Faïza Guélamine

  • Cet ouvrage, conçu par une professionnelle de l'intervention sociale : identifie les processus historiques au fondement de la présence étrangère en France et l'évolution récente des situations migratoires en Europe et dans le monde ;
    Rappelle la variété et l'hétérogenéité des publics désignés par le terme immigré ainsi que la nature des difficultés auxquelles ces derniers sont confrontés ;
    Repére les caractéristiques de la gestion politique de l'immigration en France, et ses transformations ;
    Présente les modifications récentes des cadres institutionnels de l'action sociale destinée aux migrants et les nouvelles dispositions prévues dans ce contexte ;
    Discute des enjeux de l'intervention sociale et éducative mise en oeuvre en direction des publics de l'immigration. Faïza Guélamine est assistante de service social et docteur en sociologie, elle est aujourd'hui directrice des études et de la formation à l'Institut national du développement social (INDS).

  • En réponse aux orientations des politiques sociales et de la commande publique, les associations gestionnaires des ESMS se sont profondément transformées. Ces mutations impactent les fonctions politico-stratégiques relevant de la dirigeance (directions générales), en lien et par délégation de la gouvernance, les fonctions supports incarnées par «  le siège  », les fonctions de direction hiérarchiques et fonctionnelles, l'offre de service structurée en pôles, en dispositifs et en «  plate-forme  ». Cet ouvrage a rend compte de ces évolutions en observant les conséquences de la mise en place des nouvelles organisations sur les fonctions de direction et sur le fonctionnement des ESMS. Il s'attache à comprendre comment les choix d'organisations, notamment en pôles, s'agencent avec la conception et la mise en oeuvre d'une activité dispensée à travers des plates-formes de service et/ou de dispositifs intégrés. En quoi l'ensemble de ces transformations garantissent-elles ou pas un accompagnement plus efficient des personnes vulnérables  ? En quoi ces évolutions impactent-elles l'exercice en propre des directeurs  ?F. Batifoulier - D. Bedrani - M. Cadre - M. Defrance
    V. Dominjon  -  J.-Cl. Dupuis - F. Gadret - F. Guélamine
    J.-Ch. Janny - R. Janvier  -  R. Lafore - D. Levy Bellahsen
    D. Malherbe - B. Mouchard - Ch. Mulot  -  E.-A. Pinto
    M. Tand Nowak - V. Socirat - J.-M. Tavan

  • Les travailleurs sociaux sont de plus en plus confrontés à des problématiques religieuses émanant des usagers ou de leurs collègues (l´affaire de la crèche Baby Loup en témoigne). Sociologues, anthropologues, historiens, psychiatres mènent une réflexion commune sur l´impact de ce phénomène sur les professionnels et leurs pratiques.

  • Les chefs de service sont désormais au coeur de contradictions et de paradoxes plus ou moins repérés comme tels dans le secteur social et médico-social. Un exemple : le maintien de directives nationales relevant des politiques sociales générales, alors que la continuité des soins ou de l´accompagnement est assurée par des organisations territoriales souvent singulières (réseaux, partenariats locaux, contrats pluri-annuel d´objectifs et de moyens, etc.). Les métiers de cadres intermédiaires, particulièrement celui de chef de service, sont au centre des réorganisations hiérarchiques et managériales. En coordination avec une direction conduisant le changement, les chefs de service, par délégation, sont amenés à gérer et animer les services et les hommes, à réguler le système de communication, à évaluer les pratiques, à développer les compétences individuelles et collectives. Sans leur action le projet collectif ne peut advenir.

empty