Carine Dartiguepeyrou

  • Quelles sont les tendances à venir dans un monde en mutation ? Quelles sont les solutions d'avenir, les actions à entreprendre ? La résilience met l'accent sur la réaction en cas de choc, la capacité de transcender une difficulté et de se transformer. Ce livre met en lumière ces chemins qui demandent créativité et réinvention de notre part, c'est un appel à la conscience planétaire et un hymne à notre interdépendance avec le monde du vivant.

  • Rétablir une certaine éthique sur le sujet de la crise financière est nécessaire pour ne pas sombrer dans le défaitisme, l'indifférence ou la violence. Ce livre questionne nos valeurs, notre rapport civilisationnel à la richesse et nos différentes représentations culturelles, puis aboutit à la nécessité de réinvention monétaire après avoir passé en revue différents indicateurs de richesses, systèmes comptables et de reporting, sans oublier les démarches d'intelligences collectives.

  • L'enjeu de nos sociétés est de parvenir à dégager des stratégies créatives qui allient vision et action pour construire un avenir meilleur. Dans ce sens, ce livre s'adresse à l'ensemble des parties prenants, que ce soit les Etats, les entreprises ou la société civile qui se posent la question du devenir planétaire. Il propose une série de contributions d'auteurs venus de divers horizons, tous amis du Club de Budapest, oeuvrant chacun à leur façon pour la conscience planétaire, ils ont à la fois un nouveau regard et une vision originale.

  • La vision du monde postmorderne a beaucoup apporté en déconstruisant la modernité pour mettre en avant des valeurs postmatérialistes et une société plurielle. La nouvelle Avant-garde n'est pas seulement une pensée : c'est une culture, une communauté de valeurs et de quête, le fruit d'une intuition collective qui rassemble des personnes de tous horizons autour d'un respect profond pour le vivant, de la conscience que nous ne connaissons qu'une part infime de l'univers.

  • Les mutations actuelles ne sont pas forcément plus révolutionnaires que celles du passé - l'invention de l'écriture, la Renaissance ou la machine à vapeur - mais elles sont caractérisées par la multiplicité, leur synchronicité planétaire et surtout par leur accélération. Tout va vite, très vite... Trop vite ? La règle de l'urgence prévaut pour la transition énergétique, le chômage, les migrations non désirées, l'évitement des pollutions nuisibles pour la santé, la cohésion sociale, l'évolution des modes de vie... Est-il réellement réaliste de croire que l'on peut maîtriser l'ensemble des évolutions et surtout faut-il chercher à vraiment tout contrôler ? Où est la place de l'imaginaire ?

    Gilles Berhault est délégué général de la Fondation des Transitions (ancien président du Comité 21, du Pavillon de la France Sommet de la Terre Rio+20 en 2012, de l'exposition-débats Solutions COP21 au Grand Palais pendant la COP21, d'ACIDD).
    Carine Dartiguepeyrou est politologue, maître de conférence invitée à l'Institut Mines Télécom Business School.
    Ils dirigent cet ouvrage, après avoir dirigé Nouveaux mythes, nouveaux imaginaires pour un monde durable, (Les petits matins, 2015).

  • La temporalité des décisions et des actions de la communauté internationale est loin d'être à la hauteur des échéances climatiques. Il va donc falloir, sur une génération, négocier en profondeur nos modes de vie. Comment faire émerger des projets locaux portés par des collectifs d'entreprises, d'agriculteurs, d'habitants, en articulation avec des politiques publiques engagées plus particulièrement en Pays de la Loire ?

empty