Ink book

  • Nietzsche présente lui-même ce livre comme un « 5 e évangile », il veut en faire l'équivalent des poèmes de Goethe, de Dante Alighieri et des textes de Luther. Ainsi parlait Zarathoustra est ainsi à la fois un long poème et une oeuvre de réflexion sur une nouvelle promesse d'avenir pour l'homme. Pas de grandes certitudes ici, ni de formules toutes faites ou des théories abstraites, mais un questionnement intérieur dont le cheminement mène à la réflexion et au dépassement de soi.




    Edition intégrale (4 parties) avec une note du traducteur Henri Albert en guise de présentation.
    Format professionnel électronique © Ink Book édition.




  • Cit. : " [...] partout où il y a troupeau, c'est l'instinct de faiblesse qui a voulu le troupeau et la sagesse du prêtre qui l'a organisé. Ne l'oublions pas : par nécessité naturelle les forts ont tendance à se séparer autant que les faibles ont tendance à s'unir [...] "





    Dans "La généalogie de la morale", Friedrich Nietzsche poursuit sa remise en cause des valeurs fondatrices de nos sociétés, plus particulièrement les notions de juste et d'injuste, de bon et de mauvais. Il nous renseigne sur les sources de ces valeurs et de ce qui les a fondées, afin de prouver qu'elles ne sont en rien naturelles, mais bien l'oeuvre patiente et acharnée des hommes au cours de notre histoire.


    Traduction par Henri Albert.

    Format professionnel électronique © Ink Book édition.







  • "J'admire Wagner partout où c'est lui-même qu'il met en musique."


    Un rapport singulier a uni Nietzsche à Wagner. Mais le musicien allemand, admiré par Nietzsche - la musique de Wagner lui a inspiré son premier ouvrage : la naissance de la tragédie -, deviendra également la cible de ses attaques les plus virulentes comme celles exposées dans ces deux ouvrages que nous publions ensemble : Le Cas Wagner (1888) et Nietzsche contre Wagner (1889), le dernier livre écrit par le philosophe allemand avant qu'il ne perde définitivement la raison.


    Format professionnel électronique © Ink Book édition.



  • Ici, pas de Nietzsche de représentation, affirmateur d'une quelconque volonté de puissance quelque peu schopenhauerienne ; pas de Nietzsche surhumain, prêt à considérer l'homme comme un pont, et non un but. Ici, c'est le Nietzsche humble qui fait face, celui que l'on aime ; facétieux, farceur, prêt à transformer l'univers entier en une vaste comédie ("Le gai savoir"). Le Nietzsche analyste et amoureux des arts, enfin ("L'origine de la tragédie")...





    Traduction de «Die Frhliche Wissenshaft (La Gaya Scienza)», par Henri Albert et traduction de J. Marnold et J. Morland pour "l'origine de la tragédie" (Die Geburt der Tragdie).



    Format professionnel électronique © Ink Book édition.


  • Après la Naissance de la tragédie, dans laquelle il cherche à comprendre comment naît la tragédie grecque et de quelle manière elle est liée par essence à la culture allemande incarnée par Richard Wagner, Nietzsche s'attaque de manière plus explicite à des sujets actuels. Bien que le titre d'ensemble soit traduit par Considérations Inactuelles ou Considérations Intempestives, le sens du titre allemand est littéralement : Considérations à contretemps. Ce sont donc des réflexions sur des sujets d'actualité (les philistins de la culture, l'histoire, Schopenhauer, Wagner), mais que Nietzsche s'efforce de traiter à contre-courant, en s'aidant de la philologie et du contact avec la culture grecque.






    Format professionnel électronique © Ink Book édition.






  • « Philosopher, comme je l'ai toujours entendu et pratiqué jusqu'ici, c'est vivre volontairement sur la glace et les cimes, à la recherche de tout ce qui est surprise et problème dans la vie, de tout ce qui, jusqu'à présent, avait été tenu au ban par la morale. » (Nietszche)
    En révolte, toujours et même de plus en plus, violent et brut, à coups de marteau et quitte à mettre en danger sa propre vie, « Ecce Homo » est un peu de tout ça, « Ecce Homo » ou l'autobiographie intellectuelle du philosophe allemand, radicalement antireligieuse et antinationaliste. C'est aussi le dernier ouvrage original, avant la période de démence de ses dernières années de vie.
    Préface de Daniel Halévy
    Annexe enrichie d'une réflexion sur la mort du philosophe: À propos de la mort de Nietzsche, par Théodore de Wyzewa

    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

empty