Geneviève Appel

  • Cet ouvrage, paru en 1973 aux éditions du Scarabée, est devenu un classique pour tous ceux qui s'intéressent à l'éducation et au soin des jeunes enfants. S'il se proposait initialement d'être seulement un témoignage sur une expérience intéressante, il a été le point de départ de toute une éclosion d'activités (séminaires, débats, journées scientifiques, formation, coopération franco-hongroise...). Les propositions « piklériennes » bousculaient les idées et les modes de faire habituels avec les bébés. Elles ont soulevé de nombreux questionnements et de fortes résistances mais elles ont généré un renouveau dans les réflexions et les pratiques éducatives, de soin. Elles ont aussi entraîné des changements de perspective au niveau des fonctionnements institutionnels des pouponnières, crèches, services hospitaliers et autres lieux d'accueil de la petite enfance. Myriam David (1917 - 2004)a été pédopsychiatre ; Geneviève Appell est psychologue clinicienne

  • Se représenter son enfant pendant dans sa journée de crèche, analyser un fonctionnement institutionnel ou relationnel au sein de l'équipe éducative, étudier des documents vidéo dans un but de formation ou de recherche, promouvoir des actions : les motivations peuvent être diverses pour utiliser la vidéo dans les lieux d'accueil des tout-petits. Mais il ne faut pas oublier que filmer des personnes, un lieu, n'est pas une situation banale. Cet ouvrage propose un cadre très concret de réflexion : questions psychologiques, institutionnelles, éthiques, législatives, inhérentes à tout projet audiovisuel ; étapes pour la création d'un document audiovisuel ; analyse des différentes utilisations possibles des documents vidéo. Une bibliographie et une filmographie complètent l'ensemble qui constitue une véritable guide d'utilisation de la vidéo pour les professionnels de la petite enfance.

empty