Ghislain Samson

  • À l'ère numérique, les nombreuses percées et avancées en technologies éducatives permettent aux professionnels de l'éducation évoluant dans le domaine de l'enseignement supérieur d'explorer la formation à distance (FAD) et l'apprentissage en ligne, et de les concevoir comme des options flexibles et durables offrant la possibilité de relever certains défis majeurs. C'est dans le but de répondre aux divers besoins de formation des apprenants et d'améliorer l'accessibilité universelle à un enseignement de qualité que le présent ouvrage a été réalisé.

    Constitué de textes d'auteurs québécois, ontariens et européens, ce collectif s'inscrit dans la continuité du Plan d'action numérique en éducation et en enseignement supérieur, publié en 2018 par le gouvernement du Québec. Ses chapitres sont organisés selon deux grandes thématiques : le partage réflexif au sujet de l'enseignement à distance ainsi que ses théories et pratiques ; les potentialités pédagogiques et méthodologiques de ce type de formation.

    En proposant des réflexions méthodologiques et théoriques de même que des observations et des résultats tirés de la pratique et de la recherche, les auteurs approfondissent la compréhension de cette importante mutation qu'est l'intégration du numérique dans le système éducatif et la façon dont elle prend forme dans le contexte de l'enseignement à distance. Ils abordent des problématiques diversifiées qui, progressivement, entrent en résonance et construisent une vision des défis et des besoins.

    Ce livre, qui démasque les effets ainsi que les limites de l'hybridation et de l'apprentissage en ligne, donne une nouvelle vitrine à la FAD en contexte d'enseignement supérieur et intéressera tout professionnel de ce domaine.

  • Cet ouvrage réunit des textes de réflexion, des pistes d'action et des exemples concrets des retombées d'une pédagogie à valeur entrepreneuriale sur la persévérance et la réussite scolaire des jeunes et des adultes en formation dans les établissements primaires, secondaires et postsecondaires.

  • Au primaire comme à l'université, l'enseignement n'est sans doute plus aussi linéaire qu'il l'a été traditionnellement. Les stratégies éducatives varient, notamment avec l'arrivée de la formation à distance (FAD), et plus particulièrement avec la formation hybride au sens large.

    Le présent ouvrage rassemble des textes de professeurs, de chargés de cours, de conseillers pédagogiques et d'autres professionnels qui illustrent différentes expérimentations liées à l'éducation et leurs retombées auprès des étudiants collégiaux et universitaires. Des exemples d'innovations pédagogiques réalisées dans le cadre de cours et de formations postsecondaires sont ainsi exposés. Chaque texte présente un ou des aspects de ces expériences, qui tendent à s'éloigner du modèle classique et qui visent à offrir à chacun une plus grande flexibilité en ce qui a trait aux lieux, aux moments et aux modalités d'enseignement et d'apprentissage. La combinaison d'activités proposées en classe et en ligne a été réfléchie afin de faire écho aux intentions pédagogiques des enseignants. Ce livre montre comment ces modes d'enseignement complémentaires peuvent être utilisés pour mieux répondre aux besoins des étudiants et, ainsi, parfaire leurs compétences professionnelles.

    France Lafleur est professeure au Département des sciences de l'éducation de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et spécialiste de la FAD et de la formation en ligne par webconférence. Ses travaux de recherche portent notamment sur le développement de la compétence numérique des formateurs dans les environnements numériques d'apprentissage (ENA).

    Ghislain Samson est doyen de la gestion académique des affaires professorales à l'UQTR. Spécialiste de la didactique des sciences et du transfert des apprentissages en mathématiques et en sciences, il s'intéresse également à l'interdisciplinarité et plus récemment, au tableau numérique interactif (TNI) ainsi qu'aux manuels numériques.

  • Devant le foisonnement de nouvelles approches pédagogiques, des besoins des apprenants et de l'intégration des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans le contexte postsecondaire (cégep et université), une question demeure : en quoi et comment l'hybridité d'une formation améliore l'apprentissage? Cet ouvrage présente un état des lieux sur la formation à distance (FAD) et, plus spécifiquement, sur l'hybridité de celle-ci du point de vue de la recherche en contexte postsecondaire. Que ce soit de la formation bimodale, comodale ou autre, la multiplicité des combinaisons possibles en « mode hybride » appelle à une planification pédagogique réfléchie et systémique.

    Ce livre rassemble des textes de professeurs, chargés de cours, conseillers pédagogiques et autres professionnels de l'éducation, dont certains textes sont issus d'une collecte de données ou encore d'expérimentations appuyées par des références scientifiques et de données probantes. On y présente des conditions à mettre en place pour favoriser le développement de cours hybrides dans un programme de formation en enseignement supérieur, des modalités d'une formation hybride en recherche qui favorise le développement professionnel des enseignants au postsecondaire ou encore l'application de la comodalité pour vivre une expérience universitaire hybride.

    France Lafleur est titulaire d'un doctorat en formation à distance de l'Université de Sherbrooke. Dans le cadre de ses fonctions de professeure au Département des sciences de l'éducation de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), ses travaux de recherche portent notamment sur le numérique et le développement de la technopédagogie des formateurs en enseignement supérieur.

    Ghislain Samson est titulaire d'un doctorat en didactique des sciences au secondaire de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Après avoir occupé les fonctions de professeur au au Département de pédagogie de l'Université de Sherbrooke (2004-2008), puis au Département des sciences de l'éducation de l'UQTR (2008-2017), il occupe actuellement le poste de doyen de la gestion académique des affaires professorales à l'UQTR.

    Avec la collaboration de Marie Alexandre, Dominique Amyot, Jean Bernatchez, Fabrice Bouquet, Marc Briot, Marie-Noël Bêty, Caroline Cormier, Hédia El Ourabi, Thierry Eude, Vincent Grenon, Julie Houle, France Lafleur, William Menvielle, Claire Moreau, Josyane Pinard, Anne-Dominique Salamin, Ghislain Samson, Bruno Voisard, Saïd Zouiten.

  • Dans la foulée des changements survenus à l'arrivée du Web 2.0 et des technologies de l'information et de la communication (TIC), le développement, l'implantation et la diffusion de la formation à distance (FAD) constituent des enjeux de taille pour la formation à l'enseignement supérieur. C'est d'ailleurs une nouvelle vitrine inspirante que fournit à la FAD cet ouvrage.

    En effet, aux yeux d'une majorité d'auteurs, le recours à la FAD revêt une pertinence sociale - non seulement en raison de son apport à l'accessi­bilité des études, mais aussi à cause de sa capacité à assurer la viabilité d'une offre de formation universitaire de qualité. La présentation des différentes perspectives théoriques et pratiques dans ce collectif incite à la cocréation d'une vision partagée et novatrice de ce changement fondamental qu'est l'arrivée de la FAD dans une société du savoir.

    Cet ouvrage intéressera tous ceux qui réfléchissent sur l'offre de la for­mation à distance, sur son efficacité, sur les manières d'accompa­gner les formateurs et les étudiants, ainsi que sur son évaluation.

  • Les technologies de l'information et de la communication (TIC) bouleversent le monde de l'éducation universitaire. En effet, la formation à distance y prend de plus en plus de place grâce à l'accessibilité et à la diversification des moyens de diffusion. Or, les formateurs universitaires sont reconnus et embauchés comme experts de contenu plutôt qu'en tant que techno­pédagogues ; ils se trouvent généralement peu outillés pour offrir des cours en ligne, ce qui les amène à apprendre à enseigner dans un autre paradigme, avec des plateformes et de nouvelles technologies de webdiffusion qu'ils ne maîtrisent pas nécessairement.

    Dans le cadre du présent ouvrage, plusieurs outils et dispositifs numériques sont exposés afin de favoriser la collaboration et l'interaction dans un contexte d'éducation à distance, laquelle peut être synchrone, asynchrone ou même hybride. C'est pour répondre aux divers besoins de formation des étudiants et pour améliorer l'accessibilité à un enseignement de qualité que différents praticiens, experts, professeurs, chercheurs et conseillers à l'utilisation d'outils technologiques et technopédagogiques proposent les textes constituant ce collectif.

    France Lafleur> est titulaire d'un doctorat en formation à distance de l'Université de Sherbrooke. Ses travaux portent sur le développement de la compétence technopédagogique des formateurs en ligne en enseignement supérieur. Chargée de cours au Département des sciences de l'éducation de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), elle est également spécialiste en élaboration de programmes d'études au ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec.

    Vincent Grenon est titulaire d’un doctorat en éducation de l’Université de Sherbrooke. Professeur au Département de l’enseignement au préscolaire et au primaire de la Faculté d’éducation de cette même université, il a contribué à intégrer les nouveaux outils technologiques dans la formation des enseignants du primaire (tableau numérique interactif, iPad, logiciels libres, etc.).

    Ghislain Samson est titulaire d’un doctorat en didactique des sciences au secondaire de l’UQTR/Université du Québec à Montréal et doyen de la gestion académique des affaires professorales de l’UQTR. Spécialiste de la didactique des sciences et du transfert des apprentissages en mathématiques et en sciences, il s’intéresse également aux questions relatives au curriculum scolaire, à l’interdisciplinarité, au tableau numérique interactif de même qu’au manuel numérique.

  • Le contexte de la pandémie mondiale de COVID-19 et l'intégration massive des technologies numériques en éducation suscitent des changements inédits en enseignement postsecondaire. Alors que la formation à distance (FAD) devient incontournable, l'évaluation des apprentissages constitue l'une des tâches les plus difficiles. Or les personnels enseignants n'y sont pas toujours préparés. Quelles sont les tendances contemporaines en matière d'évaluation des apprentissages en FAD ? Comment intégrer l'évaluation au service de l'apprentissage et pour l'apprentissage ? Quelles sont les modalités d'évaluation des apprentissages à privilégier en fonction des activités réalisées ? Quelles sont les connaissances issues de la recherche (CIR) au regard des pratiques d'évaluation des apprentissages en FAD ? Quels sont les pratiques et les défis, notamment en ce qui concerne le plagiat ?

    S'adressant principalement aux enseignants, aux conseillers pédagogiques, aux étudiants du collégial et de l'université, cet ouvrage rassemble les expertises de 16 chercheurs et professionnels du domaine de l'éducation de la francophonie. Certains chapitres sont issus d'une collecte de données ou encore d'expérimentations appuyées par des références scientifiques et des données probantes. On y présente des écrits sur la planification et l'adaptation des pratiques évaluatives en FAD, dont l'évaluation fait partie intégrante. D'autres contributions permettent de conjuguer l'apprentissage et l'évaluation dans un contexte numérique. Enfin, le collectif présente les jalons théoriques des modalités d'évaluation en FAD au regard de recherches actuelles et futures.

    France Lafleur est titulaire d'un doctorat en formation à distance (FAD) de l'Université de Sherbrooke. Elle occupe le poste de professeure régulière au Département des sciences de l'éducation de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) en tant que spécialiste de la FAD et de la formation en ligne par webconférence.

    Jean-Marc Nolla est titulaire d'un doctorat en évaluation des apprentissages en formation à distance de l'Université de Sherbrooke. Il est actuellement professeur régulier au Département de l'éducation à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscaminque (UQAT) à titre d'expert en évaluation.

    Ghislain Samson est titulaire d'un doctorat en didactique des sciences au secondaire de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Après avoir occupé les fonctions de professeur à l'Université de Sherbrooke (2004-2008), puis à l'UQTR (2008-2017), il est actuellement doyen de la gestion académique des affaires professorales à l'UQTR.

  • Dans la lignée du projet La main à la pâte, amorcé par le Prix Nobel de physique Georges Charpak et proposant aux professeurs et à leurs élèves des expériences à réaliser accompagnées d'une documentation, L'apprentissage des sciences et des technologies par l'expérimentation comprend des ateliers de laboratoire destinés aux enseignants du primaire en formation ou en exercice. À l'aide d'une approche adaptée, il vise à développer leurs compétences reliées à la démarche expérimentale.

    Ce module comporte une vingtaine d'expérimentations qui permettront aux enseignants d'observer et d'expliquer les phénomènes et les concepts entourant le magnétisme. Pour chacune d'elles, ils devront d'abord émettre une hypothèse en répondant à une question ou en faisant un dessin, puis la vérifier en effectuant l'expérience proposée et en découvrant les notions scientifiques clés qui y sont associées. En manipulant aimants, boussoles, interrupteurs, piles, tiges en métal, etc., ils acquerront des notions sur les propriétés magnétiques d'objets usuels, l'attraction et la répulsion, le champ magnétique, les pôles d'aimants temporaires et l'électromagnétisme.

    En utilisant une formule d'apprentissage où il faut «mettre la main à la pâte », l'ouvrage incite les enseignants et les futurs enseignants à reproduire cette méthode efficace et stimulante avec leurs élèves.

  • L'arrivée massive des tableaux numériques interactifs (TNI) dans les classes réjouit, interpelle, dérange. Sans grande surprise, il faut reconnaître que la recherche scientifique traitant des TNI ne se fait pas au même rythme que leur déploiement. Dans le contexte d'une société de plus en plus tournée vers les technologies de l'information et de la communication (TIC), où les jeunes consomment et diffusent l'information sous toutes ses formes, il est impératif de mieux connaître les répercussions du TNI sur l'enseignement et l'apprentissage.

    Cet ouvrage propose des analyses et des réflexions visant à assurer une utilisation efficiente des TNI au primaire et au secondaire. Il présente des comptes rendus d'expériences d'exploitation du TNI menées auprès de divers groupes d'apprenants. Il aborde aussi les enjeux de la formation initiale et continue des enseignants, de même que le rôle des commissions scolaires. Des pistes d'action sont énoncées à la fin de chaque chapitre afin de favoriser une implantation harmonieuse du TNI dans les écoles.

empty