Catherine Secretan

  • Du grand ingénieur et mathématicien Simon Stevin (Bruges 1548 - La Haye ? 1620), l´histoire a retenu avant tout l´oeuvre scientifique, marquante par sa diversité et sa vocation à constituer des manuels pratiques. Ses nombreux ouvrages, presque tous en néerlandais, vont de l´arithmétique jusqu´à la navigation, en passant par l´établissement de tables d´intérêt et la rédaction d´une Dialectique qui vise à enrichir la terminologie logique du flamand. C´est à l´intention du prince Maurice de Nassau, au service duquel il resta pendant près de trente ans comme quartier-maître de l´armée des États généraux, que Simon Stevin rédigea ses Mémoires mathématiques. Au sein de cette oeuvre abondante, se trouve un petit texte qui surprend tant par son objet que par la manière dont il est traité : la Vita politica. Het burgherlick leven. Celui-ci, bien que fortement déterminé par les circonstances du moment, se présente comme une sorte de « réduction en art » de la vie politique et offre le cas original d´une réflexion d´ingénieur sur la condition de citoyen à la fin du xvie siècle. Son succès ne se démentit pas durant tout le xviie siècle puisqu´il fut réédité pas moins de cinq fois au cours du siècle. Traduite ici pour la première fois en français, la Vita politica. Het burgherlick leven est accompagnée d´une série d´études, chacune consacrée à un aspect majeur de l´oeuvre de Stevin, afin d´éclairer le contexte intellectuel et historique dans lequel fut pensé ce discours sur la vie civile.

  • Le " Siècle d'or " (XVIIe siècle) des Provinces-Unies fut une réalité reconnue dès l'époque, tant par les Néerlandais eux-mêmes que par les innombrables étrangers, voyageurs, commerçants ou réfugiés, qui affluèrent de toutes parts.

    Le " Siècle d'or " (XVIIe siècle) des Provinces-Unies fut une réalité reconnue dès l'époque, tant par les Néerlandais eux-mêmes que par les innombrables étrangers, voyageurs, commerçants ou réfugiés, qui affluèrent de toutes parts. Phare de l'espace européen de leur temps, les Pays-Bas se sont illustrés par des innovations dans les domaines les plus variés : politique avec leur système républicain, technique avec les poldérisations, économique avec leurs établissements bancaires, artistique avec des peintres d'exception, religieux avec une gestion des cultes marquée par un impératif de tolérance alors exceptionnel en Occident.

    C'est ce pays en effervescence que nous présente ce dictionnaire à travers 450 notices dues à plus de 100 spécialistes, couvrant tous les domaines de la vie : de la traite des esclaves à l'interprétation de l'Écriture sainte, du commerce avec les colonies à la peinture à l'huile, des guerres de Hollande à la production du fromage, du patinage aux Lumières radicales. Philosophes, artistes, personnages historiques, familles de notables complètent cette présentation du pays. L'eau, enfin, que ce soit celle de la mer ou celle des fleuves, occupe une place spécifique : des inondations à la construction navale, des écluses aux canaux, et à la cartographie. Une incursion vivante dans l'histoire du XVIIe siècle.

empty