Ian Mcguire

  • Celui qui sait Nouv.

    Par l'auteur de Dans les eaux du Grand Nord. Manchester, Angleterre, 1867. Stephen Doyle, un vétéran de la guerre de Sécession, rejoint les Fenians, une société secrète qui prépare la guerre d'indépendance irlandaise. Face à lui, James O'Connor, chef de la police d'origine irlandaise, veut devancer les plans des Fenians pour les empêcher d'agir sans avoir à les tuer. Le destin des deux hommes va se trouver fatalement lié lorsque le neveu d'O'Connor change de camp. Hantés par leur passé et guidés par leur soif de justice et de châtiment, ils devront se battre pour leur vie comme pour leur héritage.
    L'auteur de
    Dans les eaux du Grand Nord livre de nouveau un récit puissant et vibrant d'une époque où le sang appelle le sang.
    Traduit de l'anglais par Anne-Marie Carrière

  • Un baleinier du XIXe siècle met le cap sur l'Arctique avec un tueur à bord... un roman de survie sombre, puissant et original. Patrick Sumner, un ancien chirurgien de l'armée britannique traînant une mauvaise réputation, n'a pas de meilleure option que d'embarquer sur le Volunteer, un baleinier du Yorkshire en route pour les eaux riches du Grand Nord. Mais alors qu'il espère trouver du répit à bord, un garçon de cabine est découvert brutalement assassiné. Pris au piège dans le ventre du navire, Sumner rencontre le mal à l'état pur en la personne d'Henry Drax, un harponneur brutal et sanguinaire. Tandis que les véritables objectifs de l'expédition se dévoilent, la confrontation entre les deux hommes se jouera dans les ténèbres et le gel de l'hiver arctique. Sélectionné pour le Man Booker Prize, Dans les eaux du Grand Nord est considéré comme l'un des dix meilleurs livres de 2016 par le New York Times. " Irrésistiblement convaincant, d'une vivacité sans remord et d'un esprit insidieux. Une réussite remarquable. " Martin Amis " Un tour de force de tension narrative et la reconstitution magistrale d'un monde disparu. " Hilary Mantel " Ian McGuire écrit avec l'attention aux détails d'un poète, et imprègne ce roman sombre et violent d'une beauté troublante. " Ron Rash

empty