Gilles Pronovost

  • Comment peut-on faire une lecture critique de la société à travers l'étude du loisir moderne ? Telle est l'une des questions fondamentales de cet ouvrage. Non pas que des phénomènes « nouveaux » apparaissent soudainement, mais bien parce qu'une nouvelle lecture de la société est rendue possible si l'on est attentif aux multiples facettes révélées par le loisir : mythes et rituels, évolution des valeurs et des comportements, usages sociaux du temps, rapports entre les générations, nouveaux rapports au travail, dynamiques familiales, vie culturelle locale, médias et industries culturelles.

    L'objectif de cet ouvrage est la présentation d'informations sur le loisir moderne, sous forme d'une synthèse elle-même doublée d'une analyse sociologique fondamentale et critique. Il s'agit en quelque sorte d'un traité de sociologie empirique adapté au loisir moderne. L'auteur va plus loin encore : cet ouvrage représente littéralement une étude de la société québécoise telle qu'on peut l'observer à travers le prisme du loisir moderne. Il espère illustrer, par les sujets des différents chapitres, que notre connaissance de la société québécoise se trouve diversifiée et enrichie quand on l'observe sous l'angle du loisir moderne.

    Cette troisième édition a été entièrement revue et mise à jour. La plupart des chapitres ont fait l'objet d'une réécriture importante et les figures et tableaux, presque tous inédits, prennent en compte les plus récents sondages.

  • Maintenir le débat scientifique, baliser les différentes approches, explorer quelques-uns des fondements de la recherche, poser la question proprement politique de la culture populaire, telles sont les intentions premières qui ont présidé à la publication de cet ouvrage.

  • Cet ouvrage tente de dire que les sciences du loisir, par-delà leur quête difficile dobjectivité, constituent, pour les sociétés industrielles, au même titre que la sociologie et lanthropologie, par exemple, une nouvelle manière de se comprendre elles-mêmes. Lentement surgies des transformations majeures de lindustrialisation, les sciences du loisir nous parlent de ces changements culturels dont nous sommes tissé; elles font, à leur manière,uvre de culture.

  • Processus de développement personnel et social s´étendant sur l´ensemble d´une vie, la réussite éducative engage à la fois la société, le système d´éducation et, surtout, la famille. Comment les familles d´aujourd´hui peuvent-elles contribuer à la réussite éducative de chacun de leurs membres ? Cette question était au coeur des interventions du 10e symposium de recherche sur la famille, organisé en 2009 par le Conseil de développement de la recherche sur la famille du Québec (CDRFQ), en collaboration avec le Centre de transfert sur la réussite éducative (CTREQ) et le Conseil de la famille et de l´enfance.

    Le présent ouvrage regroupe quatorze textes issus de ce symposium, organisés autour de trois axes :

    1) le rôle du milieu familial ;
    2) le rôle du mouvement associatif ;
    3) le rôle de l´école dans la réussite éducative, plus particulièrement en ce qui a trait à son partenariat avec la famille.

  • Comment peut-on faire une lecture critique de la société à travers l'étude du loisir moderne ? Telle est l'une des questions fondamentales de cet ouvrage. Non pas que des phénomènes «nouveaux» apparaissent soudainement, mais bien parce qu'on peut mieux comprendre la société si l'on est attentif aux multiples facettes que nous révèle le loisir, comme l'évolution des valeurs et des comportements, les usages sociaux du temps, les rapports culturels entre les générations, les nouveaux rapports au travail, les dynamiques familiales et le temps libre, la vie culturelle locale, les modalités d'appropriation des médias et les dimensions éducatives du loisir. Cette deuxième édition, revue et mise à jour, tient compte des plus récents sondages. Plusieurs chapitres ont fait l'objet d'une importante réécriture, par exemple ceux sur les pratiques culturelles, l'emploi du temps et les usages des médias et de nouveaux chapitres, sur le mythe, le jeu et le rituel, ont été ajoutés.

  • Les psychologues, sociologues, anthropologues, travailleurs sociaux, économistes, démographes et enseignants trouveront dans cet ouvrage une vision globale de la famille.

  • Gilles Pronovost, faisant appel au chassé-croisé de la recherche empirique et de l'analyse théorique, révèle comment se construisent les intérêts culturels et sociaux ainsi que la trajectoire temporelle des enfants et des adolescents d'aujourd'hui. Des encadrés pratiques, présents au fil du texte, comportent des résumés des travaux d'intérêt pour l'intervention auprès des jeunes.

  • Que faisons-nous de notre temps ? Force est de constater que nous peinons à évaluer le temps consacré à nos diverses activités quotidiennes. Si nous surestimons notre temps de travail, nous sous-estimons celui consacré à la télévision. Nous n'osons pas dire que nous lisons de moins en moins. Nous surestimons le temps que nous consacrons aux tâches domestiques, mais sous-estimons celui qu'y consacre notre partenaire... Bref, nos vingt-quatre heures de la journée gonflent ou rétrécissent au gré de nos perceptions.

    Dans un langage accessible et néanmoins rigoureux, tout en respectant les principes méthodologiques usuels, l'auteur de cet ouvrage présente un portrait de ce que font réellement les Québécois des vingt-quatre heures de leur journée ou des sept jours de leur semaine. Pour ce faire, il s'appuie sur cinq enquêtes canadiennes réalisées entre 1986 et 2010. Il propose également des comparaisons avec la France et les États-Unis basées sur des données du même type afin de relativiser certaines tendances.

    La génération actuelle travaille-t-elle davantage que la précédente ? Quelle est la véritable ampleur du stress temporel dont un grand nombre se dit affecté et qui en sont les plus touchés ? Les parents consacrent-ils plus de temps ou moins de temps à leurs enfants ? Où en sommes-nous réellement en matière de partage des tâches domestiques ? La civilisation du loisir serait-elle un mythe ? Le temps consacré à la culture est-il oui ou non en diminution ? Les nouvelles technologies ont-elles bouleversé la structure des temps sociaux ? L'auteur répond à toutes ces questions et à bien d'autres encore.

  • Quelles sont les tendances lourdes qui affecteront les familles dans les prochaines années au plan de la démographie, du temps parental, du travail, des solidarités intergénérationnelles ? Comment l'évolution des valeurs, du droit et des politiques sociales ­influencera les choix de demain ? Une quinzaine de spécialistes se sont penchés sur ces questions et proposent six scénarios pour la famille à l'horizon 2020.

  • Une sélection des communications présentées lors du 7e symposium québécois de recherche sur la famille, tenu en octobre 2003, à l'Université du Québec à Trois-Rivières: Regards sur les parents; relations parents-enfants; table ronde sur les politiques sociales et table ronde sur la médiation familiale.

  • Au fil des ans, les Actes des divers symposiums se sont révélés être une source majeure de référence pour ceux et celles qui désirent mieux comprendre la famille, dans son évolution et ses transformations. La présente édition ne fait pas exception à la règle. On y retrouve vingt-deux contributions, regroupées sous les rubriques suivantes: enfance et paternité; problèmes de santé et bien-être chez les enfants et les adolescents; interactions entre le milieu scolaire et le milieu familial; problématiques reliées au suicide; expériences de solidarité et d'entraide.

empty