Claude Daigneault

  • A wealthy family and a group of select guests find themselves at the mercy of an ice storm assailing the ancestral Quebecois country home. The situation soon becomes dire; it is a crucial time in the lives of these people who no longer love each other, as personal problems start taking their toll on already tense relationships. Burdened by cruel memories of the past and forced to hide their true feelings from one another, each of them tries to remain calm under the mounting pressure of the stressful atmosphere. But an unexpected development soon triggers an unpredictable reaction, one which will result in murder. Somewhere in this vast residence located in a remote area lurks a killer. But ice and sleet have made the roads impassable, and now, no one can escape.

  • De retour d'un difficile vol d'exercice dans les alentours, Glucosine persuade Pyro de faire un potager comme les agriculteurs qu'elle a aperçus. Toujours aussi sûre d'elle-même bien qu'elle n'a aucune connaissance agricole, la petite sorcière a vite fait de les mettre tous les deux dans l'embarras.

  • 'The novelist manages to skillfully alternate his narrative between the reflections of an adult and the musings of a child, resulting in a very entertaining back-and-forth. `The Child Who Dreamt of Becoming a Tree' offers a wonderful glimpse inside the imagination of a sensitive little boy whom we, as readers, quickly grow attached to. Hats off to the author!' (Jean-Denis Côté, `Québec français'.) In the weeks following the end of World War II, we follow the adventures of a five-year-old boy as he lives secluded in his home, shut off from the rest of the world by his mother, who's developed an irrepressible fear of him getting hurt should she ever let him go outside and play with other children.
    /> Helped along by his wheelchair-bound grandfather, a man who's lost the use of his voice after a stroke and who never stops encouraging him to dream, the cloistered Julien is nonetheless determined to discover all of the secrets life has to offer.
    Peering through the doorway of his wardrobe, his favorite hiding place, Julien observes the adults evolving all around him, using the power of his imagination to try and understand their odd behavior. Spending long moments sitting in front of the window, he longs for freedom, dreaming of what it would be like to be tree, as his mother would always know that he's never far from home and that he's always safe.
    But over the course of his young life, Julien will become an involuntary witness to family dramas that will shake him to his very foundations for years to come.

  • Ousted from their beds by the sweltering heat, Pyro and Gluco decide to head down by the lakeside to sleep under the stars instead. But as Pyro snores the night away while Glucosina dreams of her prince charming, an unexpected visitor suddenly drops by their camp.
    Who is this mysterious stranger, come from faraway lands ? And why has he come here ?

  • Chassés de leurs habitations par la chaleur accablante, Pyro et Glucosine ont décidé de dormir à la belle étoile, au bord du lac. Un étrange visiteur apparaît près d'eux pendant que Glucosine rêve à un prince charmant et que Pyro ronfle. Qui est cet être

  • Ce titre m'a été rappelé par mon séjour de deux ans et demi à Toronto au début des années 1960. Certains collègues anglophones faisaient de l'ironie en m'appelant « French-Canuck ». C'est ainsi que j'ai francisé ce terme pour en faire le titre de mon premier roman, publié à la fin de 1994, alors que se dessinait le deuxième référendum. Au départ, le titre devait être « La musique du souvenir », parce que la musique y joue un rôle indispensable.

    L'histoire se déroule en 2099. Il ne reste à Montréal qu'une petite population de 2 389 francophones, vivant dans une partie de la ville qui leur est consacrée, protégée par un dôme qui évoque la notion d'une serre. Lassé d'être surprotégé à coups de drogues par l'administration canadienne-anglaise devenue immensément majoritaire, un petit groupe de survivants décide de tenter le tout pour le tout et de recommencer à vivre ailleurs, loin de cet univers hermétique, de ce bonheur imposé.

    Le livre a été écrit dans un esprit caricatural et ironique, soucieux de provoquer le rire. Mais l'humour de l'un est souvent l'enfer de l'autre. Si la critique francophone s'est montrée réceptive et a salué cet humour sarcastique, la critique anglophone a déliré y voyant « un parallèle entre l'antisémitisme en France et le séparatisme au Québec. » (William Johnson, dans une conférence à la Jewish Public Library de Westmount). Il précisait : « Under the cover of futuristic fiction, what is presented in this book is a paranoid fantasy that exploits every cliché of Quebecers' victimisation at the hands of the rest of Canada. » Gilles Crevier, du Journal de Montréal pensait différemment : « Claude Daigneault s'amuse et nous amuse avec son roman humoristique. (...) L'univers qu'il a inventé est parfaitement grotesque pour souligner à traits forts et ironiques l'effondrement d'une société éteinte (distincte) surveillée par la nouvelle GRC, la Garde Révolutionnaire Culturelle. » Marie-Claire Girard écrivit à la même époque dans « Le Devoir » : « Claude Daigneault manie la plume avec brio et a contacté là un petit roman fort drôle où, sous le couvert de la science-fiction, il nous assène quelques bonnes vérités. » Mon livre n'a pas vieilli d'une seconde. Vous le verrez en riant.

  • Dans cette suite au roman « Le culte des déesses », François-Marie (dit F.-M.) est confronté à lobligation de supporter la réalité quotidienne dun travail peu rémunéré. Cest pour lui la fin des illusions, mais aussi lapprentissage de la « vraie vie », celle où les autres finissent par compter de plus en plus.



    Pour arrondir ses fins de mois, il accepte de tenir compagnie à Jeanne, une retraitée handicapée qui possède une vaste collection de films quelle veut revoir à nouveau en compagnie dun cinéphile averti. Cette relation hebdomadaire lui ouvre peu à peu les yeux sur le troisième âge, celui où lon peut devenir la proie des faux messies, mais aussi livrer combat contre les envahisseurs de la stupidité.
    />


    Cette tragi-comédie fait place à de nombreuses situations fortement teintées de sarcasme, sans doute, mais où F.-M. apprend le véritable sens dun lien entre lui et lobjet de son amour. Le mot « engagement » acquiert enfin une signification chez cet « adultolescent » désormais affranchi ; et la lutte quil va mener contre une secte religieuse lui fournira loccasion de régler ses comptes avec son passé.

  • Une famille et ses invités se retrouvent à la merci d'une tempête de verglas qui s'abat sur la maison ancestrale de la campagne lanaudoise. La situation se complique à un moment crucial pour ces gens qui ne s'aiment plus et dont les problèmes personnels influent sur des relations déjà tendues. Chacun tente de ne pas s'alarmer sous la pression de l'atmosphère stressante, alourdie par les souvenirs cruels du passé. Tous s'efforcent de dissimuler leurs véritables sentiments. Mais un événement fortuit va déclencher une réaction imprévisible qui entraînera le meurtre de l'un d'eux. Où se dissimule le meurtrier dans cette résidence éloignée que personne ne peut fuir à cause de la glace qui rend tout départ impossible ?

  • Ce roman présente deux intrigues croisées, celle de François-Marie et celle de Maureen. Le jeune homme est aux prises avec une obsession pour les femmes-déesses quinquagénaires qui engourdit sa crainte de la vie à l´extérieur de l´appartement maternel où il se réfugie la plupart du temps.
    La jeune femme, elle, n´en peut plus de subir l´amour invasif de sa mère et cherche en elle la force de se libérer des liens familiaux qui l´emprisonnent.
    Mais la progression des événements qui poussent François-Marie dans une fuite en avant vers la sécurité à tout prix va déclencher un conflit amer avec sa mère et l´obliger à faire des choix déchirants, alors que Maureen apprendra le dur prix de la liberté.

  • Ance deviendra GRANDE sur une période de douze ans, peaufinant avec allégresse ces huit histoires sarcastiques sur la mésentente entre humains. Il ironise sur la pédanterie, l'égoïsme, la cruauté et bien d'autres traits moins reluisants qui ont fait dire au poète populaire québécois Jean Narrache (Émile Coderre) au début du siècle :
    « La vie, c'est ben mal emmanché ».
    « Et c'est ainsi que, le lendemain, l'arrivée à la rédaction du plus célèbre vendeur de voitures usagées de Lanaudière fit basculer la réalité dans le fantastique.
    Un gros escogriffe en sueurs dans son complet safari bleu poudre harmonisé à sa chemise rose, enfonça la porte ouverte à 15 heures pile.
    - Vous êtes sûrement M. Larivière ? demanda François en s'approchant du candidat, le regard chaleureux et la main tendue.
    Flatté d'être reconnu, le « king» rayonnait comme un petit garçon à qui sa grande soeur a confié en catimini que sa mère songeait à lui acheter un jeu vidéo pour Noël parce qu'il avait mangé tous ses légumes depuis une semaine.
    Sous sa moustache hitlérienne, il sourit à François, suffisamment pour révéler le célèbre zirconia cubique incrusté dans sa dent en or. L'incisive était connue pour lancer de petits reflets sous les projecteurs des studios de télévision communautaire, durant ses interviews que collectionnaient les étudiants de l'Académie nationale de l'Humour pour les pasticher.
    - C'est vous qui m'avez « téléphôné » pour « m'entrevuer » ? » (Extrait de l'Élu)

  • Une amitié explosive met en scène deux personnages rigolos, Pyro, un jeune dragon peu débrouillard, et Glucosine, une rondelette apprentie sorcière qui préfère les bonbons à l´apprentissage de son métier. Pyro est un petit dragon qui manque d'assurance et qui compte sur son amie pour lui venir en aide. Mais Glucosine, une mini sorcière inexpérimentée, est encore bien jeune pour jouer ce rôle. En dépit de son tempérament décidé, elle n'a pas les qualités nécessaires pour faire quoi que ce soit avec justesse. 

  • Mis en terre par un écureuil étourdi, un gland est devenu un petit chêne au bord d'une rivière paresseuse. Découvrant qu'il peut parler, il demande au vent de transporter un message à un autre arbre afin de se faire un ami. Son voeu est exaucé: un grand érable à sucre planté sur un terrain de banlieue dans une grande ville lui apprend qu'il a reçu son message.

    C'est ainsi que naît une amitié télépathique au cours de laquelle le jeune campagnard et le vieux citadin vont apprendre à connaître la vie de l'autre et découvrir des horizons nouveaux.

    Ce roman fantastique "à quatre mains" est structuré sur le mode d'une correspondance qui rend compte de l'évolution des deux arbres, mais aussi de l'observation des humains qui vivent dans leur environnement immédiat. Il est destiné au grand public.

  • Lorsqu'il s'agit de restaurer une oeuvre, des théories souvent opposées s'affrontent : conserver ou restaurer? Comment affronter les défis du financement? Quel devrait être le rapport entre l'artiste et le restaurateur d'une oeuvre? Voici quelques-unes des questions abordées dans ce dossier élaboré par Serge Fisette, directeur et rédacteur en chef de la revue Espace. Hors dossier, une chronique sur l'art public est inaugurée par un texte d'Aseman Sabet et la section Événements revient notamment sur la Biennale de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli de juillet dernier, l'exposition Construct de Zeke Moores et Se connaître de Mathieu Valade.

  • Pyro is disappointed after Glucosina breaks a promise to go on vacation with him. Disgruntled, the little orphan dragon decides to head out on his own. But as night falls, things start going south quickly. In the dark of night, all cats are grey, and the shy little dragon could really use the help of his witch friend in order to conquer his fears.

  • Springtime is here, and our two friends are full of energy ! On a whim, Glucosina convinces Pyro that they should plant their very own vegetable garden. But is it really wise to undertake something so elaborate when you really have no idea where to begin ?

  • After her friend Pyro makes an indelicate comment about her weight, Glucosina's feelings are hurt. The little orphan dragon would sure like to try and apologize, but the fire in his belly is dying out, and he's starting to freeze. Will the little witch be able to overcome her bitterness and help her friend out?

  • Pyro est déçu que Glucosine ne puisse laccompagner en vacances comme elle sy est engagée. En bougonnant, il décide de partir seul. Cest alors que les choses tournent mal pour le dragon timide quand le soir tombe. La nuit, tous les chats sont gris et Pyro aurait bien besoin de son amie sorcière pour vaincre sa peur.

empty