Eric Lambert

  • Un roman historique d'aventure où vengeances et secrets se mêlent faisant monter la pression.
    Mars 1652
    Au milieu du XVIIe siècle, Alexandre d'Embrelat, un jeune homme d'à peine dix-huit ans, se met en tête de retrouver les mercenaires qui ont assassiné son grand-père et son père dix ans plus tôt.
    Sachant bien qu'il ne peut conduire sa quête seul, il forme un équipage aussi hétéroclite que complémentaire. Ensemble, ils devront découvrir les activités secrètes de son aïeul avant de se confronter aux arcanes de la politique menée par le Cardinal Mazarin. La Fronde, avec ses intrigues, complots et autres conjurations, refait surface et le jeune enquêteur risque de compromettre, par son enquête, la paix civile qui vient d'être conclue par le premier des ministres du tout jeune roi Louis XIV. Mais pour une raison qu'il ignore, le Cardinal décide de laisser Alexandre continuer ses investigations, au risque de faire remonter à la surface des secrets qu'il serait préférable de garder enfouis. Durant cette aventure, Alexandre devra faire preuve de sagesse, de ruse et d'habileté, épée en main. Ses amis seront là pour l'y aider, avec bienveillance, n'en doutons pas.
    Laissez-vous happer par les aventures d'Alexandre et de ses compagnons dans ce roman pleins de rebondissements !

  • Inutile de présenter Eric Lambert aux lecteurs de la collection FEU ! Les admirateurs enthousiastes de ET LE SABLE DEVINT ROUGE, LES VÉTÉRANS, LES PARIAS DE LA JUNGLE, retrouveront, avec VINGT MILLE VOLEURS, le magistral talent de celui qui, après avoir été un des best-sellers du monde anglo-saxon, est en passe de devenir un des auteurs favoris des pays de langue française. VINGT MILLE VOLEURS... Ils sont vingt mille, en effet, les Australiens qui prennent part aux combats de Benghazi, de Tobrouk et d'El Alamein... Vingt mille, du moins au début des combats... Après, les survivants compteront leurs morts sur le champ de bataille. Vingt mille voleurs ? Pas tous ! Mais vingt mille fortes têtes, vingt mille « durs » qui ne se laissent pas raconter d'histoires. Cependant, quand les « durs » subissent la guerre du désert, quand ils font face à des assauts de panzers, de Stukas, de lance-flammes, de baïonnettes, on découvre peu à peu leur vrai visage. Il y a le lâche et le héros, le tueur et le saint, le colonel incapable et le soldat rebelle. Et il y a même l'amour, l'amour furtif et brûlant des jours de repos arrachés au combat, aussi intenses, aussi radieux, aussi fugaces que la vie d'un homme en guerre. Avec son honnêteté sans merci, son admirable connaissance du coeur et sa passion jamais lasse de rendre la guerre vivante pour mieux la détruire, Eric Lambert vient de nous donner, avec VINGT MILLE VOLEURS, un nouveau chef-d'oeuvre.

  • El Alamein, septembre 1942, un mois avant l'attaque de Montgomery contre Rommel, l'attaque dont le succès décidera du sort de la guerre en Afrique. Pour que Monty ait quelque chance de l'emporter, il faut, à tout prix, attirer vers le nord les blindés allemands et leur faire croire que c'est là que se porte l'assaut essentiel. C'est le célèbre 55e régiment d'infanterie australien qui se verra confier cette mission-suicide. Car les durs du 55e, ces héros « qui dressent la mort comme autrefois ils dressaient les chevaux », iront tous jusqu'au bout du sacrifice. Deux d'entre eux s'arrangeront, au Caire, pour laisser « échapper » la date de l'attaque simulée. Puis, le jour venu, le régiment se fera massacrer sur place par l'ennemi abusé, tandis que Montgomery enfonce ailleurs le front nazi. Un livre d'hommes, de héros, un livre de feu et de flammes, un livre de guerre, UN GRAND LIVRE...

  • Le meilleur espion du royaume de France est vénitien !XVIIIe siècle. Le monde est en pleine ébullition. Ancien agent secret de la République de Venise, Pietro Viravolta, surnommé « L'Orchidée noire », est réputé comme l'une des plus fines lames d'Europe. Après avoir démasqué un complot au sein du Conseil des Dix, il entreprend un voyage à Versailles pour entrer au service du roi Louis XV. Mais le soir même de son arrivée, sa Majesté est grièvement blessée à coup de poignard ! La première mission de notre espion est alors toute indiquée : démasquer les commanditaires de l'attentat...Après la série de romans à succès (Le Piège de Dante, Les Fables de sang, Révolution), Arnaud Delalande replonge son héros fétiche dans une série d'aventures inédites en BD ! Une saga de capes et d'épées digne du Scorpion, entre grande histoire et espionnage, mise en scène par le trait réaliste d'Éric Lambert. Chaque tome forme une aventure complète.

  • Le meilleur espion du royaume de France est vénitien !Après la série de romans à succès (Le Piège de Dante, Les Fables de sang, Révolution), Arnaud Delalande replonge son héros fétiche dans une série d'aventures inédites en BD ! Une saga de capes et d'épées digne du Scorpion, entre grande histoire et espionnage, mise en scène par le trait réaliste d'Éric Lambert. Chaque tome forme une aventure complète.

  • Au XIIIe siècle dans la région de Toulouse, Escartille de Puivert, un jeune troubadour, va se retrouver bien malgré lui témoin d'un massacre que le pape aurait aimé garder secret. Un terrible inquisiteur se lance alors à ses trousses...Une aventure ésotérique haletante en plein coeur d'un siècle traversé par les guerres de religion, écrite par un romancier reconnu en France et dans le monde entier et dessinée par un des plus prometteurs dessinateurs de bande dessinée à l'heure actuelle.

  • Le troubadour Escartille de Puivert se réveille au milieu du charnier de Béziers et vole vers Carcassonne et Toulouse. Il espère y trouver refuge et découvrir la vérité sur la mort de son père, le mystérieux Chevalier à la Rose. L'évêque vengeur Aguilah de Quillan poursuit sa mise à feu et à sang de l'Occitanie au nom de Dieu, tandis que son exécuteur de basses oeuvres, Lansquenet, le mercenaire sans scrupules, écume les routes à la recherche d'Escartille et d'un trésor énigmatique rapporté de Terre Sainte...Mais voici que les armées se rassemblent ; la terre tremble et des milliers d'hommes se préparent. Aguilah veut faire couler le sang des hérétiques ! Stupeur : le roi d'Aragon, catholique pourtant, prend la tête de la rébellion cathare.Un affrontement dantesque se prépare dans la plaine fumante de Muret...
     Avec ce deuxième volet de l'adaptation de l'Église de Satan, Arnaud Delalande et Éric Lambert poursuivent leur magnifique épopée cathare, pleine de bruit et de fureur.

  • Un peuple au destin tragique1243. Lansquenet, Aimery, Escartille, Héloïse et les Croisés de l'Ombre arrivent au pied du château de Montségur. Ils sont accueillis par les seigneurs du lieu qui acceptent de leur prêter asile s'ils défendent le château avec eux. Car l'Occitanie est à feu et à sang. Chaque jour, les inquisiteurs massacrent les cathares qui tombent sous leurs griffes. Et le château de Montségur est leur prochaine étape...Arnaud Delalande, avec Éric Lambert aux pinceaux, conclut en apothéose l'adaptation de son roman L'Église de Satan : une magnifique épopée cathare, pleine de bruit et de fureur.À l'occasion de la sortie de cet ultime tome, l'ensemble de la série sera réédité sous le label Glénat.

  • Trente ans. Près de trente ans se sont écoulés depuis qu'Escartille de Puivert, le troubadour devenu Parfait cathare, a perdu Louve dans la plaine de Muret. Enfin, il a retrouvé le prétendu trésor rapporté de Terre Sainte par son père, le Chevalier à la Rose. Mais, bouleversé et effrayé par son énigmatique découverte, il a choisi de la dissimuler au monde le plus longtemps possible...Entre-temps, une nuit profonde est tombée sur l'Occitanie, livrée au chaos. Des années durant, traqué et traqué encore, Escartille s'est terré en Aragon, puis a fondé sa propre communauté. Il n'a cessé de prier, pour que jamais son secret ne tombe entre les mains des hommes...
    Mais peut-on échapper à son destin ? L'évêque Aguilah de Quillan, vieillard fou et obsessionnel, a retourné en vain ciel et terre pour débusquer l'ancien troubadour. Tout comme Lansquenet, mercenaire avide et sans scrupule. Et voici qu'Escartille sort de sa retraite. Un jeune chevalier est à ses côtés. Le monde a changé. L'Inquisition bat son plein. Les cathares sont à l'agonie. De nouveau, la route d'Escartille va croiser celle de ses ennemis de toujours. Mais il ne peut plus fuir. Il avance, résolu. Car il le sait : Le temps est venu d'affronter le Jugement de Dieu.

  • Quand passé, présent et futur ne forment plus qu'un seul espace-temps d'aventure. Nous retrouvons Fish, physiquement et mentalement abîmé, gladiateur à Lutèce dans l'Antiquité. Il attend Vedder pour retourner dans le futur. Les deux frères se retrouvent enfin, mais ne peuvent partir aussi vite : un saut quantique serait dangereux pour la santé précaire de Fish, et il y a un homme qu'ils ne peuvent laisser dans l'Antiquité, car il a un rôle capital à jouer dans le futur. Mais ces derniers moments dans l'arène vont se révéler funestes pour les Voyageurs...Ce dernier tome avant l'épilogue est dessiné par Éric Liberge, qui retourne au superbe style qu'il utilise sur sa série Monsieur Mardi-Gras Descendres.

  • Quand passé, présent et futur ne forment plus qu'un seul espace-temps d'aventure. L'univers de Voyageur est composé de trois cycles se déroulant à différentes époques et axés autour d'un même personnage qui a la faculté de se téléporter dans l'espace et le temps. Les séries suivent ses déplacements et son évolution au fil de ses sauts quantiques, dont les effets se répercutent d'un album à l'autre...Le Voyageur a cette fois atterri dans le Paris du XVIIe siècle. Impuissant, incapable de retrouver les siens ou de retourner dans le futur, il attend. Il apprend le maniement de l'épée auprès de maître Florès. Celui-ci l'informe qu'il existe une femme qui a elle aussi une cicatrice en forme de V sur le front et les yeux vairons...Voici le troisième opus de l'intrigante et virtuose tétralogie du Voyageur-Passé, dessiné par Éric Lambert, déjà complice de Boisserie et Stalner sur Flor de Luna.

  • En 2008, le gouvernement français lance sa réforme de libéralisation des activités portuaires. Celle-ci impose la concession des terminaux au secteur privé et transforme profondément le rôle joué par les anciens ports autonomes dans leur territoire d'insertion. La France s'inscrit ainsi dans un processus de diffusion d'un modèle de gestion portuaire à l'échelle mondiale, initié dans l'Angleterre de Margaret Thatcher ou le Chili des Chicago boys dès le début des années 1980. Ce qui se joue sur les quais depuis trente ans s'inscrit dans un mouvement global de redéfinition du rôle des États dans les affaires économiques du monde. La réflexion proposée dans cet ouvrage est le fruit d'un travail d'enquêtes menées auprès des acteurs entrepreneuriaux et institutionnels, entre 2009 et 2012, dans une dizaine de ports du sud de l'Europe occidentale (France, Italie, Espagne). Cette analyse interdisciplinaire en sciences humaines et sociales propose un éclairage sur les grands principes politiques et économiques ayant conduit à ces transformations et s'interroge sur I évolution des conditions d'exercice des activités portuaires que 1ère libérale engage.

empty