Huguette Legros

  • Être né «le bâtard» et devenir «le Conquérant» : quel incroyable défi remporté ! Et que d'épreuves dans l'intervalle : complots à déjouer, Richardides et autres ennemis à combattre, roi de France et pape à rassurer. Et pourtant Guillaume affirme son pouvoir. En 1066, il convainc les barons normands de partir à la conquête du royaume anglo-saxon.Parmi les questions abordées ici par des érudits locaux et des universitaires de France et d'Angleterre : la bâtardise de Guillaume, la relation entre vérité historique et légende, la mémoire de l'écrit et la mémoire inscrite dans des lieux comme Falaise, Caen, Bayeux, Valognes, Domfront... Et Dives, où embarqua l'armée d'invasion.

  • Depuis le XIIe siècle, Robert hante la mémoire normande. Au Moyen Âge, l'histoire de ce fils du diable circule sous les formes les plus diverses. Puis la Bibliothèque Bleue prend le relais. Au XVIIIe siècle, un conte libertin lui fait écho. Ensuite, avec les Romantiques, la légende retrouve de la vigueur et, entre autres adaptations, inspire l'opéra de Meyerbeer. D'où vient cette légende noire ? Quelles sont ses relations avec la vie de Robert le Magnifique, duc de Normandie ? Littéraires, historiens du Moyen Âge et spécialistes de la Normandie ducale répondent ici. Ils croisent leurs regards sur le personnage et retracent sa destinée littéraire.

empty