Christian Malar

  • Christian Malard a eu l'occasion de rencontrer et d'interviewer plusieurs dizaines de chefs d'état et de grandes personnalités du monde au cours de sa longue carrière de journaliste à RTL, la Cinq, FR3... Il nous livre ici le compte-rendu de ses rencontres avec Mouammar Kadhafi, Richard Nixon, Madeleine Albright, Zine el-Abidine Benali, Arafat, Tony Blair, Omar Bongo, Abdelazis Bouteflika, Georges Bush, Condoleezza Rice, Jimmy Carter, Ronald Reagan, Jacques Chirac, Bill Clinton, Ted Kennedy, Boris Eltsine, Vadim Zagladine, Gerald Ford, Mikhaïl Gorbatchev, Rafiq Hariri, Hafaz et Bachar el-Assad, Ion Illiescu, Israel, Hussein de Jordanie, Khomeiny, Massera, François Mitterrand, Hosni Moubarak, Shimon Peres, Isaac Rabbin, Poutine, Colin Powell, Romano Prodi, Jiang Zemin.

  • Reza Pahlavi, fils de l'ex-Shah d'Iran Mohammad Reza Pahlavi, renversé par l'ayatollah Khomeiny en 1979, a célébré ses vingt-cinq ans le 31 octobre 1985. Cinq ans plus tôt, le 31 octobre 1980, jour de ses vingt ans, il s'est proclamé roi d'Iran de jure sous le nom de Reza II. C'est un jeune homme résolument de son temps et un homme politique averti qu'ont rencontré aux États-Unis et en France les auteurs de ce livre. Aujourd'hui, une partie de l'opposition à Khomeiny se réclame de lui tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'Iran. Lorsque le Shah est contraint de quitter son pays, le 16 janvier 1979, pour un exil qui durera jusqu'à sa mort, le 27 juillet 1980, Reza, qui n'est âgé que de dix-huit ans, se trouve au Texas dans une base militaire où il poursuit son entraînement de pilote. Au cours de son exil, il se penchera sur les raisons profondes qui ont fait que vingt-cinq années d'un régime qui paraissait stable et inamovible ont été balayées après quatorze mois de révolution. À présent, convaincu de sa légitimité, Reza Pahlavi souhaite instaurer le plus rapidement possible une monarchie constitutionnelle à l'espagnole dans un Iran qui aurait chassé la dictature de Khomeiny sans renier pour autant l'importance fondamentale que revêt la religion. Au-delà du portrait d'un prince persan, ce livre fournit une analyse de la société iranienne en exil, une interprétation des faits historiques, et le projet de Reza II pour l'après-Khomeiny.

  • En plus de 40 ans de radio et de télévision, Christian Malard a rencontré des dizaines, voire des centaines de chefs d'Etat, mais il a également vécu ou entendu beaucoup de choses en "off". Ce sont ces souvenirs glanés auprès de ces "Maîtres du monde" qu'évoque l'éditorialiste de France Télévisions, dans ce livre regorgeant de scoops et de révélations surprenantes.
    Notamment un portrait de Kadhafi, cocaïnomane et délirant, dont l'addiction explique bien des postures et des silences, auteur d'une tentative de viol sur une journaliste française. Ou bien cet étonnant récit du retour de l'ayatollah Khomeiny en Iran à bord d'un avion rempli de journalistes... uniquement pour empêcher Israël d'abattre ledit avion à coups de missiles. Ou encore les coulisses de la campagne de Jimmy Carter, l'improbable candidat démocrate en 1977. On croise également, au fil des pages, tous ceux qui ont gouverné le monde depuis les années 1970 : Shimon Peres, Begin, Rabin ou Netanyahu, Ben Ali, Bongo, Gbagbo, Bouteflika, Clinton et les Bush, père et fils, Tony Blair, Eltsine, Gorbatchev et Poutine, Mitterrand, Chirac et Sarkozy... Le livre les révèle hors de l'image officielle, et ils sont parfois effrayants, parfois touchants. Un document passionnant pour quiconque s'intéresse à la politique étrangère.

empty