Langue française

  • Camille de Toledo signe ici le troisième volet d'une « trilogie européenne ». Après Le Hêtre et le Bouleau, à la suite de Vies pøtentielles, Oublier, trahir, puis disparaître explore, entre conte et récit mythologique, le temps européen, à la charnière du XXe et du XXIe siècle, à l'heure où se pose la question de l'oubli et de la trahison...

  • « Le bouleau, dans le temps littéraire et poétique de la révélation, fut l'arbre du drame, le témoin silencieux de l'extermination ; l'arbre du massacre en train d'avoir lieu. La peau de son écorce en lambeaux est le visage d'un temps que nous n'avons pas connu, temps de l'anéantissement. Plus d'une moitié de siècle après, nous voilà désormais dans le présent du hêtre, arbre gagné par le "h" de la hantise. Mais quelle serait la voie de notre désenvoûtement ? Comment quitter le XXe siècle ? » C. de T.Camille de Toledo a publié notamment Archimondain, jolipunk, confessions d'un jeune homme à contretemps, Calmann-Lévy, 2002 ; Vies et Mort d'un terroriste américain, Verticales, 2007 ; L'Inversion de Hieronymus Bosch, Verticales, 2005 ; Visiter le Flurkistan ou les Illusions de la littérature-monde, PUF, 2008. Sous l'hétéronyme d'Oscar Philipsen, Rêves, un livre-disque avec la chanteuse Keren Ann, La Martinière, 2004.

  • Vies Pøtentielles est un livre de la coupure, de la fêlure, et de la transmission. Un livre à la croisée des chemins. Entre l'orphelinat du monde où nous avançons et une marche à rebours, où nous tentons, malgré tout, de relire & relier nos destins en morceaux.Camille de Toledo a publié dans la même collection, Le Hêtre et le Bouleau. Essai sur la tristesse européenne (2009). Sous d'autres noms, Alexis Mital, Oscar Philipsen, il est également réalisateur et musicien.

empty