Hervé Chapelliere

  • Le symbole évoque une chose en son absence, il rassemble deux ou plusieurs éléments préalablement séparés. La symbolisation nécessite un travail psychique de transformation autour des termes : séparer, différencier, réunir. Elle n'est pas univoque mais polymorphe et surtout elle se transforme de façon continue en se complexifiant.

    Cet ouvrage parcourt les différentes modalités de la symbolisation dans les groupes thérapeutiques suivant l'âge ou la pathologie. Les auteurs portent une attention particulière à l'origine de la symbolisation, ancrée dans le corporel et la motricité, dénommée symbolisation primaire et différenciée de la symbolisation secondaire.

    Cet ancrage corporel est particulièrement repérable dans des expressions sensorielles et des affects parfois violents qui saturent les séances de groupes d'enfants par un excès difficile à représenter.

    Cet ouvrage se propose d'analyser dans quelles conditions cliniques le groupe favorise la symbolisation, le passage du corporel au langage, et comment les objets médiateurs peuvent ou non prendre place dans ce type de cadre-dispositif.

  • La clinique des groupes d'enfants, d'adolescents et d'adultes est un champ où se déploient notamment des expressions fantasmatiques conscientes, pré-conscientes et inconscientes, en particulier les fantasmes originaires, à travers les phénomènes de transfert et de contre-transfert : rencontre entre les membres du groupe et le (ou les) thérapeute(s), rencontre aussi entre la psychosexualité infantile des enfants et la réactivation contre-transférentielle de celle des thérapeutes. Les différents auteurs s'efforce d'approfondir et d'élargir certains aspects de la sexualité dans les groupes : en quête de l'objet partiel ou total, qu'en est-il du mouvement pulsionnel, du désir, de leurs modes d'expression par l'excitation, l'emprise violente ou par les liens de tendresse ? Qu'en est-il également des mécanismes de défense mobilisés tels la régression, le refoulement, les possibilités identificatoires et sublimatoires ? Enfin qu'en est-il de l'émergence du tiers et de la double différences des sexes et des générations ?

empty