Arnaud Desjardins

  • Au-delà, ou plutôt en deçà, des philosophies et des théologies contradictoires, un dénominateur commun à toutes les voies de transformation personnelle, religieuses ou non, fait l'unité des enseignements de sagesse : il s'agit de demeurer établi dans la paix, la sérénité et l'amour qui n'ont pas de contraire.
    Or, ce dépassement du monde des opposés (réussite/échec, bonheur/malheur, création/destruction...) demande ce que la tradition chrétienne désigne par «la mort du vieil homme» et «la naissance de l'homme nouveau», ce que le soufisme dénomme fanâ' et le bouddhisme nirvana, plus qu'un changement : une métamorphose.
    Composé à partir de réponses données à des auditoires québécois et mexicains en quête du sens de l'existence, La Paix toujours présente nous invite à cette aventure radicale. Elle n'est pas réservée à quelques yogis, moines ou moniales retirés du monde. Le verset le plus célèbre des Upanishads nous concerne tous : «De l'irréel conduis-moi au Réel, des ténèbres à la Lumière, de la mort à l'Immortalité.»

  • Avec ces lettres intimes, c'est à chacun et chacune des quelques milliers d'hommes et de femmes rencontrés depuis plus de trente ans qu'Arnaud Desjardins s'adresse aujourd'hui. En des paroles simples, même si elles traitent parfois de thèmes nouveaux et inhabituels pour l'expérience commune, il partage les fruits d'une recherche personnelle. Celle-ci l'a conduit, au fil des années, à étudier auprès de sages hindous, tibétains, soufis - notamment en Afghanistan -, et plus particulièrement de la célèbre sainte bengalie Mâ Anandamayî, et surtout de celui qui fut son guide, Swâmi Prajnânpad. Éminemment concrètes, ces lettres concernent avant tout une méthode et une pratique pouvant étayer une existence plus consciente, plus libre et plus conforme à la dignité dont chacun porte en soi la nostalgie. Prenant appui sur la réalité psychique des débutants sur la Voie, elles conduisent peu à peu vers la perspective métaphysique et la transcendance et on y trouvera des références précieuses aux Évangiles.

  • Charles Pasqua sera-t-il candidat à la Présidence de la République ? Il y a quelques mois, cette question aurait fait sourire tout le monde, lui le premier. Aujourd'hui, chacun se la pose et, d'après tous les sondages, le ministre d'État, ministre de l'Intérieur et de l'Aménagement du territoire, est l'un des hommes politiques les plus populaires de France. Mais qui est Charles Pasqua ? Pendant longtemps, il a eu à souffrir d'une image incertaine. Si on lui reconnaissait un talent évident d'orateur, on lui reprochait un passé mystérieux, un goût pour les « coups fourrés », une politique de séduction envers l'extrême droite. D'autres -ses amis - affirmaient qu'il était, au contraire, « tout d'une pièce », sans doute l'un des derniers fidèles du Général et prêt à tout pour que le gaullisme revienne au pouvoir. Après des mois d'enquête, Thierry Desjardins raconte l'histoire vraie de Charles Pasqua. Les témoins - et Charles Pasqua lui-même - révèlent l'enfance, la Résistance, l'adhésion au RPF, la période Ricard, le SAC, mai 1968, la rencontre avec Chirac, la création du RPR, la libération des otages, l'affaire Chalier, le « non » à Maastricht, la brouille avec Chirac, le ralliement à Balladur, les ambitions d'aujourd'hui. Le vrai Pasqua n'est pas celui que l'on croyait. Voici enfin le portrait étonnant d'un ministre surprenant qui, dans la course à l'Élysée, est maintenant... « le troisième homme ».

  • Jacques Chirac sera-t-il le Sème président de la Ve République ? Sera-t-il, comme François Mitterrand, élu à sa troisième tentative ? Il en est persuadé. Jusqu'à présent, les sondages lui donnent tort. Il répond : « Cela n'a aucune importance. Ce qui compte, c'est d'être prêt à engager toutes les réformes qui s'imposent dès le lendemain de l'élection. Je m'y suis préparé et je suis convaincu que les Français le comprendront le moment venu. » Sommes-nous devant un nouveau Chirac ? Ses amis l'affirment. Et il est vrai que le ton, l'allure, les réactions du maire de Paris ont changé. Sa « traversée du désert » l'a métamorphosé. Mais la nouveauté est sans doute ailleurs. La rivalité qui l'oppose depuis des mois à Édouard Balladur a fait comprendre qu'en fait Chirac est infiniment plus gaulliste que pompidolien. Elle a aussi permis de découvrir un autre personnage plus simple, plus populaire, un homme « qui n'aime pas les dîners en ville ». Le tout est maintenant de savoir si, pour affronter la crise actuelle (et le candidat de la gauche), les électeurs préféreront un gaulliste ou un pompidolien.

  • La spiritualité n'est pas séparée de la vie elle-même : elle est la capacité à se sentir intensément vivant en goûtant, avec une lucidité accrue, toutes les facettes de l'expérience humaine. Dans les sept entretiens qui composent ce livre, Arnaud Desjardins répond aux questions de son fils Emmanuel sur des sujets aussi divers que le sommeil et l'Éveil, la détermination, l'action, la vulnérabilité, la gestion de l'énergie et la frontière entre psychologie et spiritualité. À la fois accessible et précis, cet ouvrage s'adresse aussi bien aux lecteurs qui veulent approfondir leur connaissance du sujet qu'aux novices qui souhaitent découvrir «ce dont il s'agit». Les entretiens sont précédés d'une introduction à la voie montrée par Swâmi Prajnânpad et proposée à «Hauteville», en Ardèche, par Arnaud Desjardins et ceux qui collaborent avec lui à cette transmission.

empty