Société québécoise de recherche en musique

  • La recherche en musique se décline en une grande variété d'approches dans des domaines tout aussi divers, et s'appuie sur un non moins large éventail de sources. Ce numéro des Cahiers de la SQRM en témoigne à nouveau. Dédié à la mémoire de la regrettée musicographe, pédagogue et communicatrice Maryvonne Kendergian (1915-2011), étroitement associée au développement de la musique au Québec et qui fut la première présidente de la SQRM, cette livraison comprend des textes de Patrice Nicolas, Louis Brouillette, Luc Bellemare, Danick Trottier, Martin Guerpin, Jason Savard et Albrecht Gaub. Des questions de théorie musicale, d'histoire de la pratique musicale au Québec ainsi que de cette discipline plus récente qu'est la socio-musicologie sont abordées dans ce numéro.

  • Cette édition des Cahiers de la SQRM présente quatre textes qui font écho à une journée d'étude « Musique et [néo]classicisme en France (1850-1950) », organisée le 13 février 2019, à la Faculté de musique de l'Université de Montréal. Il y fut question de mieux comprendre les principaux traits du néoclassicisme, courant musical important, qui s'est développé dans l'entre-deux-guerres, et qui se veut une actualisation de formes et de techniques plutôt qu'un simple retour vers le passé. Christophe Corbier s'intéresse aux concepts de classicisme et d'hellénisme, à travers les écrits et travaux du compositeur et chef d'orchestre français Louis-Albert Bourgault-Ducoudray (1840-1910). Jean Boivin tourne son regard vers le Québec des années 1940 et 1950. Danick Trottier, lui, effectue un retour sur l'apport d'Adorno à l'étude du néoclassicisme, en particulier la réception de Stravinski, alors que Federico Lazzaro se penche sur 800 mètres d'André Obey. Hors dossier, lisez sur l'expérience corporelle en musique (Julie Ferland-Gagnon) et A World Requiem (Sebastián Rodríguez Mayén).

empty