seconde partie, il s'intéresse de plus près à des acteurs majeurs du système français renouvelé : les universités, les jeunes pousses rachetées par les grands groupes, l'État dans ses interventions en faveur du soutien à l'innovation et à la compétitivité. Le chapitre final propose une réflexion sur la démarcation entre science et société à partir de la notion de risque. L'ensemble se clôt sur une série de fiches repères et une chronologie des principaux événements de l'année écoulée. Cet ouvrage s'adresse à ceux qui souhaitent se repérer dans le paysage mouvant de la recherche et de l'innovation (responsables d'entreprise, chercheurs, étudiants, etc.). Septième opus d'une série annuelle, il est le fruit des travaux menés au sein de FutuRIS, qui rassemble acteurs et experts de la recherche et de l'innovation. Prospectiviste renommé, Jacques Lesourne est professeur émérite au Conservatoire national des arts et métiers. Il est membre de l'Académie des technologies. Denis Randet est délégué général de l'Association nationale de la recherche et de la technologie (ANRT). 

  • ?La recherche, la formation et l'innovation sont aujourd'hui considérées comme des activités clés pour renouer avec une croissance durable. De profondes réformes sont intervenues dans ces domaines au cours de la dernière décennie, en France et en Europe. Quel nouveau paysage émerge peu à peu de ces transformations ? Comment poursuivre les efforts dans un contexte économique fortement contraint ?  Dans sa première partie, cet ouvrage dresse un panorama du système français de recherche et d'innovation et de son environnement européen. Il scrute quelques questions particulièrement sensibles, telles que les nouvelles configurations universitaires, les effets des investissements d'avenir, l'impact du crédit impôt recherche, les nouvelles pratiques d'évaluation de la recherche, etc. La deuxième partie explore divers domaines et démarches qui constituent des sources importantes d'innovation : éco-activités, nouveaux modèles d'affaires, stratégies d'achat des entreprises, spécialisation « intelligente » des régions européennes... L'ouvrage se clôt sur une série de fiches repères et sur une chronologie des principaux événements de l'année écoulée. Cet ouvrage s'adresse à ceux qui souhaitent se repérer dans le paysage mouvant de la recherche et de l'innovation (responsables d'entreprise, chercheurs, étudiants...) et qui suivent avec intérêt les mutations contemporaines des politiques publiques. Sixième opus d'une série annuelle, il est le fruit des travaux menés au sein de FutuRIS, qui rassemble acteurs et experts de la recherche et de l'innovation.  Prospectiviste renommé, Jacques Lesourne est professeur émérite au Conservatoire national des arts et métiers. Il est membre de l'Académie des technologies. Denis Randet est délégué général de l'Association nationale de la recherche et de la technologie (ANRT).  

  • Comment tirer aujourd'hui le meilleur parti des initiatives menées depuis dix ans pour moderniser le système français de recherche et d'innovation ? En réponse à cette interrogation, cet ouvrage propose à la fois un tour d'horizon des questions majeures aujourd'hui et une analyse de quelques enjeux clés pour demain : comment la France s'engage-t-elle dans la construction d'une stratégie nationale permettant d'aborder les grands défis des prochaines années ? Quels sont les bons usages du financement sur appel à projet, dans un pays où la tradition est celle du soutien récurrent à des institutions ? Que peut-on retenir des expériences de quelques universités européennes concernant leur capacité à mobiliser des ressources toujours trop rares afin de construire progressivement une indispensable capacité stratégique ? Comment donner confiance aux employeurs publics et privés dans les capacités des docteurs, afin de faire mieux bénéficier de celles-ci le tissu socio-économique ? Comment les entreprises se mobilisent-elles collectivement pour gagner en compétitivité et en capacité d'innovation ? Huitième opus d'une série annuelle, cet ouvrage s'adresse à ceux qui souhaitent se repérer dans le paysage mouvant de la recherche et de l'innovation. Il est le fruit des travaux menés au sein de FutuRIS, qui rassemble acteurs et experts de la recherche et de l'innovation. Prospectiviste renommé, Jacques Lesourne est professeur émérite au Conservatoire national des arts et métiers. Il est membre de l'Académie des technologies. Denis Randet est délégué général de l'Association nationale de la recherche et de la technologie (ANRT). 

  • Comment ouvrir de nouvelles perspectives à tous ceux qui, aujourd'hui, cherchent, créent, se forment, innovent, investissent, bref construisent la France de demain ?Gouvernants et citoyens en sont bien conscients : formation, recherche et innovation sont de précieuses sources de développement économique et social. Des réformes majeures sont conduites depuis une dizaine d'années pour moderniser et dynamiser le système français d'enseignement supérieur, de recherche et d'innovation. Est-on sur la bonne voie, et sur le bon rythme ?Plus que jamais, entre l'ambition que le pays doit se donner et les contraintes avec lesquelles il doit composer, la nécessité de visions stratégiques s'impose. Stratégie nationale, stratégies territoriales d'innovation, stratégies d'opérateurs (universités notamment) : la première partie de l'ouvrage montre comment les acteurs apprennent à déployer leurs atouts propres dans un contexte donné. La seconde partie traite des conditions dans lesquelles des échanges peuvent se développer, là où le dialogue est souvent difficile : entre recherche publique et entreprises, et entre « science » et « société ». Neuvième opus d'une série annuelle (qui couvre exceptionnellement les deux années 2014 et 2015), cet ouvrage s'adresse à ceux qui souhaitent se repérer dans le paysage mouvant de la recherche et de l'innovation. Il est le fruit des travaux menés au sein de FutuRIS, qui rassemble acteurs et experts de la recherche et de l'innovation. Prospectiviste renommé, Jacques Lesourne est professeur émérite au Conservatoire national des arts et métiers. Il est membre de l'Académie des technologies. Denis Randet est délégué général de l'Association nationale de la recherche et de la technologie (ANRT).

empty