Fanny Agostini

  • «Je crois à l'alliance des talents et à la synergie des forces pour faire bouger les lignes et offrir à notre espèce l'opportunité d'envisager de meilleurs choix pour l'avenir de l'océan. Car il est bon de rappeler que c'est en son sein qu'est née la vie. Il est là, au plus profond de nos cellules.»

    Connaissez-vous l'acanthaster, une étoile de mer qui participe à la disparition progressive des coraux? Saviez-vous qu'il existe un 7e continent, constitué des déchets plastiques jetés dans les océans? Et que les requins, apparus sur la planète bien avant les dinosaures, sont aujourd'hui menacés d'extinction?
    Fervente défenseuse de la nature, Fanny Agostini nous fait partager son rapport à la mer, son amour des océans et tire la sonnette d'alarme en incitant chacun, à son échelle, à agir : oui, les océans sont en danger ; oui, cela a des incidences graves sur notre vie ; non, il n'est pas trop tard pour enrayer le désastre écologique auquel nous sommes confrontés.

  • 52 semaines au vert : Fanny Agostini Nouv.

    Un livre engagé et joyeux, source d'appel à réflexions et de mises en pratique. Il nous invite à renouer avec le vivant, pour nous engager activement dans sa protection sans préjugés - à l'instar de son auteure, Fanny AGOSTINI (Génération Ushaiia, Europe 1 Notre planète, Le Parisien et Aujourd'hui en France).Le livre se compose de quatre parties (les 4 saisons), pour se relier au temps de notre horloge biologique. Au fil de l'année, Fanny Agostini nous guide vers l'essentiel, pour que chacun consomme des produits locaux en respectant les saisons, soutienne l'agriculture durable, repense ses déplacements, prenne des vacances qui ont du sens, respecte l'environnement et enrichisse le vivant, cela sans écomoralisme punitif ou restrictif.
    Chaque semaine, sous forme de double-page, invite à découvrir un sujet que l'autrice aborde (en page de gauche) sous un angle nouveau, critique et renseigné qui va venir bousculer nos idées reçues, attirer notre attention sur les travers de notre société ou sur la beauté de ce qui nous entoure et qu'il faut préserver (comme des autoroutes au service de la biodiversité, la viande rouge ce n'est pas si mauvais pour la planète, l'aloe vera, produit des bobos, se trouvait aussi dans nos campagnes, pourquoi le gazon est l'ennemi de la biodiversité...)Puis, à travers des DIY et des DO IT, ou bien par l'intervention d'invités comme Cyril Dion ou encore le photographe Christophe Lartigue, elle propose (en page de droite), des solutions concrètes afin de passer de la prise de conscience à l'action. Étape par étape, nous apprenons les gestes pratiques d'une démarche écologique (fabriquer son huile, un nichoir à abeilles, un abreuvoir pour les oiseaux) ou nous découvrons des actions utiles à l'environnement (acheter un arbre à distance, collecter ses propres graines, adopter des animaux locaux en voie de disparition...).L'objectif de 52 SEMAINES AU VERT est que chacun puisse s'ancrer physiquement dans la nature, de façon charnelle et sensorielle, renouer avec le vivant et participer à la lutte contre le dérèglement climatique, en un mot redevenir Terrien, dans la perspective d'un avenir meilleur pour nos enfants (pour Fanny, il faut continuer à en faire), se mettre dans cette action rend vraiment heureux !

  • L'émerveillement procuré par la Nature est le chaînon manquant à nos vies. La protéger et la réintroduire dans notre quotidien, une priorité pour notre avenir... et notre bonheur ! 

    Pour la journaliste Fanny Agostini et le chercheur Henri Landes, fervents amoureux et défenseurs de la Nature, il n'y a que des bénéfices à insérer plus de Nature dans notre quotidien. Dénonçant l'opposition entre la ville et la campagne, s'appuyant sur des témoignages de personnes qui vivent à contre-courant et dont les modes de vie inspireront le lecteur, ils nous encouragent à réévaluer notre perception de la richesse car, demain, nous serons récompensés davantage pour ce que nous préservons et faisons fructifier, que par ce que nous produisons tout en détruisant. 
    Les auteurs questionnent aussi nos priorités concernant l'alimentation, l'éducation et les médias, démontrant encore une fois que, si on place l'amour de la Nature au centre, les solutions pour mieux vivre... coulent de source !


    Fanny Agostini présente l'émission « Thalassa », sur France 3, et forme des journalistes aux questions environnementales à travers le Climate Boot Camp et l'Amap qu'elle a fondée à BFM TV. Co-fondateur du think tank CliMates, Henri Landes enseigne la politique de l'environnement à Sciences Po, et dirige la fondation GoodPlanet, dédiée à l'écologie et la solidarité. Il est notamment l'auteur, avec Thomas Porcher, du Déni climatique (Max Milo, 2015).

empty